Oct 042009
 

Parmi les commentaires rattachés à mon premier post parlant d’XMPP, il y en a eu un me demandant de présenter des exemples d’utilisation d’XMPP par un programme python. J’avais promis de le faire. Avec un certain délais, pour ne pas dire un délai certain, je vais essayer de répondre à cette demande en la généralisant. A savoir : à quoi ça peut servir xmpp pour un programme. Et comme je suis bavard, je finirais en me déguisant en madame soleil et en donnant mon avis sur le futur de l’utilisation d’XMPP.

XMPP, oui mais on peut faire quoi avec ?

La première chose à savoir pour répondre à cette question, c’est que le protocole XMPP c’est bien bien plus qu’un protocole de messagerie instantanée.

La discussion vocal est sensée être gérée (je dis sensée parce qu’à ma connaissance le support de cette fonctionnalité est assez ‘en mode alpha). L’envoi de fichier également, mais c’est un classique de l’IM ça.

Ce que l’on sait moins c’est qu’un mécanisme de publication très complet est gérée (PubSub) qui permet à des auteurs de publier du contenu et d’en limiter l’accès et à des lecteurs de lire le dit contenu. Et comme on est sur un fonctionnement intelligent (et connecté) il n’y a pas besoin de faire comme avec le RSS, c’est à dire d’avoir des lecteurs qui se connectent toutes les N minutes pour voir si il y a un nouvel article à lire. Là non, les lecteurs se connectent au serveur XMPP qui les notifiera du fait qu’un nouvel article est lisible, quand cela sera le cas.

Il existe également des mécanismes de data form, pour envoyer des ‘formulaires’ (comme des formulaires web quoi) entre deux points xmpp.

Plusieurs mécanismes de lancement de commande, que ce soit par xml-rpc ou avec une XEP (les XEP sont un peu les RFC du XMPP) qui spécifie comment un noeud XMPP peut demander à un autre nœud de lancer une commande et comment cet autre noeud peut ensuite renvoyer le résultat.

Et c’est loin d’être tout, il en existe tout plein d’autre de XEP, si la liste vous intéresse vous la trouverez ici : http://xmpp.org/extensions/

Ok, mais pour faire quoi au final ?

Parce qu’avoir un protocole qui fait plein de choses, c’est bien. Savoir quoi en faire, c’est mieux. Bon là évidemment vous n’êtes limités que par votre imagination, après tout, je ne vais pas pouvoir vous faire la liste exhaustive de toute les choses que vous pouvez faire avec XMPP.

Mais, parce que je suis gentil, je vais vous donner quelques exemples.

Le plus facile, c’est bien entendu, lorsqu’on développe un programme qui intègre de la messagerie instantanée. Plutôt que de perdre du temps à réinventer la roue, autant utiliser un truc qui est éprouvé. (je me répète peut être, mais comme exemple parfait on peut citer Eve Online qui utiliser xmpp pour le chat intra jeux).

C’est loin d’être la seule utilisation possible. Personnellement, je l’utiliserais dans tout les mécanismes de communication client / serveur qui n’ont pas un besoin ultime de non latence. Il est certains qu’envoyer les déplacements des joueurs par XMPP, dans un fps ne serait pas une excellente idée. Mais dans tout ce qui se rapproche à un jeux de stratégie, gestion, jeux de rôle en tour par tour. Op, du xmpp. (par exemple imaginons la version informatique du jeux ‘Les colons de Catane‘, c’est en XMPP sinon rien, de même pour tout les jeux web qui fleurissent aujourd’hui, une version non web serait à faire en xmpp).

La je parle de jeux, mais ça pourrait s’appliquer à bien d’autre domaine. Communication entre un programme opérateur et les automates qu’il contrôle par exemple. (imaginons un truc simple, un logiciel qui doit contrôler des automates qui sont chargés de fermer / ouvrir des vannes et qui peuvent donner leur statuts courant, où alors des daemons systèmes qui logueraient leur activités à travers du XMPP).

On peut (et on devrait) utiliser le XMPP à chaque fois que l’on se retrouve devant un mécanisme de publication / consultation de contenu. (comment ça je parle du web classique ? Mais pas du t… si en fait si).

Le futur et les perspectives du XMPP

Je vous le dis, et vous pouvez me croire, on aura jamais besoin de plus de 640Ko de mémoi… Mais qu’est ce que je dis moi là?

Le futur du XMPP. J’espère qu’il sera radieux. J’espère que ce protocole (utilisé massivement par google d’ailleurs) se développera et remplacera peu à peu les choses sous optimales que l’on fait au jour d’aujourd’hui.

Je trouve par exemple, complétement hallucinant tout le mécanisme de rss aujourd’hui. Avec les problèmes qu’impliquent le fait de consommer des ressources pour rien dans 80 % du temps (à savoir quand votre client RSS va vérifier que non, il n’y a vraiment pas de nouvel article à lire sur les 343 flux rss que vous suivez).

J’espère vraiment le développement futur d’une sorte d’XMPP-Web, avec des navigateurs xmpp qui se connectent sur des sites web xmpp. Des sites XMPP qui mixeront alors d’une façon complétement naturelle de la gestion de contenus, de la discussion entre lecteurs (sans devoir passer par des rajouts en js pour gérer un chat sur la page web..) , des parties du sites ludiques, etc etc ..

Si j’ai un espoir, c’est vraiment celui-là. Un glissement du HTTP-Web au XMPP-web, même si cela doit passer au départ par des plugins pour que les navigateurs HTTP puisse browser des sites XMPP.


Flattr this!

  8 Responses to “XMPP, cas d’utilisation et perspectives.”

  1. […] This post was Twitted by MrJMad […]

  2. J’aime assez l’idée de notification en cas de publication de contenu. On peut imaginer un moteur de blog qui, dès lors qu’un article est publié, envoie un message XMPP à tous les “abonnés” – au lieu d’utiliser une newsletter (e-mail is dead).

    Le coup des automates aussi c’est rigolo.

    Enfin, voilà, c’est déjà plus concret qu’un protocole. Le protocle, c’est bien, ce qu’on peut faire avec, c’est quand même plus amusant.

  3. @No’

    Il existe le plugin WordPress Jabber Feed qui publie les billets et commentaires en Pubsub au format ATOM.

    Et il existe un système de notification similaire pour les blogs hebergés par WordPress.com.

  4. Je me lève et applaudis cet article!!!
    vive le XMPP!!!
    il est clair que des navigateur gérant le xmpp serait une révolution, et un rève pour les développeurs.
    pour l’instant tout le xmpp et simulé par du “long-polling” ou “comet” (gmail , fèssesbouck,…) … Avec des navigateurs qui gèreraient le xmpp il y aurait du push à gogo!!!!!!

  5. Peux-tu pointer vers une preuve d’utilisation de XMPP par EVE online stp ? Merci 😉

  6. Au fait, je regarde un peu d’un oeil curieux google wave (tu sais le buzz du moment). Et oui, c’est de l’xmpp. Mais je vois pas de la publication de contenu sur google wave. je me vois pas écrire un post et le rendre disponible sur wave. C’est intéressant comme approche, mais je vois wave plus pour de la communication dans les deux sens. Oui au final un blog ça peut être perçu comme un post dans un forum, et les commentaires comme les réponses à un post. On peut faire la même analogie avec les news usenet il y a 10 ans. Au final ce qui change, c’est le nom, comment sont présentées les choses, les technologies utilisées, la facilités d’accès à un plus large public ou un public plus visé suivant le thème du site, etc etc. D’ailleur je ferai bien un post sur ce sujet 🙂

    • j’attend de lire ton post :).

      Pour wave, j’ai pas eu droit à avoir une invitation moi, donc je peux pas tester 🙂

      Effectivement le xmpp permet de rendre la communication bilaterale d’une façon super simple.

      Mais pas forcémment. Sur du PubSub, on peut parfaitement ne pas permettre de commentaires (d’ailleurs je sais même pas si on peut commenter).

      On a alors une communication “classique”, unilatérale, pour les utilisateurs. La communication dans les deux sens n’est utilisée que pour savoir d’une façon efficace si il y a une info.

      Pour le parallele entre blog et forum, je suis d’accord, sans l’etre.

      Effectivement on peut travailler au forceps un forum pour en faire un truc qui ressemble à un blog et inversement. Et c’est normal vu qu’au final les deux outils servent à communiquer.

      Mais après les buts et les interractions sont différentes. enfin amha.

      Un blog c’est avant tout une communication ‘déclarative’. On écrit un truc ‘finit’ qui explique quelque chose, donne un avis, raconte un truc, mais qui est entier. Après on peut commenter ou pas, mais ce n’est pas obligatoire. Le post en lui même se finit à lui même.

      Un forum c’est une communication ‘participative’, un débat. Un premier post de forum ne se suffit pas. C’est le thread en entier qui est complet et qui a du sens.

      C’est au final, à mon avis une différence importante entre les deux.

Sorry, the comment form is closed at this time.