Jan 052014
 

Je n’ai pas énormément joué cette année. Enfin j’ai pas mal profité de mes vacances de Noël pour rattraper mon retard.

Mais j’ai suffisamment joué pour faire un petit retour sur mes découvertes, alors je ne vais pas tenter de faire un classement chronologique ni même par degré « d’amour » mais juste comme cela me vient.

  • Cave Story + . J’aime beaucoup ce jeu de plate forme. Le scénar est très sympa, les décors sont jolis, le gameplay exigeant sans être trop hardu. Bref, un plaisir à jouer.
  • Faster Than Light. Je n’ai pas arrêté de le conseiller tout au long de l’année à ceux qui me demandaient des conseils. Micro Manager son vaisseau spatial est quelque chose de très addictif. Et la difficulté du jeu ajoute encore à son charme.
  • Path of Exile. Diablo 3 aurait du être ce jeu. A la place on a eu .. le diablo 3 qu’on connaît. Mais PoE est vraiment une bouffée d’air frais. Un arbre des compétences monstrueux. Un système bichonné de partout. Plein d’excellente idées. Un gameplay nerveux et à mille lieu du clic clic pour trololo de blizzard …
  • Hearthstone. J’ai eu la chance de pouvoir jouer à la béta du futur jeu de cartes de blizzard. Il est vraiment pas mal. Je le trouve un peu trop tourner ‘bourrin’. Très peu de gameplay différents que baston bourrine. Bon ok ça peut être baston avec des créatures ou avec des sorts … Mais il manque le fait de pouvoir créer des decks se jouant en contre, en contrôle, meule bibliothèque ou autre. Bon après, j’ai quand même bien accroché. Je le trouve aussi un peu ‘trop’ facile. Je ne perds vraiment pas souvent (ça me change de starcraft 2 où je perds quasiment tout le temps tiens). Alors je sais que ce n’est pas vraiment un problème du jeu. Mais chaîner 10 ou 12 victoires avant de perdre une fois, c’est un peu lassant.
  • Papers, please. Jouer un agent des douanes d’une dictature s’inspirant violemment d’un pays de l’est lors de la guerre froide, cela peut être marrant. Si si, je vous assure. On se retrouve dans la peau d’un ouvrier à la chaîne qui doit faire son quota sans se tromper (toute erreur est automatiquement détectée et réduit son salaire). Et on se retrouve devant des dilemmes qu’on ne pensait pas trouver dans un tel jeu. Accepter ou pas ce pot de vin sachant que son fils est malade et à faim à la maison ? (parce que oui on gère aussi sa famille et son appartement)  Laisser entrer une femme réfugié politique, alors qu’elle n’a pas tout les papiers qui vont bien, pour qu’elle rejoigne son mari qu’on vient juste de laisser passer ? Un bon jeu, à n’en pas douter.
  • The walking dead. J’ai littéralement dévoré ce jeu. Et pourtant j’apprécie (mais sans plus) la BD et j’ai lâché la série dés la saison 2. Mais là. J’ai vraiment accroché.
  • Don’t Starve. Le jeu de l’année pour moi. Je savais que si je l’achetais, j’allais devenir accro. J’ai résisté jusqu’au soldes de noël. J’ai craqué. J’ai passé 2 ou 3 quasi nuit blanches à y jouer. C’est l’essence même du jeu addictif. Un jeu avec des mécanismes profonds et qu’il faut découvrir et  de la mort véritable. Un vrai bonheur. Chaque action se calcule en mesure de risque. Chaque erreur aboutie à la mort de son personnage … On perd ainsi des heures de progression sur une évaluation foireuse des conséquences d’une action. Mais on y retourne. Encore. Et Encore. Je n’aurais jamais du l’acheter…
  • Rogue Legacy. Vous jouez les différentes générations d’une famille. A chaque fois que vous crevez, vous choisissez un fils ou une fille de votre perso précédent. Vous pouvez être un barbare, un paladin, un mage, etc … Vous construisez en même temps votre château familial, qui vous permet d’augmenter vos stats ou de vous ajouter des capacités. Chaque personnage est vraiment différent avec des attributs propre. Ils peuvent être géants (ça c’est cool on est plus résistant), tout petits, voir en noir et blanc, être myopes (on voit flou), avoir un problème de vision qui fait que tout est noir à part dans un tout petit cercle autour de nous, péter bruyamment à chaque fois qu’ils font un saut, être gays, tellement léger qu’ils s’envolent quand ils prennent un coup ou hypocondriaques (j’adore celui là, vous prenez des dégâts normaux mais ça affiche 3131 points de dégâts:) ) etc … Bon par contre là aussi (mais c’est peut être parce que je joue au clavier), il est plutôt très dur. Je reste bien souvent dans première zone ( il y en a quatre) le château. Les rares fois où je me suis aventuré dans les autres, je n’ai pas fait 30 secondes. Et je ne suis toujours pas arrivé à tuer le boss de la première zone.
  • Legend of Grimrock. Un donjon crawler à l’ancienne. Une équipe de quatre en vu première personne, du déplacement par à coup. Des pièges partout, des monstres bourrins, des passages secrets partout, des couloirs, des couloirs et encore des couloirs. Si vous avez aimé les dungeons Masters, vous aimerez Grimrock 🙂

Les autres jeux, ceux que j’ai aimé mais sans plus :

  • Awesomenauts. De la baston en équipe, en mode 2D avec des persos que l’on peut customiser. Rigolo mais sans plus.
  • Spelunky. Encore un jeu de plate forme exploration de donjons. Il est pas mal mais je crois que j’ai fait une petite overdose et du coup comme c’est un des derniers que j’ai acheté / testé, il m’a pas renversé. Mais il est très bien.
  • Castles Crashers. Il se joue en coopératif ou en single. Je n’y ai joué qu’en single player. Petit jeu sympa où l’on joue un chevalier qui tabasse des dizaines d’ennemis en mode beats them all.
  • Mark of Ninja. Je sais qu’il date de 2012, mais je n’y ai joué qu’en 2013. Et comble de l’hérésie, je l’ai juste trouvé cool, sans plus.
  • Uplink. Un des jeu que j’ai greenlight. Vous jouez un joueur de jeu de rôle qui se trouve téléporté/envoyé/magiquement transféré dans un donjons. Et il doit survivre. Le jeu est assez hard. Un gros gameplay là aussi avec craft de potions et autres. Mais vraiment hard. Du coup j’ai un peu lâché.
  • Violett un point and click sympa où l’on joue une ado aux cheveux violet catapulté dans un monde fantastique en passant la main dans un trou de souris présent dans un mur de sa nouvelle maison. Les décors sont très beaux, les énigmes parfois assez retorses mais assez logique la plupart du temps.

Les jeux qui m’ont laissés de marbre :

  • Alan Wake, je n’ai pas accroché du tout. J’ai laissé tomber après un peu plus d’une heure de jeu.
  • Dwarfs !? Des nains qui creusent sur une carte. De l’or à trouver, des lacs d’eau ou de lave à éviter / cloisonner et des gobelins à occire. Dwarfs semblait alléchant. Mais au final après 2, 3h de jeu je m’ennuie. Tout est très répétitif. On ne peut construire que des murs, des murs indestructible, des tour de défenses, des nains creuseurs et des nains tapeurs. Ça limite pas mal…

Flattr this!

 Posted by at 01:47

Sorry, the comment form is closed at this time.