Jul 252013
 

Je préviens tout de suite, j’écris ce billet presque uniquement parce que je suis attablé à un bar, en avance pour aller manger avec une belle brochette de djangonautes et que c’est une bonne manière de passer le temps en buvant ma Guiness (et qu’en plus, je n’ai pas de papier à lettre donc …. je ne vois vraiment pas ce que je pourrais faire d’autre (bon par contre comme le wifi et la 3G n’ont pas l’air de passer , je le publierais plus tard )

Donc, le décor posé, commençons.

Je devais aller, pour la deux ou troisième fois de ma vie en « Banlieue » ( à lire avec l’accent de Galabru dans les Ch’ti quand il dit ‘le norddd’ oui, je sais, on a les références que l’on a … ). Autant dire que je n’étais pas rassuré !

Et pas la petite banlieue. A presque une heure de transilien de Paris. Et j’allais passer pas trop loin de trappes (une ou deux dizaines de kilométres!!). Vu ce que me racontait BFMTV à propos de ce repère de brigands, je me demandais si je n’allais pas devoir investir dans un portefeuille tour de coup pour pouvoir cacher mes biens les plus précieux sous ma chemise… (Enfin allez cacher un lenovo 14 pouces sous votre chemise… pas évident) . En plus,  comme si ce n’était pas suffisant, mon lieu de rendez-vous se trouvait à 4km de la gare. 4 KM !! Et vous vous doutez bien qu’en Banlieue….les choses comme des taxis n’existent pas (et que donc je me suis frappé les 4km à pieds).

Du coup, pour être sur d’être à l’heure, j’ai du me lever aux aurores. C’est tout simple, si il y avait encore des coqs à Paris, je pense que je les aurais réveillés.

Direction ensuite la gare et go dans un transilien. Transilien qui avant de démarrer éteint toutes ses lumières pendant quelques minutes. Je n’étais pas vraiment rassuré par l’ambiance, me demandant qui pouvait bien être un zombi camouflé ou pire un dangereux déviant qui allait en banlieue de son plein gré (Imaginez donc qu’il me kidnappe ? Et m’enferme dans sa cave ? Pour que je lui écrive un roman ?? )

Enfin, on finit par partir. Histoire d’être sur de voir de loin, au cas où l’on se ferrait attaquer par des bikers, je m’étais bien entendu installer à l’étage. Ma première surprise fut de constater que la banlieue ne ressemblait pas à un mix entre Blade Runner et Mad Max. C’était même le contraire. Je me crus par moment dans le seigneur des anneaux tellement il y avait de forêt. Bon du coup, je guettais entre les arbres, pour vérifier qu’aucune horde d’orc n’allait tendre une embuscade à notre train. Heureusement rien, même pas un petit chien de l’enfer ! Et heureusement, aucun sanglier anthropophage !!

Bon par contre à part de la forêt, des champs, des arbres, des petites villes toutes tristounettes, il n’y avait du coup pas grand chose à voir … En fait je finissais même par penser que j’avais bien fait de ne pas acheter de tazer ou de ne pas tenter d’emprunter une AK47 à quelqu’un à Marseille (Ben quoi, vous regarder pas M6 ? Tout le monde sait que chez nous, à Marseille, on trouve des AK47 un peu partout… Suffit de soulever un caillou et op, un AK47 ! )

Je finis donc par arriver à destination. Enfin pour ce qui était de la gare. Parce que comme prévu, aucun taxi. Et op, vive les 4 km à pieds !! Mais là, mon expérience de baroudeur de l’extrême en suisse et belgique m’avait donné de l’expérience. Et dans un grand mouvement digne de Mel Gibson dégainant un canon scié, je dégainais les plan google maps que je m’étais imprimé ! Ben quoi ??? On est jamais trop prudent ! Je n’étais pas sur qu’il y est de la 3G en Banlieue moi ! Donc du coup, au cas où, je m’étais imprimé mon petit plan.
Bon ok, il y avait de la 3G… Mais j’en aurais pas mis ma main à couper ! Donc je commençais à marcher. Première découverte, en banlieue, les magasins font les mêmes horaires qu’à Paris, même si on est plus à paris. 9H40 du matin et tout était fermé. Avec des petits panneaux partout ‘Heure d’ouverture 10h’. Bon ok … Façon moi, je venais pas pour faire mon shopping , mais bon quand même. Deuxième découverte … Il n’y avait personne. Mais vraiment personne. J’ai fait quasiment 1km sans croiser de gens. J’ai même failli croire qu’il y avait eu genre je sais pas, une attaque ET et que les vilains petits hommes verts avaient kidnappé tout les gens de banlieue pour faire des expériences … Je croisais tellement personne que chaque seconde ma théorie devenait plus crédible. Et puis non, je croisais finalement la route d’une petite mamie qui promenait un gros chien. Et là, troisième découverte, le marseillais, même sans accent, fait peur aux gens de la banlieue. Et pourtant, je n’avais même pas de tee shirt geek ! Non une chemise bien propre sur elle, très en mode commercial du dimanche quoi . Mais non, rien n’y fit, mon bonjour amical et gentil la fit se cacher derrière son chien. Elle en eu tellement peur que même pas elle me répondit et préféra continuer sa route en faisant comme si j’étais une hallucination (Où alors peut-être qu’elle a vraiment pensé que j’étais une hallucination du à ses médicaments du matin …. j’aurais du lui demander tiens … )

Je continuais à marcher et là, quatrième découverte, les gens en banlieue, ils sont vieux. Sur les 12 ou 13 personnes que j’ai du croiser en faisant 4 kilomètres, j’ai du croiser 3 enfants que j’ai vu de loin dans la cour de leur école (ça devait être genre un centre aéré), un mec d’une vingtaine d’année qui marchait, peut-être aussi perdu que moi, un quadra attablé à un comptoir de bar ( à 10h quoi!!) et sinon, que des gens ayant largement dépassés l’âge de la retraite … Bon là, comme j’ai rapidement croisé des gens jeunes, l’hypothèse de l’attaque extra-terrestre utilisant un rayon vieillissant pour pouvoir nous envahir plus facilement est très rapidement tombé à l’eau.

Mais sinon,  à part ça, la Banlieue c’est jolie. Je me serais presque cru en vacances dans un petit village du centre du massif central (Ouais allez, marrez vous, quand on est gamin, on choisit pas où on va en vacances, on suit ses parents (enfin pas littéralement, je ne courrais quand même pas derrière leur bagnole hein) ). Des petites maisons en pierres toutes vieilles, des petits jardins tout bien entretenus, des petites résidences de 3 ou 4 étages max, rien d’autre à faire à part visiter le château monument historique (non je n’étais pas à Versailles), allez tester les deux salons de coiffure alternativement, ou s’avachir sur le comptoir de  l’unique bar ou comble de l’excitation, faire du lèche vitrine dans l’énorme rayon de la presse / librairie / tabac et lire les couvertures des magazines ! Ce qui m’a fait rire, c’est qu’à part le château, la plus jolie maison que j’ai croisé, c’était celle de l’office notarial .. .. quand je vous disais petit village du massif central ..

Et puis me retrouver tout d’un coup, dans les champs, n’a pas aidé à me faire sentir à un peu moins d’une heure de paris. Pour le coup, j’ai presque eu peur que la bête du Gevaudan soit venu  en vacances dans le coin ou j’étais … J’aurais pas eu l’air con à me faire boulotter par la bête du Gevaudan, en région parisienne….

Mais finalement, finalement, je finis par arriver à destination. Comble de chance, j’ai même réussi à rentrer dans Paris, sans encombre. (Ça c’est sûrement grâce au cierge que j’ai allumé hier).

Et j’ai finis par comprendre. En fait la Banlieue c’est un mix entre la côte d’azur (pour l’âge des gens qui y habitent) et un petit village du fin fond du massif central, et tout ça à même pas une heure de Paris !


Flattr this!

 Posted by at 00:22

  2 Responses to “Pérégrinations d’un MrJmad en banlieue parisienne”

  1. Le niveau de troll du provincial sur la banlieue parisienne ressemble vachement a celui du parisien sur la province….

    • Ouaip mais moi, c’était argumenté !!! Moi je l’ai vécu !!

      Alors qu’un parisien, une fois qu’il vient en province, il ne peut plus troller, ou alors il est de mauvaise foi 🙂

Sorry, the comment form is closed at this time.