Oct 202016
 

Ce week-end (enfin en vrai depuis jeudi si on compte les sprints) c’était donc le week-end de la Pyconfr. Et c’était à Rennes. Je ne dis pas ça comme un reproche, même si je nierais l’avoir écrit, j’aime plutôt bien Rennes. Bon d’accord il pleut tout le temps et il semblerait qu’un certains nombre de personne de bonne compagnie perdent tout sens commun quand il est question de choisir un lieu d’habitation et choisissent Rennes .. Mais hormis ces deux défauts (et aussi le fait qu’il y a rien d’ouvert le dimanche, non de non), c’est plutôt sympa comme ville.

Donc la pyconFr.

Etant à Lille les trois jours précédents, j’ai loupé la soirée d’ouverture qui avait l’air d’être plus que cool (ben oui, même si il y a des TGV direct Lille → Rennes, ils mettent quand même 4h à faire le trajet, donc en partant à 18h, c’était un peu mort pour la soirée).

Le samedi.

Fichtre le monde, fut la première chose qui m’a traversé l’esprit quand je suis arrivé samedi matin. Et effectivement, le fait qu’il y avait beaucoup, beaucoup beaucoup de monde s’est ressenti toute la journée. Dans les salles de conf pleines avec des gens debout, par terre, en mode sardine la belle-iloise, dans les queues face aux trois food truck qui s’occupaient de nous nourrir à la pause midi et dans la vitesse à laquelle les thermos de café se vidaient à peine posées sur la table.

Les confs en elles-mêmes portaient beaucoup sur deux sujets :  machine learning et d’asyncio. Ça tombait bien, c’est deux sujets qui m’interressent beaucoup en ce moment.

Mais à priori c’est deux sujets qui intéressent beaucoup de monde. Et les salles n’étaient malheureusement pas prévu pour le nombre de pythonistes présent. Ce qui fait que pour certaines conférences, il y a parfois eu des gens qui n’ont pas pu rentrer parce que les salles n’étaient pas assez grande. Heureusement qu’il y aura les vidéos (parce que bien entendu, je fais parti de ceux qui ne purent, au moins une fois, pas voir une conf).

Le dimanche.

M’étant levé un peu tard, (amener toute sa famille pour pyconfr n’aide pas à être à l’heure le dimanche matin, ranger une chambre d’hôtel en vérifiant bien qu’on n’y oublie rien, cela prend du temps .. [je ne veux même pas imaginer ce que donnerais l’oubli d’un doudou à l’hôtel…] ) je n’ai pas pu assister à toutes les confs du matin (et en plus honte sur moi, j’ai loupé l’AG de l’afpy … ce qui n’est pas bien du tout). Et comme j’avais un TGV à 16h, idem, je n’ai pas vraiment pu profiter de l’après-midi de conf. Mais  le « bref » moment que j’ai pu rester le dimanche m’a tout de même permis de discuter plus longuement avec les personnes avec qui je n’avais pas pu échanger le samedi.

Au final.

Ma première pyconfr à Rennes avait été une petite pyconfr (et au niveau des conférences que j’avais pu voir , je n’en ai pas un souvenir renversant au final). Cette PyconFR 2016 a vraiment tout d’une grande PyconFR. L’orga était top, les conférences étaient top, j’ai pu croiser des gens que j’apprécie énormément et que je ne voie vraiment pas assez souvent. Avec des salles un peu plus grandes et plus d’espaces pour se poser, tranquillement et au chaud, (parce que bon Rennes, temps pourri, pluie tout le temps, ce n’est pas vraiment possible de se poser dehors), ça aurait été une PyconFR parfaite. En tout cas merci aux orgas, merci aux orateurs, merci à ceux que j’ai pu croiser et avec qui j’ai pu échanger. Et vivement pyconfr 2017. [Bon et vivement DjangoCong 2017, retour au soleil et à la plage pour l’édition 2017 !!! Mais chut, je ne vous ai rien dit …  ]


Flattr this!

 Posted by at 01:24

Sorry, the comment form is closed at this time.