Dec 312017
 

(J’utilise le titre anglais pour mon titre de film parce qu’alors que le titre The Last Jedi a un vrai sens par rapport au film, le version française Les derniers jedi, n’a plus de lien avec le propos du film, pourquoi donc est ce qu’il a fallu le mettre au pluriel le titre ? )

Allez, rebelote, comme il y a deux ans, je ne me peux m’empêcher d’écrire ce que j’ai pensé de ce deuxième épisode de cette nouvelle trilogie Starwars. Et comme il y a deux ans, je préviens tout le monde, je vais spoiler sans vergogne, parce que le film est sorti depuis quasi 15 jours et que comme je vous préviens, vous pouvez toujours arrêter de lire si vous ne l’avez pas encore vu.

J’ai donc vu le film hier soir, dernière séance de la journée, entre 23h et 1h30 du matin et malheureusement, en VF (cela me donnera une excuse pour essayer de le voir une deuxième fois en VOST la semaine prochaine).

Depuis sa sortie, j’avais réussi à éviter tout les spoils à part un seul (et de taille). Luke allait mourir. Mais je ne savais pas comment.

Par contre j’ai lu beaucoup d’avis négatif sur le film (mais aussi quand même quelques positifs) et j’avais donc un peu d’appréhension.

Et au final. Je dois le dire, j’ai adoré le film. Il se classe direct dans mon top des meilleurs Starwars. Et alors qu’il y a 2 ans, j’étais juste content que l’épisode 7 ne soit pas une horreur comme les 1, 2 et 3 mais où j’avais quand même pas mal de reproche, ici je suis simplement conquis.

Kylo Ren passe du statut d’ado en pleine crise de mal-être à un vrai futur grand méchant. Alors que je ne voyais pas comment en faire un méchant crédible il y a deux ans, ben finalement, c’est en vraiment très bonne voie. J’ai hâte de voir ce que cela va devenir dans le dernier épisode de cette trilogie.

L’un des gros sujets du film est le rapport au passé, comment on gère le passé pour pouvoir avancer et créer son propre chemin. Les principaux protagonistes devront tous se confronter à leur passé. Rey, Luke, Kylo Ren. Chacun aura sa façon de surmonter ce face à face avec le/son passé (et pour Luke avec ses erreurs et ses échecs). C’est d’ailleurs un thème qui devrait parler à chaque « vieux » fan de Starwars. Comment on avance sans rester bloquer sur la vieille trilogie originelle. Parce que oui la trilogie 1,2 et 3 c’était tout pourri, mais là on est bien parti pour avoir une grande trilogie, alors autant ne pas se braquer et rester sur « c’était mieux avant, y a que les 4, 5 et 6 qui comptent ». En tout cas moi, c’est un thème qui me parle. Peut être parce que mes quarante ans approche à grand pas. Mais j’ai été réceptif.

Traiter Kylo Ren et Rey comme deux faces d’une même pièce, rendre cela tangible en leur offrant la faculté de se parler à travers la Force, même si c’est surprenant la première fois, c’est en fait une excellente idée. Et pour ceux qui pourraient dire ‘non mais c’est pas crédible’, je rappelle qu’on parle de personne qui vont voler des pierres, contrôle les autres par la pensée et que l’on est dans un univers ou le son se propage dans l’espace … Alors si on arrive à suspendre notre incrédulité pour tout cela, pourquoi on n’y arriverais pas concernant le fait que les deux « champions » des deux cotés de la force peuvent communiquer par la pensée. J’espère que cette spécificité sera intelligemment utilisé pour la suite. Ce schéma de ‘deux faces d’une même pièce’ est renforcé par Luke qui dit aux deux à peu prêt la même chose (peut être même exactement les mêmes mots) lors des deux « leçons » qu’ils leur donnent.

Concernant la Force en elle-même, j’ai l’impression qu’on a le droit à un ‘retour aux sources’. On est de nouveau sur quelques chose de mystique. Avec ses lieux saints miroir (là encore, deux faces d’une même pièce), son codex guide précieusement gardé et sa ‘conscience’ de la balance (comme le dit Snoke, le fait que Kylo gagne en puissance fait « naître » son adversaire). Exit l’explication uniquement scientifique des midi-chloriens (pour les fans purs et durs qui pourraient me lire, oui je sais que les midi-chloriens ont été imaginés par Lucas dés le départ même si il n’en parle pas dans 4, 5, 6. Mais bon j’ai envie de dire qu’au vu des épisodes 1, 2 et 3, tout ce que Lucas a imaginé n’est pas toujours du meilleur goût. Je préfère de loin penser la Force comme quelque chose de mystique plutôt que comme une concentration de micro organismes dans le sang des gens). Et là encore, on retrouve le traitement du passé et de la destruction de ce qui était devenu un carcan pour permettre de faire renaître (dans les flammes) un nouvel ordre Jedi.

Luke, parlons en de notre ancien sauveur de la galaxie devenu ermite. Le traitement du personnage est d’ailleurs à mille lieux de celui de Han Solo dans l’épisode 7. Alors que Han apparaît au final comme un quasi irrécupérable looser, un éternel contrebandier à la petite semaine, Luke lui bien qu’au final tout aussi perdu (il aura même besoin que maître Yoda vienne l’aider) ne nous fais jamais ressentir le malaise que Han a pu faire naître (en mode ‘non mais c’était lui que j’admirais, mais c’est une épave ratée en fait).

Au final pour moi ce film mêle plusieurs thèmes fort dans un ensemble qui se tient bien :
– le thème du rapport au passé et à ses échecs et de comment dépasser cela
– le fait de ‘prendre ses responsabilités’ de faire ce que l’on doit faire comparé à ce que l’on a envie de faire. Luke ne veut pas être une légende, ne veut plus être responsable de rien, Poe veut foncer dans le tas et « vaincre », Leia ne veut plus avoir à vivre en perdant les gens qu’elle aime, etc …
– la façon de réagir à l’adversité, de choisir comment agir dans un conflit. (Poe qui décide de continuer l’attaque contre le destroyer, Finn qui veut se sacrifier pour détruire le canon et qui est sauvé par Rose qui du coup délivrera juste après l’une des choses que le film veut nous expliquer,

Et puis quand même, c’est finalement le récit d’une « arnaque » ce film. D’un tour d’illusion à l’échelle de la galaxie. Luke devient une légende, défis une armée complète, se bats contre le big méchant en utilisant … un hologramme de Force. Même si Luke y perds la vie, ce qui était au final ce qu’il avait décidé, de mourir sur cette île, sur cette planète, l’acte fondateur de cette nouvelle résistance, le « un homme seul se dresse seul, contre tous », ce n’est qu’un tour de passe passe. (Tour de passe passe qui fait que Poe lancera les survivants vers la recherche d’une sortie au motif que ‘il est bien passé par quelque part’ alors que non, il est passé par nulle part). Au final, DJ a peu être un tout petit peu raison.

Une dernière chose et j’en aurais fini avec ce billet sans queue ni tête. L’absence de filiation entre Rey et la famille Skywalker. Alors on ne va pas se mentir. Oui, j’espérais que Rey fut la fille cachée de Luke. Qui sait,on aurait même pu voir Mara Jade arriver à un moment ou un autre. Mais en fait, c’est mieux comme cela. C’est plus crédible. Il aurait été difficile d’expliquer un lien avec la famille Skywalker. Et puis ça aurait fait vraiment top copie conforme sans évolution de 4, 5 et 6. Et cela aurait nié totalement le propos du film qui parle de dépassement du passé. Donc oui, j’ai fait mon deuil d’un lien entre Rey et les héros du passé et j’apprécie qu’elle soit une simple inconnue choisie par la Force.


Flattr this!

 Posted by at 15:31

Leave a Reply