Mar 222015
 

Ma fille a déjà un certain nombre de jeux de plateau/ jeux de cartes. Mais ça manque cruellement de monstres, de dragons, de chevaliers et de vaisseaux spatiaux.

Et puis parfois, jouer à la bataille avec des chiens dessinés sur les cartes ou à qui ferra le plus vite sa pizza ou même de savoir si on arrivera à amener le gentil lutin vert au panier de champignons avant que le méchant lutin rouge les mange, ce n’est pas le truc qui nous fait envie à moi comme à elle.

Dans ces moments là, je prend une des boites de mes jeux de plateaux et j’invente des règles. Alors forcément c’est des choses simplistes mais ça change un peu et puis elle est contente de jouer avec des jeux de grands.

Le jeu des dragons.

Playfactory a sorti il y a quelques années un jeu de carte Dragon dans l’univers D&D. L’intêret était de pouvoir, lors de partie de jdr, faire un intermède immersif, une partie de poker dragon à la taverne.

Les cartes sont jolies, avec pleins de dragons colorés (et quelques personnages, jouant un peu le rôle des atouts au tarot).

Il fut du coup très simple de décider de jouer à la bataille avec juste les cartes dragons.

Et comme ça on peut crier, en choeur ‘BataDragon’ quand il y a bataille:)

Game Over.

C’est normalement un petit jeu de mémoire que j’aime d’ailleurs beaucoup. Dans un train ou ailleurs, c’est toujours sympa pour passer le temps.

Le but normalement est  de sauver la princesse et de s’enfuir du donjons. Pour cela, on fait  un damier avec les cartes qui sont faces cachées. Il y a plusieurs types de cartes, les monstres, les 4 cartes princesses, les deux cartes clés et la carte sortie. Chaque joueur doit ensuite retourner les cartes suivant un schéma lui permettant de trouver une clé, une princesse et la porte de sortie. Forcément le chemin passe par des cartes monstres, (vu que si ce n’est pas une princesse,  la porte de sortie, ou une clé, c’est un monstre). Chaque monstre est battu par une arme précise ( il y en a 4). Il faut donc juste avant de retourner une carte dire avec quelle arme on équipe notre aventurier.
Un exemple de tour de jeu c’est donc :
j’équipe la massue, je retourne la carte, c’est un monstre qui craint la massue, je l’assome. Puis j’équipe le poison, je retourne la carte a coté, monstre qui craint le poison, ok je continue. J’équipe l’arc, je retourne la carte au dessus, a mince, un monstre invulnérable, bon ben j’ai fini mon tour’.

Bon alors les règles sont un peu compliquées pour une petite fille de même pas 4 ans.
Mais on a trouvé une nouvelle façon de jouer. On n’utilise que les deux cartes clés, toutes les cartes monstres et la carte Sortie. La carte sortie est mise tout en haut, face visible. Ensuite on mélange les monstres et les 2 clés et on dispose librement les cartes, faces cachées, en dessinant un labyrinthe. Chacun son tour, on retourne une carte pour essayer de trouver une clé. Le premier qui trouve une clé peut s’échapper et à gagner. Elle rit beaucoup quand on joue comme ça. Elle rit presque encore plus quand l’un de nous deux a gagné et que l’autre retourne le plus rapidement possible toute les cartes pour trouver la deuxième clé parce que ‘vite vite, sinon les monstres vont te manger’.

Dig Mars.

Jeux de plateau où on gère des équipes de mineurs qui essaient de trouver des ressources sur Mars en creusant le sol. C’est un jeu de plateau sympa, avec pas mal de matériel (surtout beaucoup de tuiles décor et des pions en bois).

Le principe est de faire un damier avec les tuiles sols. Celui-ci représente la surface de Mars. Chaque case du damier a une hauteur de 3 tuiles. C’est sensé représenter le fait de creuser plus ou moins profond.

Dans le ‘vrai jeu’, chaque joueur possède trois véhicules spatiaux, un vaisseau foreur, un transporteur et une flotte d’expédition . Chaque vaisseau peut être améliorer, un équipement de niveau 1 ne peut travailler que sur une tuile de niveau 1, un niveau 2 peut s’occuper d’une tuile de niveau 1 ou 2 , etc .. Quand à la flotte d’expédition, il modélise le nombre de vaisseau de sa flotte (pour pouvoir être présent sur plusieurs tuiles en même temps)

Il y a des tuiles minerais mais aussi des tuiles détritus métalliques. Le dos d’une tuile (celle visible lorsqu’elle est posé sur le plateau de jeu) affiche le niveau minimum que doit posséder le foreur pour pouvoir forer. La face face d’une tuile représente ce qu’on trouve après avoir foré (minéraux ou autres) et affiche un nombre, le nombre de points de fortune que l’on gagne si on arrive à récupérer la tuile à sa base ainsi que le niveau minimum pour le transporteur (pour pouvoir ramener la tuile à la base donc).

Parmi le matériel de base, il y a des petits pions de bois ainsi que 4 gros palets rond en bois par joueur (qui modélise normalement sa flotte de vaisseau).

Ma version du jeu pour enfant est simple. Le but est de trouver tout les minéraux.

On construit le damier ‘sol de Mars’ comme dans le vrai jeu. On ne prend qu’une seul tuile vaisseau spatial pour représenter le vaisseau de chaque joueur (on prend souvent la foreuse parce que ma fille trouve que c’est un joli vaisseau spatial). Ensuite chaque joueur a ses 4 palets. A chaque tour, le joueur actif (ou la joueuse) peut poser 2 de ses 4 palets sur une même tuile ou sur deux différentes. Pour pouvoir retourner la tuile, il faut avoir autant de palets que le niveau de celle-ci (le niveau de forage dans la version normale).

Ensuite, on retourne la tuile. Si c’est un minerai, le joueur le garde. Sinon on défausse la carte qui ne sert à rien. A la fin de la partie, on compte les points de victoire que donne chaque carte (dans le « vrai » jeu, c’est ce qui modélise les points de fortune), et celui qui en le plus gagne.

(si vous voulez voir à quoi ressemble Dig Mars, il y a une version pdf du manuel FR ici : http://www.jedisjeux.net/goodies/dig-mars-3300-1380728292.pdf )

C’est déjà pas mal évolué comme règles. Il faut réfléchir que certaines tuile qui sont de niveau 3 ou 4 demandent de passer deux tours pour pouvoir être retournées. Est ce qu’il vaut mieux retourner 3 ou 4 tuiles en deux tours ou passer deux tours pour n’en retourner qu’une mais de niveau 4 ? C’est pas forcément évident évident pour ma petiote, mais elle s’en sort. (et elle râle très fort quand elle tombe sur un minerai ….:) )

Si vous aussi vous détourner des jeux de plateaux ‘de grand’ pour jouer avec des petits, n’hésitez pas à utiliser la partie commentaires ! ( de mon coté, si je teste de nouveaux détournements, je ferrais un nouveau billet).


Flattr this!

 Posted by at 20:05

  2 Responses to “Détournement de jeux de plateau”

  1. Un des jeux qui est super facile à adapter et qui permet de progresser c’est King of Tokyo. Je te le conseille vivement pour petit et grand ! Qui sera le gros Godzilla qui va tout péter Tokyo 😉 ?

Sorry, the comment form is closed at this time.