Eurodjango, Django et DjangoCong

 De tout et de rien  Comments Off on Eurodjango, Django et DjangoCong
Jun 012018
 

La semaine dernière, j’ai eu le plaisir d’assister à la conférence Eurodjango à Heidelberg. C’était ma première Eurodjango en temps que participant (autant dire que la Eurodjango 2014, en France, j’étais plus à courir partout pour gérer les problèmes [rah la la le wifi qui marchait pas] qu’à écouter les sponsors).

Et ce fut trois jours délicieux. D’abord parce que la communauté django est remplie de bisounours. Et que ça fait du bien d’être enseveli sous de la bienveillance pendant 3 jours. Des gens du monde entier qui rivalisent de prévenance et d’attention envers leurs prochains. J’ai peu souvent autant discuter avec autant de gens que je ne connaissais pas en utilisant une langue que je ne maitrise pas vraiment parfaitement (à part peut être à Django Under The Hood, mais bon .. vous voyez le lien hein:) ) Se retrouver à 22H, àiscuter du fait que Mikeller soit une bonne brasserie ou pas, en buvant de la bière Berlinoise, avec un djangonaute suédois ayant dépassé la 50aine, voir la 60aine et qui parle 5 langues dont un peu de français… C’est pas si commun. [Mais n’allais pas penser que j’ai discuté uniquement bière hein ! j’ai beaucoup discuté django !! ]

Ensuite parce que l’orga était parfaite. Avec plein de bonnes idées comme avoir la moitié de la salle en mode chaise et l’autre moitié en mode table + prise électrique pour ceux qui voulaint avoir leur PC. Ou comme le choix d’avoir une conférence MonoTrack. [ce qui semble souvent être le cas des EuroDjango]. Du coup on évite tout le stress de devoir choisir la conf qu’on va regarder, la cohue lors des changements de salle, la tentation de partir un peu en avance en loupant les questions pour être sur d’avoir une bonne place pour la prochaine conf, quand on veut changer de track, etc …

Enfin parce que les conférences étaient vraiment top. Y en a certaines pour lesquelles j’ai moins accrochées que d’autre, mais aucune ou je me suis ennuyé. [j’allais écrire aucune où j’aurais préféré aller dans un autre track mais comme c’est une conférence MonoTrack, ça ne marche pas]. Alors oui, j’ai des conférences coup de coeur. En vrac, la keynote de Danielle, les deux confs sur les channels 2, la conf sur les biais, celle de présentation de docker (si jamais vous voulez comprendre docker et même si vous n’êtes pas djangonautes, foncez la voir !, j’aurais tellement voulu pouvoir la voir il y a deux ans quand on a commencé à faire du docker …) celle présentant DjangoGirl ou celle sur GraphQL. Mais toutes les autres vraiment sont bien.

Bon après c’est vrai, que c’était l’allemagne. Du coup on a mis trois soirs pour arriver à trouver un bar qui servait de la bière acceptable. Et niveau nourriture, c’était pas vraiment vraiment l’orgasme des papilles, mais bon .. On ne peut pas tout avoir hein:)

Donc vous aurez compris, j’ai adoré cette édition 2018 d’EuroDjango. Et il va vraiment falloir que j’ai un gros empêchement pour ne pas être présent en 2019 ! (et j’espère secrètement que l’édition 2019 sera quelques part en Scandinavie !! )

Et donc, les confs django, c’est bien.

Et cela me donne une transition parfaite pour vous parler des DjangoCong 2018. Les djangocong c’est le petit nom des rencontre django francophone. Et cette année, elles auront lieu à Lille, le 9 et 10 juin (donc oui la semaine prochaine). Et les inscriptions ferment lundi 4 juin à 12h, donc il ne vous reste vraiment pas longtemps pour craquer et acheter votre billet.

Le programme est vraiment bien, les repas (vegan/sans gluten prévus) sont compris dans le prix du billet, et on sera à Lille, donc bon, la bière sera bonne, si vous appréciez la bière bien entendu.

En plus, pour éviter tout problème de gréve ou autre, les talks commenceront à 11H le samedi matin (même si les Congs commencent à 9h, venez prendre un petit déjeuner avec nous si vous êtes là avant 11h, c’est prévu).

Que vous soyez un.e djangonaute junior ou senior. Que vous ayez l’habitude de participer à des conférences ou que ce soit une première pour vous, Venez !

Et si jamais vous avez de la place dans votre valise, amenez un jeu de plateau pour le samedi soir !


Flattr this!

 Posted by at 23:34

Bilan 2017

 De tout et de rien  Comments Off on Bilan 2017
Jan 012018
 

Allez, on se motive. L’année dernière j’avais mis 14 jours à écrire mon bilan 2016. Cette année, dès le premier janvier, je m’en occupe.

Donc 2017 sera mieux que 2016, mais pas non plus magnifique en terme de choses faites.

Mais, pour commencer, faisons la liste des trucs finis :

  • Concernant mes piges Linux Mag, j’ai fait un gros effort. 6 articles Linux Mag, c’est vraiment pas mal. Une des meilleures années en terme de nombre de pige d’ailleurs. (peut être même la meilleure année depuis que j’écris pour Linux Mag)
  • Alors que je n’avais pas été orateur une seule fois en 2016, j’ai un peu repris le collier avec 2 confs à PyconFR (une sur la migration django 1.8 → 1.10 et une sur, enfin, présenter le framework de visual novel Renpy).
  • Un peu d’aide pour l’organisation des DjangoCong Toulon du mois d’avril.
  • je me suis remis à la cuisine, massivement. Et putain ce que c’est fun de cuisiner !

Et les trucs en cours

  • j’ai enfin repris l’un de mes projets de jeux vidéos. Et même que cela avance pas trop mal. Suffisamment pour me dire que courant 2018 j’aurais une alpha que les gens pourront utiliser et trouver nulle:)
  • j’ai commencé le travail que je voulais faire en 2016, à savoir rassembler toutes mes bafouilles (hors Alana et Projet Bradbury 2016) à un même endroit.

Bon et faut pas oublier les trucs cools que j’ai pu faire :

  • les DjangoCong Toulon, avec pour la première fois une présentation faites par des mineurs. Leur premières présentation dans une conf informatique et leur enthousiasme était tel..:)
  • PyconFR. Plein de gens cools. Plein de discussions. Plein de fièvre aussi. Et même si le cassoulet du samedi soir n’était pas top, le restau végétarien du vendredi soir avait un tel niveau que ça a rattrapé tout les quacks culinaires du week end.
  • New York à nouveau [en octobre]. 10 jours. Et encore une fois la preuve que j’ai cette ville dans le sang.

Pour finir, une petite note aigrelette, les fails :

  • je n’ai pas réussi à me mettre (ou me remettre) sérieusement à Ocaml, ReasonML ou ELM.
  • j’avais un petit projet de truc sur le web sympa, pour parler de bouffe et de bière, ça ne sera finalement pas pour 2017.

Bon au final, ce n’est pas une si mauvaise année que cela 2017. Maintenant il me reste quelques jours pour recharger les batteries histoire de faire que 2018 dépote comme jamais.

Bon allez bonne année et 2018

Et n’oubliez pas : « Be weird. Your strangeness is your magic. » [ et oui, je cite du Parker Lewis si je veux ! ]


Flattr this!

 Posted by at 16:18

Bilan 2016

 De tout et de rien  Comments Off on Bilan 2016
Jan 142017
 

On est reparti pour la routine désormais classique. Le bilan annuel. Bon ben cette année ça ne sera pas joli joli.
Parce que si il y a bien une chose de certaine c’est qu’en 2016, j’ai ‘rien fait’.

Début 2016, j’avais plein de grand projet. Réussir mon projet Bradbury, remettre un coup de neuf sur tout mes vieux textes et les publier, finir mon jeu qui était quasi fini, virer les wordpress , et avoir des vacances, tranquille mais des vacances.

Autant dire que je n’ai rien fait de tout ça. J’ai écrit 7 nouvelles et non pas 52. J’ai fermé aucun wordpress. Je n’ai pas ajouté une ligne de code à mon projet de jeu. Je n’ai pas remis à neuf un seul de mes vieux textes. Je ne suis quasiment pas parti en vacances (9 jours en tout et pour tout sur l’année).

A la place j’ai bossé, le jour, parfois la nuit, souvent le week-end. J’ai bossé et j’ai peu dormi (ça c’est l’effet papa à nouveau).

Ce n’était pas prévu. Mais c’était nécessaire. Je ne regrette pas d’avoir passer une année à cravacher sur différents projets boulots. Au contraire même. Ce fut une année intense a plusieurs point de vue. Une année pour voir ce que ça pouvait donner de pousser la vapeur au max du possible.

Mais du coup, une année qui laissera un gros vide en terme de projet perso.  Même niveau piges, j’ai seulement écrit une bafouille (pour Linux Mag) concernant un livre parlant de PostgreSQL  (architecture et notions avancées)… Quand je vous disais que ce n’était pas folichon.

Bon au moins, j’aurais comme toujours :

  • aidé pour les DjangoCong de l’année (à Rennes)
  • assisté à PyconFR, j’en parle ici.  (à Rennes aussi, c’était cool de revoir des gens pas vu depuis longtemps)
  • été présent à l’E1 à Toulon ( la S4, un excellent cru d’ailleurs, avec pour sujet le Fail)

et pour la première fois :

  • pu aller à Django under the Hood à Amsterdam.

Et tomber totalement amoureux de cette ville où je n’étais jamais allé ! J’espère pouvoir retourner à DutH l’année prochaine et je retournerais sur et certain à Amsterdam pour plus que 3 jours, parce que mince, qu’elle est agréable à vivre cette ville ! (et puis il y a du fromage et de la bière, que demander de plus !! )

Mais du coup, après 5 ou 6 jours en fin d’année pour me remettre en forme, pour effacer (ou au moins commencer) la dette physique (et psychique) de l’année 2016, je repars avec l’envie d’avoir une année 2017 pleine de truc que je ferrais, cette fois.

On verra …

(Déjà je vais commencer par écrire ici plus que ce que je ne l’ai fait en 2016, ça ne sera pas trop trop dur).


Flattr this!

 Posted by at 00:34

Bilan 2015

 De tout et de rien  Comments Off on Bilan 2015
Jan 032016
 

Et voilà, la même routine chaque année, un petit billet de bilan. Lors de mon billet de bilan 2014, je voulais ‘faire des choses’ en 2015. Au final, je ne suis pas vraiment très satisfait de la partie ‘faire des choses’ de l’année 2015. J’ai eu un peu l’impression de ne pas faire grand chose.

Mais après, vu l’année totalement folle que fut 2014,  il semblerait que j’ai eu besoin d’un break en 2015 pour reprendre mon souffle.

Donc, venant en au fait, les choses faites.

Prise de parole et conférences

Là, le nombre d’intervention que j’ai faite à carrément chuter. Je n’ai pris la parole que deux fois en 2015.
Une conférence qui restera dans les annales comme la conférence ayant les pires slides du monde (merci OpenOffice qui ne met pas par défaut les polices dans les slides …) lors de la DjangoCong Clermont Ferrand.
Une autre conférence au RMLL, sur un retour sur nos dix ans d’entreprise (orienté sur les choix que nous avons fait pour vendre).
Bon à coté de ça, j’ai pris un peu plus pris la parole qu’habituellement niveau boulot (2 conférences ainsi que 2 webinars pro au cours de l’année)

Nivau conférences, cette année je suis allé :

  • à la djangocong
  • à E1 à Toulon
  • à Pytong 3
  • aux RMLL

Organisation de choses

Cette année j’ai vraiment mis un coup de frein. J’ai modestement aidé à l’organisation de DjangoCong Clermont Ferrand et était un soutien sur place pour la Pytong 3 à Lyon. Rien de plus. Et c’était bien comme cela. J’avais besoin de toute façon de souffler un peu niveau organisation après la folie EuroDjango.

Ecriture

Niveau texte, rien de nouveau en 2015, honte à moi. Mais je compte bien me rattraper en 2016, avec mon projet Bradbury (et puis j’ai déjà explosé mon compteur de 2015 en publiant le 2 janvier un premier polargeek).
Niveau blog, quinze article cette année ce qui veut dire que j’en ai écris exactement autant qu’en 2014. J’ai en plus écris deux billets sur blog2rolistes, un sur mon avis sur les background de personnages et un sur Londres et quoi y faire quand on est un rôliste. Pour le coup, j’ai fait mieux qu’en 2014 où je n’avais écris qu’un article pour blog2rolistes.
Niveau piges, j’ai quasiment rien écrit pour Plato, cette année je n’aurais fait qu’une chronique Jdr. C’est totalement un fail, il va falloir arranger cela.
Par contre j’ai été productif pour les éditions Diamond (alors qu’en 2014 je n’avais écris qu’un seul article), très majoritairement pour Linux Magazine :

  • un article de présentation sur Rust
  • un article sur Django Rest Framework
  • un article sur Django 1.8
  • un article sur Invoke
  • un article sur l’installation de Crème CRM pour Linux Pratique.

Enfin, niveau jdr, j’ai participé à un concours de création de jdr en moins de 250 mots qui a donné naissance à Magéosie. Toujours dans la rubrique jdr, j’ai migré les régles du Simon Système, je suis passé d’un repository mercurial sphinx à un gitbook branché sur un repo github. Ce qui induit une migation de Restructured Text vers Markdown. Facile mais pas non plus immédiat.

Code

Ici pas grand chose, enfin pas grand chose de fini :

  • J’ai pris le temps de packager et de publier sur pypi ma mini app pour intégrer le js de reamaze dans un projet django.
  • J’ai un poil avancé mon application de gestion de badges, mais je ne l’ai toujours pas mise en pratique dans un vrai projet
  • J’ai démarré (encore une fois) un développement d’un petit ‘jeu’ web. Là, les choses ont bien avancé, et je devrais avoir quelque chose à montrer courant janvier 2016.
  • J’ai filé un coup de main sur un ou deux projets à voir si certains aboutiront courant 2016. Si oui, j’en reparlerais ici.

Prendre l’air.

Je n’étais plus parti en vacances hors France depuis très très longtemps. (il me semble 13 ou 14 ans…) 2015 fut l’occasion d’un peut rattraper le retard accumulé :

  • en février 12 jours à New York
  • en aout 5 jours à Londres.

Dans les deux cas ce fut des expériences ultra enrichissantes, pleine de découvertes, d’émerveillement et de moment magiques. Deux vrais temps forts dans l’année, deux moment de respiration. Je regrette juste du coup d’avoir passer tant d’année sans voyager.. Il ne me reste plus qu’à publier des carnets de voyages … A voir si j’en ai le courage (pas sur que ça soit super sexy pour d’autres gens que moi de les lire en plus..)

Avec ma fille.

2015 fut l’année de nos premiers ‘grands’ projets ‘artistiques’ avec ma fille.
On a commencé avec une Bande dessinée d’une douzaine de « page-case ». Un dessin par page, totalement fait par elle et un dialogue / texte par dessus qu’elle m’a dicté et que je me suis contenté de retranscrire (en essayant d’éviter d’y ajouter des fautes d’orthographe).
On a continué avec la création d’un jeu de plateau pour enfant. Un premier prototype avec simplement des feuilles A4 puis un vrai prototype avec un grand plateau en carton, des cartes, des jetons et une boite pour ranger le tout. Un projet sur plusieurs week-end, qui nous a pris pas mal de temps et au final un jeu avec lequel on joue assez souvent.

Et pour 2016 ?

Je considère donc 2015 comme une année de pause, de repos avant de rebondir, j’aimerais vraiment arriver à « faire des choses » en 2016. J’ai donc pas mal de projets pour cette année qui commence.

Je me suis lancé dans un projet Bradbury, j’ai donc 52 nouvelles à écrire. Autant dire que si j’y arrive, je vais écrire plus en un an que ce que j’ai écris lors des 10 dernières années.
J’ai un jeu vidéo à finir dans les premières semaine de l’année. Pour la première fois il me semble que je peux finir un tel projet.

J’ai aussi envie de ‘ménage’ et de rangement. Virer les wordpress qui me font chier et les remplacer par des sites générés statiquement (j’ai déjà eu une expérience satisfaisante avec Pelican en 2014, j’ai envie de tester Lektor). Reprendre des vieux textes écris et parfois publier avant que ce blog n’existe et les republier tous ensemble, bien rangés (non cela ne comptera pas comme des nouvelles du projet Bradbury, je ne triche pas). Centraliser quelques parts toutes mes créations jdr diverses et variés.

Niveau vacances, ça sera sûrement plus tranquille en 2016, vu qu’on va devenir parent une seconde fois fin mars début avril, je ne suis pas sur qu’il y aura de grand voyage cette année, tant pis, ce sera pour 2017.

On a encore plein de projets avec ma fille. On a commencé une série de ‘film d’animation’ pendant ce premier week-end de l’année. En clair, elle dessine des personnages et des décors, on les découpe. On prend plein de photos en faisant bouger les choses, je monte le tout et je rajoute sa voix pour la narration. Le premier épisode d’une minute est déjà fini, on verra combien on va en faire. Un autre jeu de plateau avec des dragons est aussi à l’étude, et de nouvelles BD page-case..


Flattr this!

 Posted by at 13:48

La science du tee-shirt.

Je porte très souvent (pour ne pas dire quasi exclusivement) que des tee-shirts. J’en ai beaucoup. J’en achète beaucoup. J’en achète sur le net, dans des boutiques, aux conférences où je vais … enfin un peu tout le temps quoi. Parce que j’aime bien mettre des tee-shirts. Mais ca m’énerve quand on sous entend que […]

Bilan 2014 et vision pour 2015

Ne perdons pas les bonnes habitudes prises en 2012 ! Donc op, un petit billet de bilan de cette année 2014. L’année 2014 a tout de même était une année assez étrange. Je n’avais pas vécu une année aussi stressante depuis … longtemps .. Je crois même que 2014 est l’année la plus stressante que j’ai […]

Standing desk, retour après 2 mois de pratique

Mi aout, j’ai décidé de me mettre au standing desk. Pourquoi ? Alors pleins de raisons, certaines aussi sérieuses que d’autre sont triviales : le 14 aout a été l’occasion d’un grand ménage, changement de position des armoires / bureaux / du canapé / du meuble à vidéo projecteur / des consoles de jeux / du frigo […]

Première participation à un BookSprint, récit d’une nouvelle expérience.

[Note de MrJmad : Ce billet est long. Je vous préviens tout de suite. Il est long et vous n’apprendrez pas grand chose (à part qu’un booksprint c’est bien). C’est simplement en retour de ressenti, à chaud, après une expérience sympa que je viens de vivre. Ne venez pas vous plaindre à la fin si […]

Les DRM et Firefox, et si on arrêtait les conneries.

Je ne suis pas un Fanboy Mozilla. J’utilise simplement Firefox et Thunderbird quasi exclusivement depuis de très très longue années [et avant j’utilisais la suite Mozilla]. Je n’ai jamais cédé aux sirènes de Chrome, même quand c’était hype (y compris dans une frange dure de la communauté libre d’ailleurs qui utilisait Chrome avec gourmandise). J’ai […]

DjangoIsland : Retour sur neufs mois d’orga et 5 jours de conférence

Et voilà, c’est fini. 5 jours sur une île. 5 jours de django. 5 jours de stress, de joie, de discussion, parfois même en anglais. Mais quel bilan en tirer ? Quel regard porter maintenant sur cette quasi année où il n’y a pas eu un seul jour où je n’ai pas pensé à DjangoCon Europe ? […]