Mar 242011
 

Le vieux dicton dit qu’il n’y a jamais 2 sans 3. Histoire de ne pas le faire mentir, je m’en voudrais, voici donc la review du Waylander tome 3 : Le Héros dans l’ombre. Il faut vraiment que les … ( je sais pas trop qui en fait ) arrêtent de mettre des Virgin devant mes pas, comment je résiste moi ?

Enfin bon, donc après avoir lu le tome 2 et sachant qu’il y avait un tome 3, j’ai décidé qu’il était d’une importance vitale pour vous, mes lecteurs, que je lise et donne mon avis sur le dernier des tomes de Waylander.

Dans ce tome 3 on retrouve donc…. Waylander et oui, mais c’est tout. Sa fille est installée au loin avec son mari et il vit donc tranquillement, encore une fois incognito, riche grâce à l’argent qu’il a lentement amassé en tuant à tour de bras pendant de longue année.

Il s’est fait construire une espèce de palais comprenant une immense bibliothèque, un hôpital, ou il offre asile et connaissance à ce qui viennent le voir. Mais comme toujours, sinon il ne serait pas Waylander, il n’a pas de chance. Il s’est installé juste à coté des ruines d’une ancienne ville, ville dont les habitants ont été exilés dans une autre dimension il y a quelques milliers d’années et qui ont décidé de revenir et de remettre tout le monde à leur botte. Du coup, par le plus grand des hasards, presque à contre-coeur, et surtout à cause de la colère blanche qu’il lui arrive d’éprouver, Waylander va encore jouer au grain de sable et aider à sauver le monde.

C’est d’ailleurs intéressant de voir comment Gemmel arrive à faire en sorte (c’était déjà le cas dans le tome 2) que Waylander s’engage dans des quêtes ayant pour but de sauver le monde à contre-coeur, sans faire exprès et pour des raisons qui ne sont pas du tout ‘sauver le monde’.


Flattr this!

Sorry, the comment form is closed at this time.