Sep 202010
 

‘On ne peut pas encore sortir notre application, elle n’est pas parfaite.’
‘Ça ne va pas, ici, ce n’est pas exactement comme vont le vouloir nos futurs utilisateurs’
‘Plus que quelques mois de boulot et on aura vraiment atteint la perfection’

Toutes ces phrases que vous avez forcément entendu ou même dite, sont des phrases tueuses de projets. Parce que la recherche de la perfection mène irrémédiablement à la procrastination. Parce que jamais rien n’est suffisamment parfait, et que donc on continue a coder, coder, coder, modifier, modifier, modifier en remettant à plus tard ce qui est vraiment important à savoir le lancement de votre projet. Et c’est valable aussi bien pour des sides projects ou des projets d’entreprise.

Pourquoi est ce que l’on fait cela ?

  • Pour que notre projet soit le meilleur du monde
  • Parce qu’on veut être vraiment fier de notre bébé
  • Parce qu’il faut être meilleur que les autres qui existent déjà et que cela veut dire être parfait
  • etc etc …

Ces réponses toutes prêtes ne sont que des paravents. Que des phrases lancées pour masquer la vraie raison qui nous fait retarder le lancement. La vrai raison est que si on lance notre projet, au moment ou on l’aura lancé, il va pouvoir rater. Tant qu’on ne met pas notre projet à la disposition de ses utilisateurs, il ne peut y avoir d’échec. Et c’est cette raison, à mon avis, qui est bien souvent à l’origine de la quête de perfection. La peur de l’échec, tout simplement. La peur de devoir entendre nos futurs utilisateurs que notre logiciel (ou notre livre si on écrit un livre, remplacé le terme logiciel par celui qui va bien avec votre domaine) est mauvais, qu’il ne leur plait pas, qu’ils sont déçus.

Donc surtout, n’attendez pas qu’un projet soit parfait pour le lancer. Lancez le quand il est prêt. Et c’est tout.

Comment évaluer si un projet est prêt allez vous alors forcément me demander ? Ha ça, je n’en sais rien. Après tout c’est votre projet. Mais si je devais vous donner une échelle des statuts des projets ça serait celle- là :

  • Très bon
  • Bon
  • Moyen ou Parfait
  • Moins bon
  • Mauvais
  • Complétement nul

Plus l’état de votre projet est haut plus ça veut dire que vous devez le lancer, tout de suite. Et puis, je met Parfait au même niveau que moyen parce que bien souvent le temps, l’énergie et l’argent nécessaire pour passer de Très bon à Parfait, font que cela n’en vaut pas la peine.


Flattr this!

  6 Responses to “Le vice de la perfection”

  1. “Comment évaluer si un projet est prêt allez vous alors forcément me demander ?”

    Quand il apporte de la valeur au client, à partir du moment où il peut être utilisé pour répondre à un besoin si petit qu’il soit. Si les fonctionnalités (les notions, les grandes lignes d’un livre) les plus prioritaires / qui apportent le plus de valeur sont faites en premier, le projet peut être lancé.

    (My 2 cents)

  2. […] This post was mentioned on Twitter by Claire Hernandez, Jean-Michel ARMAND. Jean-Michel ARMAND said: [MAD BLOG] le vice de la perfection : http://is.gd/fjj8N […]

  3. Je suis complètement d’accord, à trop vouloir la perfection on peut tuer un projet, onavait l’idée au bon moment, on était seul, et paf, un concurrent sort avant nous, alors qu’on était pres… ouin !

  4. lancer le plus tôt possible, même si c’est moche nul et complètement buggé, mais au moins vous aurez qqchse à montrer et donc des retour …

    Enfin moi c’est ce que je fais…

  5. Je me permet de répondre à ton commentaire Joel, si tu publie un bout de logiciel moche, buggué et qui ne sert à rien, tu risques de diffuser une mauvaise image en terme de qualité et de soin de ton application. Après, tout dépend de ton contexte 🙂

  6. sauf que je n’ai pas dit que cela servait a rien 😉

    et l’avantage c’est que tu as des retour utilisateurs rapide et tu ne t’engages pas sur un mauvais axe …

    bon ce n’est pas non plus complètement bugué, juste un peu ! par contre c’était moche 😉

Sorry, the comment form is closed at this time.