Mar 122019
 

Une nouvelle année, et donc une nouvelle fête d’anniversaire pour mon aînée. 8 ans, je me suis dit que c’était bon pour tenter une initiation au jeu de rôle pour elle et ses ami(e)s.

Après avoir vérifié,il y a quelques mois, qu’elle était enthousiasmée par l’idée, je me suis donc mis au travail. Parce que bon quand même, faire une 2h30 d’initiation au jeu de rôle pour 12 enfants, ça se prépare.

Préparation de la session initiation jdr !

D’abord j’ai évacué tout ce qui était lancé de dés ou autre. Ça serait du jdr sans dés, totalement narratif ou rien. Et une feuille de personnage minimaliste. C’est à dire juste le nom de la classe et deux actions par classe qui étaient ‘importantes’.

Quelques feuilles de perso type, les rare que j’ai pu récupérer (ou garde vu que pas de chevalier, les autres elles ont été ramené à la maison comme souvenir:) )

Ensuite pour que l’immersion soit maximum, me suis dit que des feuilles de personnages ce n’était pas suffisant, qu’il fallait avoir des trucs réels et donc faire une espèce de petit GN avec des accessoires pour les enfants pour les aider à rentrer dans le truc et pour les PNJ.

Enfin, il me fallait préparer le scénario. Bon la je suis resté sur un classique. Retrouver un artefact volé par de grand vilain pour sauver le royaume.

Par contre les adultes déjà ont besoin de rythme pour pas s’ennuyer, alors les enfants … du coup je suis parti sur quelque chose qui pouvait ressembler à un block buster de l’été en terme de rythme.. de l’action, de l’action, de l’action. Et j’ai suivi les conseils de Dungeon World. Mettre en place des situations dans lesquelles une classe excelle. En faisant ça pour chaque classe.

Démarrage et créations de personnage

Le grand jour est arrivé (hier donc). Après avoir fait asseoir ma petite troupe, je leur ai expliqué le principe en trois phrases. On allait jouer à un jeu qui nous ferrait vivre des aventures en incarnant des personnages. On n’allait pas courir partout et faire des choses nous mêmes comme les années précédentes (enfin .. mais vous verrez) mais raconter une histoire tous ensemble. Je leur décrirais des choses, je leur poserais des questions et eux répondraient en racontant ce qui se passait.

Ensuite, ce fut le passage création de personnage. En fait ultra rapide, moins de 15 minutes pour les 12. J’avais prévus des rôles spécifiques qui iraient parfaitement à certaines et pour les autres je leur donnais le choix.
Au final il y eu pour les filles :

  • une alchimiste avec plein de petites potions
  • une ‘super chasseuse’ (bon une rodeuse, mais super chasseuse c’était plus clair)
  • deux pirates
  • une chasseuse de dragon
  • cinq magiciennes (dont une de combat avec une épée baguette et une avec une baguette et une dague magique et une avec un bouclier magique de super protection)

et pour les garçons :

  • un barbare
  • deux magiciens (dont un de protection avec un bouclier magique de super protection et une baguette)

Moi qui avait prévus plein de feuille de personnage chevalier … et ben il y en a eu aucun. A chaque création de personnage, il y avait du coup distribution des équipements. Pour les pirates chapeau et sabre, le barbare une grande hache, la rodeuse arc et hachette, les magiciennes chapeau et baguette, ou dague et baguette ou petite épée et baguette ou baguette et bouclier, la chasseuse de dragon un sabre anti dragon et un appeau pour appeler son dragon domestique et bien entendu les petites potions de l’alchimiste.

Un petit exemple en photo d’une partie des armes / équipements prévues et ensuite les potions de l’alchimiste !

L’aventure !!!!

[Pour le reste du billet, j’accorderais tout au féminin en parlant de ma petite troupe de joueuses et joueurs, ça sera plus simple voila, vous êtes prévenus]
Une fois que tout était prêt, je suis passé derrière mon paravent et en commençant à poser le décor, je me suis mis dans la peau de mon premier PNJ. Le grand chambellan du royaume de Baldur. Haut de forme, canne a pommeau et veste queue de pie. Et la partie a vraiment commencé.

Et voila mon attirail (enfin une partie) pour tout mes PNJ !!! (oui j’adore me déguiser et alors ! 🙂 )

Votre mission si vous l’acceptez …

Le royaume de Baldur avait dans ses coffres une relique magique (le collier du dieu des Nains) depuis la dernière guerre avec les nains. Pour éviter une nouvelle guerre, le roi avait décidé de rendre le collier au nain. Mais la caravane de nains qui étaient partie de la capitale avec le collier avait été attaqué. Le collier avait été volé et il ne restait qu’un nain a l’article de la mort qui avait été ramené au château. Le grand chambellan venait demander l’aide du groupe pour sauver le royaume. Difficulté supplémentaire, le coffre dans lequel la relique était conservée depuis que le royaume l’avait pris comme trésor de guerre n’avait jamais pu être ouvert, personne a part les nains ne savaient donc a quoi ressemblait le collier. Est ce que la mission allait être accepté ?

Bien entendu que oui .


Et donc direction le château pour parler au nain. Après une discussion avec les gardes du château, elles purent entrer. Le nain [l’occasion pour moi de sortir mon deuxième déguisement, un énorme chapeau vert de lutin de la saint Patrick avec une fausse barbe rousse] était très mal en point, personne ne pouvait soigner ses blessures qui devenaient horrible à voir [les enfants adorent le dégueu et le gore, en rajouter encore et encore, c’est toujours bien:) ]. Il ne voulu pas parler tant qu’il ne serait pas sauvé et les envoya trouver une sorcière dans les marécages qui avaient une potion qui pouvait tout guérir. [Bien entendu l’alchimiste avait voulu donner une de ses potions de guérisons au nain, Potion que j’ai donc bu (heureusement toutes ses potions étaient en fait du jus de pomme), mais forcément cela ne marcha pas] Le marécage de la sorcière était à plus d’une demi journée, elles partirent donc tout de suite.

Premier défi, la sorcière des marécages !

La sorcière … Encore un nouveau PNJ que je pouvais incarner. Canne de sorcières, grand chapeau, nez crochu et grand bracelet en os et crane. La sorcière n’allait pas leur donner la potion comme cela, bien entendu, il fallait réussir une épreuve ou alors elle garderait une des PJ comme esclave à jamais. La vile sorcière sortie trois fioles et demanda au groupe de trouver quel était la fiole qui n’était pas empoisonnée. Les fioles étaient pour deux d’entre elles remplies avec un mélange vinaigre, arôme d’orange, colorant rouge pour l’une et bleu pour l’autre. La dernière ce n’était que de l’eau et du colorant noir. Grand dilemme, mais heureusement il y avait de la poudre détectrice de poisson dans la besace de l’alchimiste (du bicarbonate de soude). Elles purent donc en versant dans les trois fioles voir que deux moussaient à fond (en mettant du vinaigre de partout) alors que la dernière non. Il fut décider que c’était celle là qui n’était pas empoisonné. La sorcière du s’avouer vaincue et leur laisser la potion pour le nain.

Des trolls !!!!

Il fallait rentrer au château pour sauver le nain et avoir des infos. Mais vu le temps de trajet, il fallait dormir à la belle étoile. Pendant que je décrivais la scène, toute tranquille, le feu, le repas (mais tiens, la chasseuse tu as ramené quoi pour que vous puissiez manger ?), je passais derrière mon paravent, mettais mon masque de troll, prenait ma grande épée et en plein milieu d’une phrase, sortait en hurlant ‘des trolls vous attaquent’ et en courant vers eux épée au clair. J’eu droit à un concert de hurlement et à 12 aventurières qui se levèrent et se jetèrent dans la bataille en tentant de me rouer de coup d’épée, de hache, de baguettes …
En me défendant autant que possible, j’en pris une sous le bras et je repartie en courant derrière mon paravent en expliquant ‘les trolls vous ont battus et on kidnappé une des pirates pour l’amener dans leur village et la manger au petit déjeuner, vous faites quoi ?’.
Là une des magicienne me posa une question ‘est ce que moi aussi je peux être kidnappée ? ‘. Bon ben oui alors, du coup les trolls ont kidnappés deux personnes.

Bon mais du coup comment les sauver ? La chasseuse proposa de suivre les traces pour retrouver le village troll. Mais ça allait faire trop de bruit si tout le monde y allait … La chasseuse de dragon proposa d’appeler son dragon pour que tout le monde aille sur son dos et que seule la chasseuse suive les traces sans bruit, le dragon suivant alors la chasseuse. C’est ce qui fut décidé. Et elles retrouvèrent le village ou il y avait 253 trolls. Pas possible de l’attaquer. Il fallait trouver un plan.

La chasseuse rampa (pour de vrai du coup) jusqu’à l’endroit ou était attachées les otages pour les libérer tandis que les magiciennes lançaient des sorts et que le dragon crachait du feu.

Guérison du nain et indice pour continuer

Le groupe de nouveau au complet, op direction le château et le nain (à ce déguisement de PNJ:) ) qui une fois guérit donna les quelques runes du collier qu’il avait réussi a conserver avec lui et indiqua que c’était bien des humains qui avaient volé le collier et qu’ils avaient parlé d’une île.

Mais comment trouver où c’était ?

En lançant un sort de détection ! Qui fit apparaître un X rouge sur la carte de la contrée (et op la carte vide, comme elle était avant la partie).

Aussitôt dit, aussitôt fait et op l’île des méchants fut découverte. Mais trop loin pour y aller à pied. Heureusement qu’il y avait un dragon.

Vision du dernier donjons, mais vision seulement

Je décrivis alors l’île, le château, noir, lugubre, moche, horrible … Le barbare me demanda ‘et est ce qu’il y avait des gargouilles ? ‘
‘Mais oui tout à fait, il y avait d’énormes gargouilles. Mais elles marchaient sur les toits pour surveiller et tu pouvais voir leur long crocs qu’elles utilisent pour boire le sang des aventuriers parce qu’elles en ont besoin pour rester en vie’.

L’idée fut proposer de foncer avec le dragon, brûler les gargouilles et entrer dans le château. Malheureusement il y avait un bouclier magique électrique qui assomma le dragon et fit que tout le monde finit à l’eau. Et manque de pot, avec les courants, le groupe se retrouva sur la rive du continent et pas de l’île.

Navigation et bucheronnage

Elles fouillèrent alors les alentours et trouvèrent un vieux bateau avec une coque plein de trou, coque qui fut réparer grâce au barbare qui alla couper des arbres pour faire des planches et réparer les choses.

Tout le monde monta sur le bateau (un grand tatami posé par terre) et pendant que les pirates s’occupaient de le diriger, les autres durent repousser les attaques des gargouilles.

Bientôt le comba final !

Enfin, elles arrivèrent devant le château, protégé par un grand chevalier en armure, ce qui donna lieu à un nouveau combat. Les portes purent être franchies et l’exploration commença. Un couloir donna lieu à une attaque d’araignée géante.
Là ce fut assez génial parce que j’avais décidé que l’une d’entre elles allait être mordu et que donc il faudrait utiliser la potion d’anti venin de l’alchimiste.
Mais en fait à la fin du combat (qui avait eu lieu entre eux et une « grosse » araignée en plastique que je leur avais lancé dessus), un des magiciens resta au sol en mode ‘je suis blessé’. Et tout le groupe parti tout seul sur ‘mince il a été mordu, il faut le sauver, vite la potion, oui faut lui donner’. Et moi je n’avais qu’à regarder et tout ce fit tout seul. [d’ailleurs a chaque combat, il y avait des blessés auto-déclaré qui du coup bénéficiaient des potions de soins].

Ensuite exploration encore. Un piège en mode ‘vous essayez d’ouvrir la porte, des cloisons de fer tombent devant et derrière vous et de l’eau coule du plafond’. La encore le barbare avec sa super force résolu la situation.

Et puis enfin, le boss final. Un sorcier zombies liche (le dernier de mes PNJ, avec un super spectre de big méchant, avec un serpent, forcément). Dernier combat. Et elles récupèrent la clé du coffre qui était caché dans la salle du big boss. Et op, le collier fut retrouvé.

Le dragon s’étant remis de ses émotions, ce fut un retour rapide pour toute l’équipe au château du roi pour rendre les runes au nain et gagner la lettre de reconnaissance du royaume de Baldur, avec un vrai sceau en cire ..

Bon j’ai du un peu raccourcir comparé au scénario prévu, parce qu’avec le jeu des arrivées des enfants pas toujours à l’heure et celles des parents qui revenaient chercher leur enfant, je voulais être sur de finir.

Mais au final, le planning était plutôt bon. Heureusement parce que si on n’avait pas pu finir, je crois qu’il y aurait eu des drames en mode grosse tristesse.

Conclusion ?

Pari réussi, les enfants ont accrochés, le groupe est resté soudé sans que personne ne lâche et on s’est tous beaucoup amusés, moi autant qu’eux. Mais qu’est ce que je vais faire l’année prochaine …:)

Flattr this!

 Posted by at 00:06

Bilan 2018

 De tout et de rien  Comments Off on Bilan 2018
Feb 052019
 

Bon et ben comme tout les ans depuis 2012, je m’y colle, le bilan de 2018. Si je compare aux années précédentes, à part pour le premier bilan de 2012, j’ai toujours écrit mes bilans en janvier, voir même dans les 10 premiers jours de l’année, je suis du coup très très en retard pour 2018.

Mais bon, allons y , donc qu’ai-je fais en 2018.

En termes de pige, c’est pas mirifique. Je me suis contenté de deux ‘bouts’ d’article sur un article écrits à plusieurs mains. Pour présenter à nouveau Rust et pour présenter Kotlin (qui est un langage cool, si j’avais plus de temps … ).

En terme de prise de parole en conférence .. pas beaucoup mieux, je n’ai été orateur qu’une fois cet année, au DevOps D-Day de Marseille.

Toujours en parlant de conf, mais du coté simple participant, j’ai enfin pu aller à EuroDjango et c’était tellement tellement bien … (j’en parle ici). Malheureusement pour des problèmes de calendrier boulot, Eurodjango 2019 cela sera sans moi. Mais allez y si vous pouvez, en plus c’est dans la ville d’Europe la plus kiffante qui existe !!!

Eurodjango donc, mais aussi les DjangoCong, à Lille [et magnifiquement organisé par Joachim]. Et bien entendu la Pyconfr, à Lille elle aussi cette année.

En terme de projet perso, j’ai lancé histoirederolls.com . L’idée un peu idiote mais qui m’a fait rire, d’écrire une histoire par mois de février à février en ayant un lancé de dés storycube comme contrainte. J’ai quasiment tenu le rythme. Et même si j’ai un peu de retard là, je vais me mettre un coup de pression et je vais finir à peu prêt dans les temps (et si vous voulez participer, n’hésitez pas, faites des PR). Sur mes autres projets perso … ben j’en parlerais quand je finirai un truc.

Je me suis un peu lancé à streamer aussi. Pour rigoler. Du overwatch ou des jeux indés (ou plus rarement du gros jeu). Pas souvent (je n’ai plus eu le temps depuis novembre) et souvent tard la nuit. Mais c’est cool. Et du coup, j’ai pu streamer les Djangocong, avec l’expérience acquise.

Sinon j’ai lancé des trucs plus ‘organisationnel perso’ aussi. Je ‘badge’ chaque livre que j’achète. Avec un triangle en plastique (comme dans les bibliothèque de mon enfance) sur la face interne de la couverture arrière. J’y glisse une petite fiche où j’écris date et lieu d’achat , date de début de lecture et date de fin de lecture. J’ai lancé ça en juillet et je tiens. Pourquoi je fais ça ? Comme ça. Pour garder une trace. Des lieux ou j’ai acheté les livres. Des moments ou je les ai lu. C’est comme des ancres pour mes souvenirs.

Un peu dans le même ordre d’idée d’ancres à souvenir, en janvier 2018, j’ai proposé un projet à ma fille aînée. J’ai pris une grosse ‘jarre’ en verre qu’on avait acheté quelque mois avant mais qui ne servait plus, je l’ai lavé, séché et elle est devenu le bocal à souvenirs. Toute l’année on y a mis des choses ‘bien’ de 2018. Les billets d’avion pour Copenhague, les prospectus du musée des jouets de Bruxelles, la carte au trésor de son histoire de pirate d’anniversaire, ses billets de cinéma, les indices de la chasse au trésors de l’été, des photos, etc … Et là, pendant un de week-end de janvier, on a vidé la bocal pour faire un cahier de souvenirs 2018. Maintenant la jarre est à nouveau vide et c’est devenu le bocal à souvenir de 2019 🙂

Pour finir, un des trucs qui me restera comme un achievement de 2018, c’est que l’on ait organisé une GameJam de 4 jours en juin au bureau. 4 jours de respiration, qui ont donné 3 différents jeux (un jeu pour enfants de trouver le bon écureuil avec un indice, un polar textuel et un jeu de plateforme). Ce fut vraiment vraiment vraiment cool. Et on va bien entendu en refaire une en 2019 (il faut simplement trouver un créneau).

2018 aura été une année étrange, pleine de doux-amère. Une année que j’ai beaucoup aimée mais que j’ai quasiment aussi souvent détestée. Mais fi de 2018, 2019 est là. On verra bien ce que cela donnera.

Flattr this!

 Posted by at 01:46
Petite review d’Escape Quest 1

Petite review d’Escape Quest 1

Il y a une dizaine de jours, je me trouvais à Gare de Lyon pour attendre mon train. Comme bien trop souvent allez vous me dire. (et vous ne serez pas loin d’avoir raison). Mais revenons à mon récit. Alors que je baguenaudais dans les rayons des petites échoppes de la gare, je suis tombé […]

Configurer les représentations textuelles qui seront utilisées dans les ChoiceField des forms Django.

Longtemps que je n’avais pas posté de billets dans cette partie du blog. (Vous allez me dire longtemps que je n’ai pas posté de billet tout court, et vous auriez raison, mais ma bonne résolution de fin de vacances d’été est de changer cela). Mais donc, pour reprendre doucement dans la partie technique, je vais […]

Eurodjango, Django et DjangoCong

La semaine dernière, j’ai eu le plaisir d’assister à la conférence Eurodjango à Heidelberg. C’était ma première Eurodjango en temps que participant (autant dire que la Eurodjango 2014, en France, j’étais plus à courir partout pour gérer les problèmes [rah la la le wifi qui marchait pas] qu’à écouter les sponsors). Et ce fut trois […]

A l’abordageeeeeeee , anniversaire 2018 !

A l’abordageeeeeeee , anniversaire 2018 !

J’ai écris il y a quelques mois un post pour raconter les anniversaires de ma fille et ce que je m’amuse à organiser pour elle et ses copines. Il est temps de parler de l’itération 2018 qui a eu lieu il y a quelques semaines. Cette année, j’avais envie de faire un truc autour des […]

Nouveau projet d’écriture, HistoiresdeRoll.com

Bien qu’ayant lancé le site en lui même le premier février des contraintes extérieures (déplacement à Paris, maladie et un peu overwatch) font que je n’en parle que maintenant. Comme quoi, vous pouvez tout faire (ou presque) pour lancer un projet à l’heure quand ça veut pas .. ça veut pas. Mais revenons en au […]

Bilan 2017

Allez, on se motive. L’année dernière j’avais mis 14 jours à écrire mon bilan 2016. Cette année, dès le premier janvier, je m’en occupe. Donc 2017 sera mieux que 2016, mais pas non plus magnifique en terme de choses faites. Mais, pour commencer, faisons la liste des trucs finis : Concernant mes piges Linux Mag, j’ai […]

The Last Jedi, mon avis sur le film

(J’utilise le titre anglais pour mon titre de film parce qu’alors que le titre The Last Jedi a un vrai sens par rapport au film, le version française Les derniers jedi, n’a plus de lien avec le propos du film, pourquoi donc est ce qu’il a fallu le mettre au pluriel le titre ? ) Allez, […]

Anniversaire pour enfant et animations.

Anniversaire pour enfant et animations.

J’adore les anniversaires. Et j’adore totalement les anniversaires de ma fille. Et comme je ne suis pas le parfait modèle du papa présent tout les jours, il faut bien dire que je compense dés que je peux. Donc aussi à l’occasion des anniversaires. Qui sont du coup pour moi l’occasion d’organiser des trucs. Et de, […]

Bilan 2016

On est reparti pour la routine désormais classique. Le bilan annuel. Bon ben cette année ça ne sera pas joli joli. Parce que si il y a bien une chose de certaine c’est qu’en 2016, j’ai ‘rien fait’. Début 2016, j’avais plein de grand projet. Réussir mon projet Bradbury, remettre un coup de neuf sur […]

Pyconfr au pays des galettes saucisses !

Ce week-end (enfin en vrai depuis jeudi si on compte les sprints) c’était donc le week-end de la Pyconfr. Et c’était à Rennes. Je ne dis pas ça comme un reproche, même si je nierais l’avoir écrit, j’aime plutôt bien Rennes. Bon d’accord il pleut tout le temps et il semblerait qu’un certains nombre de […]