Petite review d’Escape Quest 1

 Uncategorized  Comments Off on Petite review d’Escape Quest 1
Jul 282018
 

Il y a une dizaine de jours, je me trouvais à Gare de Lyon pour attendre mon train. Comme bien trop souvent allez vous me dire. (et vous ne serez pas loin d’avoir raison). Mais revenons à mon récit.

Alors que je baguenaudais dans les rayons des petites échoppes de la gare, je suis tombé sur Escape Quest 1. Je ne sais pas si vous avez remarqué mais depuis peu, c’est la folie en ce qui concerne les livres escape game. Je ne peux pas aller faire un tour à la FNAC sans tomber devant un présentoir avec des nouveautés. Échapper aux zombies, aux mutants, à un tueur en série, que sais-je encore. Bien souvent avec le concours d’un smartphone et en temps limité. Mais je dois avouer que je ne suis pas plus attiré que cela par tout ces machins.

Mais là, Escape Quest 1 ‘A la recherche du trésor Perdu’ m’a tapé dans l’oeil. La couverture d’abord, très comics et Indiana Jones au féminin. (si le titre et la police de celui ci n’ont pas été choisi tout exprès pour faire référence à l’archéologue le plus connu du cinéma, je veux bien en manger mon chapeau). Le format ensuite, un magazine-jeu trimestriel.

Et quand on me parle de magazine, je nostalgise toujours très vite et je pense à mes vieux Casus ou encore mieux, mes vieux Dragons Magazine (si quelqu’un me lit ici et possède de tels trésors, je suis intéressé).

Du coup, ben je l’ai pris en main. Et je l’ai feuilleté. Dans les règles, on m’indique qu’il n’y a pas de temps limité, j’aime bien. Je feuillete, le papier est joli, les textes sont aérés, je tombe sur une carte du monde avec des numéros de page très sympa…. C’est décidé je l’achète.

Et je le laisse dans mon sac. En me disant qu’il faut que je le lise quand même.

Et les jours passent.

Et hier, 27 juillet donc, ma grande fille veut faire une partie d’un jeu avec moi, mais elle sait pas trop quoi. Pris d’un éclair de génie, je dégaine Escape Quest. Et nous voila partie ensemble. Elle a 7 ans, la plupart des énigmes sont trop difficiles pour elle. Mais qu’importe, on va pair-jouer. Et puis on doit retrouver le trésor d’une héroïne, elle adore forcément.

Je lis les texte à haute voix. On cherche les énigmes ensemble, je lui explique les choses qu’elle ne comprend pas (qu’est ce qu’un monocle [oui comme dans toute chasse au trésor qui se respectent il y a un anglais avec un monocle] ou où se trouve la cordières des Andes) et on prend les décisions ensemble quand il faut choisir ou aller. Et les heures passent, bien bien vite.

Au final il nous aura fallu 5 ou 6 heures (peut-être même un peu plus), étalées sur deux jours pour venir à bout de l’aventure. Et ça valait largement les 12,95 euros que j’ai déboursé pour acheter le magazine.

Les énigmes ne sont pas trop difficiles, mais elles ne se trouvent pas toute en trente secondes (mêmes si certaines oui). Pour certaines il faut « jouer » avec l’objet magazine lui même, en pliant les pages ou autre et c’est dans la grande majorité des cas bien pensé (même si une ou deux sont un peu tirées par les cheveux)

En terme de typo, je n’en ai détecté que deux, un ‘le les’ à un moment et un ‘rendu service service’ à un autre. Mais bon, les erreurs ça arrive et deux erreurs sur 92 pages, ce n’est pas non plus un drame.

Le scénario quand à lui, même si il est au final plutôt classique, il se tient. Comme d’habitude on se demande pourquoi le personnage principal ne se pose pas les questions que l’on se pose en avançant dans l’aventure et ne tire pas les conclusions que l’on tire nous même. Mais bon si il le faisait, il n’y aurait plus d’aventure donc … Il n’y a que deux petites choses qui m’ont un peu gêné et qui ont faillit mettre à mal mon immersion dans le truc. A un moment on me dit ‘ha ben tiens cet avion se démarre avec les clés que tu as trouvé avant’. Sauf que … on ne m’a jamais dit que j’avais trouvé des clés. Et à un autre moment, après avoir crapahuté dans la jungle, espionné des gardes, je crochète une serrure pour rentrer dans un bâtiment et là je lis que je suis content d’être enfin au sec parce qu’il tombe des cordes. Mais on ne m’a jamais dit qu’il pleuvait avant …

Mais bon, deux petits ratés mineurs, là encore ce n’est pas bien grave.

Donc au final :

  • 12,95 euros
  • 92 Pages d’histoire soit 4 ou 5 heures de jeu (en pair gaming avec ma fille en tout cas)
  • des énigmes pas trop difficile mais pas non plus ultra facile, bien foutue et bien intégré dans le fil de l’histoire
  • un scénario bateau mais bien mené
  • un joli objet qui gardera la trace de votre partie (il faut cocher des choses, on peut écrire des notes), donc ne sera pas réutilisable mais par contre gardera dans ses pages les souvenirs de votre partie.

Perso, moi je suis très content de mon achat. Et ma fille m’a déjà fait promettre d’acheter le numéro 2 dès sa sortie !:)


Flattr this!

 Posted by at 23:59

Configurer les représentations textuelles qui seront utilisées dans les ChoiceField des forms Django.

 Django  Comments Off on Configurer les représentations textuelles qui seront utilisées dans les ChoiceField des forms Django.
Jul 282018
 

Longtemps que je n’avais pas posté de billets dans cette partie du blog. (Vous allez me dire longtemps que je n’ai pas posté de billet tout court, et vous auriez raison, mais ma bonne résolution de fin de vacances d’été est de changer cela).

Mais donc, pour reprendre doucement dans la partie technique, je vais commencer par partager un truc que tout le monde connaît sûrement déjà. Sauf que perso, j’oublie à chaque fois que cette fonctionnalité de django existe et donc je galère pour la retrouver. Du coup je me dis qu’en l’écrivant je finirais par la mémoriser (et donc en fait j’écris plus pour moi qu’autre chose, je suis un vilain !:) ).

Donc imaginons que vous avez un modèle. Truc assez classique. Ce modèle vous lui avez défini une représentation textuelle de base avec str . Sauf que vous avez plusieurs forms, donc certains ont des ChoiceFields utilisant ce modèle (Exemple un modèle User et vous avez un modèle Post où vous devez choisir le rédacteur du billet). Et manque de chance, vous avez besoin d’une représentation textuelle différentes de celle de base pour un de vos forms. Où même pire, vous avez besoin de plusieurs représentations textuelles différentes, pour plein de forms différents.

Vous êtes alors bien marri.

Mais en fait non, parce que Django vous fourni une façon à la fois simple et élégante de faire. A chaque fois que vous aurez besoin d’une représentation textuelle qui ne soit pas celle par défaut, il vous suffira de définir une classe dérivant de ModelChoiceField et qui implémentera la méthode label_from_instance. Cette méthode prend comme unique paramètre l’objet qui doit voir sa représentation textuelle définit et renvoie une chaîne de caractère.

Petit exemple tiré de la doc django :

from django.forms import ModelChoiceField

class MyModelChoiceField(ModelChoiceField):
    def label_from_instance(self, obj):
        return "My Object #%i" % obj.id

Voilà. Aussi simple que cela. Vous n’avez plus qu’à utiliser votre classe fille de ModelChoiceField dans votre formulaire et le tour et joué.

Bonus, ça marche aussi pour les MultipleChoiceField, il faudra simplement définir une classe fille de ModelMultipleChoiceField

et le lien vers la doc qui parle de tout cela : (https://docs.djangoproject.com/fr/2.0/ref/forms/fields/)


Flattr this!

 Posted by at 22:22

Eurodjango, Django et DjangoCong

La semaine dernière, j’ai eu le plaisir d’assister à la conférence Eurodjango à Heidelberg. C’était ma première Eurodjango en temps que participant (autant dire que la Eurodjango 2014, en France, j’étais plus à courir partout pour gérer les problèmes [rah la la le wifi qui marchait pas] qu’à écouter les sponsors). Et ce fut trois […]

A l’abordageeeeeeee , anniversaire 2018 !

J’ai écris il y a quelques mois un post pour raconter les anniversaires de ma fille et ce que je m’amuse à organiser pour elle et ses copines. Il est temps de parler de l’itération 2018 qui a eu lieu il y a quelques semaines. Cette année, j’avais envie de faire un truc autour des […]

Nouveau projet d’écriture, HistoiresdeRoll.com

Bien qu’ayant lancé le site en lui même le premier février des contraintes extérieures (déplacement à Paris, maladie et un peu overwatch) font que je n’en parle que maintenant. Comme quoi, vous pouvez tout faire (ou presque) pour lancer un projet à l’heure quand ça veut pas .. ça veut pas. Mais revenons en au […]

Bilan 2017

Allez, on se motive. L’année dernière j’avais mis 14 jours à écrire mon bilan 2016. Cette année, dès le premier janvier, je m’en occupe. Donc 2017 sera mieux que 2016, mais pas non plus magnifique en terme de choses faites. Mais, pour commencer, faisons la liste des trucs finis : Concernant mes piges Linux Mag, j’ai […]

The Last Jedi, mon avis sur le film

(J’utilise le titre anglais pour mon titre de film parce qu’alors que le titre The Last Jedi a un vrai sens par rapport au film, le version française Les derniers jedi, n’a plus de lien avec le propos du film, pourquoi donc est ce qu’il a fallu le mettre au pluriel le titre ? ) Allez, […]

Anniversaire pour enfant et animations.

J’adore les anniversaires. Et j’adore totalement les anniversaires de ma fille. Et comme je ne suis pas le parfait modèle du papa présent tout les jours, il faut bien dire que je compense dés que je peux. Donc aussi à l’occasion des anniversaires. Qui sont du coup pour moi l’occasion d’organiser des trucs. Et de, […]

Bilan 2016

On est reparti pour la routine désormais classique. Le bilan annuel. Bon ben cette année ça ne sera pas joli joli. Parce que si il y a bien une chose de certaine c’est qu’en 2016, j’ai ‘rien fait’. Début 2016, j’avais plein de grand projet. Réussir mon projet Bradbury, remettre un coup de neuf sur […]

Pyconfr au pays des galettes saucisses !

Ce week-end (enfin en vrai depuis jeudi si on compte les sprints) c’était donc le week-end de la Pyconfr. Et c’était à Rennes. Je ne dis pas ça comme un reproche, même si je nierais l’avoir écrit, j’aime plutôt bien Rennes. Bon d’accord il pleut tout le temps et il semblerait qu’un certains nombre de […]

Bilan 2015

Et voilà, la même routine chaque année, un petit billet de bilan. Lors de mon billet de bilan 2014, je voulais ‘faire des choses’ en 2015. Au final, je ne suis pas vraiment très satisfait de la partie ‘faire des choses’ de l’année 2015. J’ai eu un peu l’impression de ne pas faire grand chose. […]