Apr 022020
 

Quel mois de Mars étrange. Une début de mois presque normal, même si on parle de virus, même si c’est un peu bizarre, mais bon on pourrait croire que tout est comme d’hab. Et puis le basculement dans l’inconnu, le confinement, des habitudes à perdre, d’autre à acquérir. Bon après je ne suis pas celui dont la vie a été le plus chamboulé. Oui je suis en télétravail mais je continue à bosser quasi comme avant. Oui mes filles sont à la maison mais l’école à la maison se passe bien et être toutes et tous à la maison c’est plutôt agréable. Oui j’ai de l’asthme, en mode vénère mais après une dizaine de jours difficile à ce niveau là, c’est revenu à la normale. Donc au final, c’est presque comme avant, jusqu’au moment où il faut sortir pour aller acheter à manger …:)

Les trucs que j’ai lu.

Un début de mois avec très peu de lecture. Un début de confinement avec encore moins de lecture. Et puis c’est reparti. Au final 13 bouquins / bd lus ce mois-ci. Dont un certain nombre que j’avais déjà lu mais que j’ai eu envie de relire, en mode ‘lecture doudou’

Zombilenium Tome 1 et 2

Pas la première fois que je les lis. Mais j’aime vraiment beaucoup cette bd. Et j’ai vu le film (merci OCS) il y a quelques mois. Il faudra que je m’achète la suite, mais déjà je conseille ces deux premiers tomes.

Paper Girl Tome 1

je l’avais acheté à la sortie et je ne l’avais plus relus depuis. Des jeunes filles qui livrent des journaux en vélo. Voilà le point de départ du comics. Je n’en dirais pas plus, mais c’est vraiment très bien (et aussi pas mal what the fuck). Pareil faut que j’achète la suite.

Ce que savait la nuit.

Un polar islandais de Arnaldur Indriðason. Les polars islandais et scandinave sont une de mes nouvelles drogues. J’adore. Ici on va suivre un policier à la retraite qui revient sur une enquête inachevée. L’intrigue est cool, les personnages sont vraiment bien. J’ai tout aimé dans ce livre. Et l’Islande est définitivement un pays où je vais devoir aller.

Le fantôme de Canterville

Une adaptation BD du roman d’Oscar Wilde. C’est mignon, gentillet, ça se lit super vite. Je l’ai acheté pour mon ainée il y a quelques temps, je ne l’avais pas encore lu. J’ai eu l’excuse de ‘faut que je vérifie quand elle pourra le lire’. Ça m’a donné envie de lire le « vrai » roman pour voir un peu.

Seeker

Très très loin dans le futur (dans les 10 000 ans). Un duo « d’antiquaire » / pilleur de tombe tombe sur une coupe très très ancienne. [on leur amène à expertiser]. Il se trouve que cette coupe provient d’un vaisseau spatial disparu depuis plus de 9000 ans, le Seeker (parti en 2600 et des brouettes de la Terre). Retrouver l’épave, cela serait « le coup d’une vie », de quoi devenir riche et célèbre. L’équipe de héros (le « détective/ boss » qui d’ailleurs est au final en second plan la plupart du temps à part quand il doit déleguer le taff pour ne rien faire et son associée/pilote de vaisseau spatial, qui fait quasiment tout le taff tout le long du bouquin) se lance donc dans l’aventure. Seeker est un très très bon page-turner. (je me suis couché très très très tard pour finir le bouquin et pas attendre le lendemain pour avoir la chute). Mais rien de plus. L’intrique reste très classique et les personnages sont juste là parce qu’il en faut, ni très complexe, ni très fouillés, ni très attachant. Mais il fait le job.

Des fleurs pour Algernon.

Je relis ce bouquin de manière régulière. A chaque fois c’est le même choc, le même ‘mon dieu c’est ce bouquin est génial’. Ce fut encore une fois le cas ici. Le livre entier est composé des comptes rendus de Charlie Gordon. Qui raconte sa vie, ce qu’il ressent, ce qui lui arrive. Charlie au départ à un QI très faible. Mais il a été sélectionné pour expérimenter un traitement qui devrait le rendre génialement intelligent. Et on suit chaque étape de son changement à travers ses comptes rendus, la modification de son orthographe, de son style d’écriture, le récit de son rapport aux autres. Ce livre est tout bonnement génial. J’ai déjà hâte de le relire à nouveau, dans quelques années.

Les jeux

Toujours du Apex en début de mois. Mais j’arrive à un plateau, j’ai plus trop envie de relancer le jeu. Je suis alors repassé sur Overwatch, pour reprendre un peu sur la nouvelle saison, mais sans plus d’enthousiasme que ça (comprendre j’ai même pas encore fini les matchs de qualification).

J’ai pas mal joué au prologue gratuit de Legend of Keepers. On joue un chef de donjons qui doit préparer ses équipes de monstres pour casser du héros. On achète ses monstres, ses pièges, on les fait monter de niveau, on gère les événements aléatoires qui nous tombent sur la tête (une baston entre les monstres, les percepteurs vampires, des pièges qui se cassent, des découvertes d’or), on met en place des pillages de village, on envoie des monstres en formations (ça coûte moins cher que de leur acheter des niveaux, mais ils sont indisponibles pendant quelques temps). Et surtout, surtout, on casse du héros. J’ai vraiment beaucoup aimé les quelques heures passées dessus. Je pense que je vais l’acheter à un moment ou un autre.

Un certain nombre de tests de jeux de démo pendant le week-end démo Steam. j’en ai parlé ici, j’ai fait de très belles découvertes que je vais suivre pour les acheter à leur sortie (où un peu plus tard, quand j’aurais réduit mon backlog de jeux déjà bien trop long ).

Le reste

J’ai fini la saison 2 d’Altered Carbon. Et j’ai beaucoup aimé. Je le disais déjà le mois dernier, j’aime beaucoup l’acteur principal et j’aime beaucoup le personnage de Poe, l’IA concierge de l’hôtel. Très cool comme série. J’ai enchaîné sur l’animé Altered Carbon et là … mouais bof. Ça se regarde, mais sans plus.

J’ai aussi regardé la totalité de la saison 1 de L’écuyer du Roi. Une adaptation d’un livre de med-fan néerlandais. J’ai beaucoup aimé.

Niveau séries policières, j’ai fait toute la saison 1 de Crossing lines, une série avec Marc Lavoine et William Fichtner (et plein d’autre). Une équipe d’enquêteurs pluri-disciplinaires et pluri-nationalités qui résout des crimes se passant sur plusieurs pays européen. C’est en fait assez nul, il n’y a aucune notion de distances entre les pays européens, on a l’impression que toutes les villes sont à 1h de trajet quelque soit le moyen de transport. Mais pour faire passer le temps quand l’insomnie est là, c’est pas mal. Je me suis mis à Luther, une série avec Idris Elba, et là par contre on est sur une vraie très bonne série. Mais il faut pas être déprimé quand on regarde certain épisodes …

Bon allez op, au mois prochain !

 Posted by at 22:20
Mar 222020
 

Du 18 au 23 mars (18h UTC+1), Steam a mis en place son « Festival des jeux Steam » soit la possibilité de lancer gratuitement des démos de jeux qui vont bientôt (ou dans quelques temps) sortir.

J’ai profité de mon dimanche pour en lancer quelque uns. Voici des petits retours (si vous voulez les tester d’ici demain soir).

We Should Talk

https://store.steampowered.com/app/1255990/We_should_talk/

Le personnage féminin que vous incarnez rentre dans un bar. La serveuse vous demande ce que vous voulez boire. Pendant que vous discutez avec elle, votre amoureuse vous envoie des SMS pour savoir quand est ce que vous allez rentrer. Votre relation actuelle survivra-t-elle à votre soirée ? qu’allez vous dire à qui ? Voilà ce que promets au final We should Talk. Pour l’instant la démo se limite à une petite dizaine de minutes de gameplay, quelques échanges avec la barmaid et Sam, qui donc vous attends à la maison. Mais cela permet déjà de prendre en main l’interface de création de réponse. Chaque phrase que vous allez choisir est en fait construit de trois parties. Et pour chaque bout, vous aurez plusieurs propositions possibles. A vous de construire la phrase qui correspond le plus à ce que vous voulez dire (La première fois je me suis trompé et j’ai répondu que je voulais une ligne de shooter à la grenadine pure ….:) ). J’ai bien aimé les quelques minutes de jeu, je vais le suivre, peut-être qu’à l’occasion de soldes Steam …

When The Past Was Around

https://store.steampowered.com/app/1164050/When_The_Past_Was_Around/

Un point and click avec un style crayonné très très doux. La démo permet de jouer trois tableaux. La personnage principale se tient au milieu de la scène, à ses cotés une ombre silhouette crayonnée en gris. A chaque tableau il faudra retrouver une plume, plume qui ferra apparaître une caractéristique de la silhouette grise (ses habits, son visage, etc …). Ces trois tableaux sont très mélancoliques, un petit goût doux-amère, un mélange de tristesse et de résignation. La encore la démo est très courte (une grosse dizaine de minutes), mais cela m’a vraiment donné envie de voir la suite. Je pense que je l’achéterais.

Lord Winklebottom Investigates

https://store.steampowered.com/app/1024160/Lord_Winklebottom_Investigates/
Prenez Londres en 1920. Remplacez tout les humains par des animaux. Ajoutez un meurtre et un duo d’enquêteurs hors pairs (Lord Winklebottom une girafe avec pipe et monocle et Dr Frumple, son acolyte, un hippopotame docteur) et vous aurez Lord Winklebottom Investigates. On est sur du point and click très classique. Faut ramasser des objets et puis tenter de les assembler ensemble et/ou avec le décors pour avancer. C’est bien fait, mais je n’accroche pas plus que ça. Pas sur d’aller plus loin que cette démo.

Operencia: The Stolen Sun

https://store.steampowered.com/app/985950/Operencia_The_Stolen_Sun/

Le premier de mes coups de coeur. Du dungeon crawling classique en vu à la première personne. Déplacement par tiles (le déplacement est plutôt fluide d’ailleurs, ça demande un peu de pratique). La création de perso est assez cool. L’exploration sympa, on récupère très rapidement un deuxième acolyte très bavard ce qui permet d’apprendre des choses sur l’univers en écoutant simplement les discussions entre notre PJ et notre premier (peut-être unique) acolyte PNJ. J’ai déjà joué une grosse demi-heure et je sais que je vais continuer autant que la démo me le permettra. Et il est quasi sur que je l’achéterais, sans même attendre les soldes.

Spiritfarer

https://store.steampowered.com/app/972660/Spiritfarer/

Mon véritable et ultime coup de cœur du week-end. Je n’ai arrêté d’y jouer que parce que je voulais écrire ce billet de blog (et bon ok que je devais faire des trucs dans la vie réelle aussi). On dirige Stella, une passeuse d’âme.

A bord de son bateau, il faudra s’occuper des âmes qui y voyage (on peut même leur faire des câlins), pécher, construire les pièces nécessaires pour la vie de tout l’équipage, planter des légumes, faire la cuisine et accomplir les différentes quêtes que nos passagers nous donneront. Tout cela en naviguant de destination en destination. Là encore j’ai joué une trentaine de minutes sans arriver, encore, à la fin de la démo. Et pour l’instant (même si forcément 30 minutes de jeu, ça donne pas un gros recul), tout est parfait. J’adore le dessin, notre personnage est super mignon, les contrôles sont top, on peut faire plein de truc, l’interface se prend en main super simplement. En clair, j’adore ce jeu. Et dés que possible, je l’achète !

 Posted by at 19:16
Mar 102020
 

Histoire de faire autre chose que de jouer à Apex, pourquoi ne pas parler des jeux de plateaux auxquels je joue depuis le début d’année.

Loup Garou pour une nuit.

Bon, j’ai découvert le jeu l’été dernier mais mon aînée l’a eu en cadeau pour son anniversaire et depuis on y joue régulièrement. Il a tout pour me plaire :

  • on peut y jouer à partir de trois (même si ok, à plus c’est carrément mieux)
  • une partie dure au max 8 ou 9 minutes
  • il n’y a pas de personne ‘laissée sur le bord de la route’ comme dans le loup garou classique. Là tout le monde joue du début à la fin. Et tout ce finit par le vote.

C’est donc devenu un grand classique de nos week-end. (et puis j’ai même acheté l’extension !!)

Miniville.

Alors oui je sais, le jeu existe depuis des années .. Mais voila, je n’y avais jamais joué avant. Et là, début février j’ai craqué, je l’ai acheté. La mécanique est simple. Pour gagner il faut construire trois « monuments ». A chaque tour on peut acheter (et construire donc) une carte bâtiment. Une ferme, une boulangerie, une forêt, une mine, un café, etc. Chaque carte a un numéro d’activation entre 1 et 12. A chaque début de tour on commence par lancer un (ou deux) dés. Le résultat du lancé active les cartes qui ont le bon numéro d’activation (le même que le résultat du lancé donc, vous suivez?). Certaines cartes s’activent dans toutes les situations, d’autre que si la carte est possédée par la joueuse ou le joueur qui a fait le lancé de dés ou au contraire que pendant le tour d’une autre personne. Une mécanique simple, mais beaucoup d’éclat de rire.

CS Files.

Un jeu d’enquête asymétrique. D’un coté un (ou une) médecin légiste totalement identifiée. De l’autre un groupe de personne ayant différent rôle pouvant se découper en :

  • les gentils enquêteurs et affiliés (témoins et avec l’extension garde du corps ou autre)
  • les méchants à savoir l’assassin et son complice

Tout le monde connaît son rôle. Mais les rôles sont cachés. Le médecin légiste connaît l’assassin. Chaque rôle, hors médecin légiste, va avoir devant lui, faces visible, 4 cartes preuve et 4 cartes arme du crime. Lors du début de partie, tout le monde (sauf le médecin légiste) devra fermer les yeux. Le meurtrier, mais lui uniquement, va ensuite ouvrir les yeux et pointer, à l’attention du médecin légiste, sa preuve et son arme du crime (qui doivent se trouver parmi les cartes qui sont devant lui). Ensuite tout le monde ouvre les yeux. Et c’est parti.
Pour faire deviner les cartes en question le médecin légiste dispose de tuiles d’indices. 6 au premier tour et il en piochera une nouvelle en début de tour deux et de tour trois. Nouvelle tuile qui viendront remplacer des tuiles déjà présente. Et sur chaque tuile, des mots. La seule action du médecin légiste sera de désigner (grâce à des petits pions en forme de balle) un mot par tuile. Ensuite, ben c’est la place à la déduction. A la fin de chaque tour, lorsque le médecin légiste a désigné ses indices, les autres rôles vont pouvoir discuter et présenter leur théorie, a tour de rôle, sans être interrompu (sauf si quelqu’un lance une accusation).

En plus de cette prise de parole pour présenter sa théorie, chaque rôle (y compris les rôles ‘méchants’) aura le droit, une fois et une seule pendant la partie, de lancer une accusation en désignant alors précisément une preuve et une arme du crime. Si le meurtrier n’est pas trouvé avant la fin du tour trois, il a gagné. Si on le trouve, forcément il a perdu.

Vous trouvez que je n’ai pas été clair du tout ? Op alors voilà une petite vidéo explicative !

Le gros avantage du jeu est qu’il peut se jouer à 12. Et qu’il n’est pas trop long. Et pour peu que les gens brodent un peu lors de leur accusation ou de leur présentation de la théorie, cela peut carrément devenir rigolo (lors d’une des parties, parmi les indices il y a eu salle de classe et jalousie, ça a finit en théorie du complot pour avoir la première place au classement de la classe, etc .. )

The captain is dead

Je connais ce jeu depuis de nombreuse année. Grace à metamatik qui l’avait kickstarté il y a.. oula longtemps et qui le ramène assez souvent dans son sac. C’est, avec pandémie, mon coopératif préféré ever.

On joue les membres d’un équipage d’un vaisseau spatial. Et l’équipage est sacrément dans la panade. Parce que le capitaine vient de mourir. Et que des méchants extra-terrestre attaquent le vaisseau. Et que ça va mal. (ça va tellement mal qu’en tout début de partie, on commence par subir 5 « attaques » sans rien pouvoir faire, juste pour planter le décor). La seule façon de s’en sortir c’est de réparer le jumpcore pour pouvoir s’échapper (A oui parce que bien entendu les moteurs du vaisseau sont HS, après tout hein, autant être vraiment au fond du trou). Par contre, des façons de mourir, il y en a pas mal.

Mais pourquoi je vous en parle si je n’ai pu y jouer jusqu’à présent que parce que je connais quelqu’un qui en possède un exemplaire ?

Parce que je me suis rendu compte il y a quelques semaines, qu’il y en avait une édition que l’on pouvait acheter. Donc bon forcément op, je l’ai acheté:) [et j’y ai joué dans la foulée].

Et pour ceux qui après y avoir goûté deviendraientt autant accro que moi, j’ai une super bonne nouvelle. Le jeu vidéo existe ! Et il sera bientôt dispo sur steam ET OUI !!

Bears vs Babies

Là encore, oui je sais, il est tout vieux ce jeu. Mais je l’ai eu à Noël et je n’y avais jamais joué avant. Le jeu est simple. On construit (avec des cartes) des monstres plus ridicule les un que les autres. Et à un moment on attaque des hordes de bébés. Il y a trois couleurs de bébés, les rouges, les bleus et les verts. Bien entendu chaque ‘tête’ de monstre a elle aussi une couleur. Et les monstres d’une couleur attaquent les bébés de la même couleur (bon il y aussi les ours qui sont des ours, logique mais de toutes les couleurs et qui peuvent participer à une attaque vers n’importe qu’elle horde de bébés).

Expliqué comme cela, ça fait très jeu ridicule. Mais en fait il y a pas mal de stratégies que l’on peut mettre en place. Et les monstres sont vraiment ridicules (bon et les bébés aussi). Et comme sur chaque carte de monstre, il y a écrit un petit bout de phrase, on finit par avoir une description de monstres en cadavre exquis qui bien souvent atteint le summum du ridicule (et mon aînée adore lire ses descriptions de monstre à haute voix:) )

Du coup un petit jeu sympa, qui tourne bien et pas si ‘niais’ que ce que l’on pourrait penser au premier abord. (souvent quand on commence une partie, on sait qu’on va en fait en faire deux ou trois, bon c’est pas du niveau de Loup garou d’une nuit où on commence pour deux parties et où on finit à 6 ou 10 ..:) ).

 Posted by at 23:16
Mar 022020
 

Deuxième post dans la catégorie des trucs cools que j’ai pu lire/voir/tester/jouer/etc … On est pas loin d’une rubrique qui tient la route !

Les trucs que j’ai lu.

Alors j’ai lu bien moins de trucs que le mois dernier (la faute au reste). Et ce fut un mois majoritairement Comics. Et d’ailleurs exclusivement Comics avec des héroines.

Skyward Tome 1

Un jour comme un autre. Un bébé, une femme qui part faire son jogging, un papa qui boit tranquille son café. Et soudain.. plus de gravité. Saut (sans gravité HaHa) dans le temps, 20 ans ont passé. Willa n’est plus une bébé mais une jeune femme qui gagne sans vie en temps que coursier, « volant » de gratte-ciel en gratte-ciel. Les gens se sont habitués à ce monde sans gravité (et bien plus dangereux qu’avant). Ce premier tome est un tome d’introduction, un vrai de vrai. Que cela soit pour nous présenter les différents personnages (gentils comme antagonistes) où simplement le monde tel qu’il est après 20 ans sans gravité. Il y a vraiment plein de bonnes idées et j’ai vraiment hâte de voir comment les choses vont se poursuivre. Je conseille vraiment.

Nomen Omen Tome 1

La couverture est la première chose qui m’a fait prendre le tome en main. Des fey, une intolérance au fer, des créatures de contes ou de livres qui partagent notre réalité, de la magie et une jeune femme de 20 ans qui découvre qu’elle est spéciale et qu’elle peut voir tout ce que les autres ne voient pas. Vu et relu. Mais le dessin est magnifique. Et Becky, l’héroine, est atteinte d’achromatopsie, elle ne peut voir aucune couleur. Une bonne partie du comics est donc en noir et blanc. Et puis elle a trois mères, ce qui n’est pas super commun non plus. Au final une bonne surprise, même si certaines pages ne sont pas super claires et que j’ai du les lire plusieurs fois pour bien comprendre le déroulé des choses.

Wonder Woman Terre UN, Tome 1

Un reboot de Wonder Woman. Simple, efficace, j’attends avril avec impatience pour avoir le tome 2. Et là aussi un très beau dessin.

Les comics Birds of Prey.

Je ne suis pas encore allé voir le film (peut-être mardi). Mais en terme de comics, la plupart de mes personnages préférées sont des femmes. Que cela soit Ivy, Batgirl, Catwoman ou bien entendu Harley Quinn. Et donc ce mois-ci j’ai un peu craqué, je me suis lu :

  • Birds of Prey : Harley Quinn, qui n’a rien a voir avec l’équipe des birds of prey classique (qui est composé de Batgirl / Black Canary / Huntress et parfois Poisson Ivy ou Catwoman). Et qui compile juste des issues d’Harley Quinn. Attention la couverture affiche une Harley Quinn ‘du film’, mais dedans c’est bien des histoires classique de Quinn. Avec son dessin habituel.
  • Birds of Prey Rebirth . T1 et T2. Batgirl et Black Canary reforme leur équipe et Huntress finit par se joindre à elles. Vivement le T3 (qui clôt l’arc).
  • Harley Quinn et les sirènes de Gotham. Harley , Catwoman et Poisson Ivy. Est ce qu’il y a quelque chose à rajouter ? A si le Sphinx est devenu un gentil, un privé en mode « the mentalist »:)

Café , Numéro 1

Ce premier numéro de la revue Café a pour sujet le ou les Futurs. Café c’est pour « Collecte Aléatoire de Fragments Étrangers » et c’est totalement mon coup de coeur de ce mois de février. Si je n’avais du lire qu’un truc, cela serait celui-là. Des textes qui viennent du monde entier, écrit dans des langues que l’on traduit peu, lit donc encore moins. Avec tous en commun le fait de parler de futur. Un poème d’une poétesse iranienne, des nouvelles traduit du kurde, du tchèque, du grec, de l’arabe ou du mandarin. Et d’autre textes, d’autre langues, d’autre visions. J’ai lu les 113 pages de ce numéro quasiment d’une traite, le jour même où je l’ai acheté, à peine rentré de la librairie. Vivement le numéro 2. Achetez le. Lisez le.

Les jeux

J’en ai déjà parlé pour certains, ceux que j’ai fini. Coffee Talk et The blind Prophet.

A part cela, je suis un poil retombé dans Apex et j’y ai passé bien trop d’heure. Entre deux sessions de tentative de Top 1, j’ai quand même pris le temps de construire mon petit cimetière dans Graveyard Keeper. Parce que oui les simulations de gestion de cimetière, ça existe. Enfin, celle là est un peu spéciale tout de même. Vous allez revendre la viande des cadavres à l’auberge (où la manger vous même), faire des sermons à l’église pour gagner des sous, créer des zombies pour vous aider dans votre tache et tout faire pour ouvrir le portail magique qui vous renverra chez vous, dans le vrai monde normal, le notre quoi.

J’ai commencé Kentucky Route 0, je peux déjà dire qu’il va faire partie de mes jeux de l’année, mais j’en parlerais ici quand je l’aurais fini. Pour pouvoir être sur de ce que je dirais. Mais déjà « what  qu’il est bien ».

Le reste

j’ai fini la saison 1 d’October Faction que j’avais commencé en janvier. Une société secrète qui lutte contre des monstres, un couple d’agent un peu vieillissant qui en plus doit gérer ses enfants jumeaux adolescent. C’est pas mal gore. Mais c’est pas mal. J’ai eu un peu de mal a démarrer sur les épisodes, mais pour ne rien vous cacher, les quatre derniers épisodes, je les ai regardé à la suite, parce que je n’arrivais pas à décrocher (il y a 10 épisodes).

Je commence à peine la saison 2 d’Altered Carbon. Mais déjà après deux épisodes, je peux dire que je la kiffe. Et je préfère le nouvel acteur principal comparé à celui de la saison 1 (j’avais rien contre lui, mais non .. j’y arrivais pas … un peu comme Cavill, j’arrive pas à accrocher).

Bon allez op, au mois prochain !

 Posted by at 01:15
The blind prophet, le jeu qu’on aime regarder

The blind prophet, le jeu qu’on aime regarder

J’ai découvert ce jeu quelques jours avant sa sortie, grâce à l’émission de Gamekult (devenir premium fut ma pire décision de début 2020 pour mon porte-monnaie, mais la meilleure pour ma découverte de jeux). En allant voir sa page steam, j’ai cru que je voyais les pages d’un comics, parce que ficthre, qu’est ce qu’il […]

Coffee Talk

Coffee Talk

Je traînais sur steam et en regardant les jeux que ce gentil trublion me proposait, j’ai vu Coffee Talk. Venant de finir The Red Strings Club et ayant acheté moins de 24h avant Kentucky Route Zero, je ne pouvais que craquer. Surtout quand j’ai laissé tourner la vidéo de présentation et que j’ai entendu la […]

Les trucs de Janvier

Bon six billets en 2018, deux en 2019, c’est la catastrophe ici. Il y a tellement de poussières que rien que de me connecter à l’admin me fait éternuer. Du coup, j’ai un peu envie de faire revivre un minimum le truc, et le plus simple c’est encore de donner mon avis sur les trucs […]

Petite review d’Escape Quest 1

Petite review d’Escape Quest 1

Il y a une dizaine de jours, je me trouvais à Gare de Lyon pour attendre mon train. Comme bien trop souvent allez vous me dire. (et vous ne serez pas loin d’avoir raison). Mais revenons à mon récit. Alors que je baguenaudais dans les rayons des petites échoppes de la gare, je suis tombé […]

The Last Jedi, mon avis sur le film

(J’utilise le titre anglais pour mon titre de film parce qu’alors que le titre The Last Jedi a un vrai sens par rapport au film, le version française Les derniers jedi, n’a plus de lien avec le propos du film, pourquoi donc est ce qu’il a fallu le mettre au pluriel le titre ? ) Allez, […]

Les jeux que j’ai aimés en 2015

J’ai pas mal testé de jeux cette année. Tellement en fait que j’écrirais un deuxième article spécialement pour les dungeon crawler que j’ai pu tester. Mais parlons pour l’instant des jeux non rogue like qui m’ont fait kiffer cette année. Invisible, Inc. J’ai toujours cru que je n’étais pas un mec qui aimait jouer à […]

Séries de fin d’année

Vous êtes peut-être déjà en vacances, ou alors vous allez peut-être enfin pouvoir lâcher le boulot d’ici quelques jours. Et peut être que vous êtes du genre à regarder des tonneaux de série pour vous aérer le cerveau. Si c’est le cas voici une petite liste de séries à regarder ou pas. Blindspot : Une femme […]