Aug 202011
 

Bon, je suis encore en retard pour la django app du mois de juillet, mais je m’améliore, je n’ai plus que 20 jours de retard.

Espérons que la django app du mois d’aout soit à l’heure…. En attendant de voir si en août, à l’heure je serais, je vous propose de découvrir cette petite django-app bien sympatique.

Mais avant un peu de contexte. Je cherche depuis quelques temps une django app pour faire de l’autocompletion. Djangopackages qui est décidément très souvent mon ami propose un tableau récapitulatif assez sympa d’un certain nombre d’app qui propose cela.

Parmi la liste, j’ai décidé de tester django-autocomplete qui me paraissait le mieux répondre à mes besoin, à savoir de l’autocomplete facile coté admin, comme coté site non admin.

Nouveauté ce mois si au niveau du billet, je vais vous présenter deux versions de l’app à savoir la version ‘officielle’ faite par tyrion et un fork fait par etienned. Pourquoi vous présentez deux versions ? Parce que la version d’etienned propose quelques améliorations visuelles intéressantes (et quelques petits refactor pas débiles).

1- Où on le trouve, comment on l’installe, tout ça quoi (et la doc) ?

Ici cela dépends de la version que vous désirez tester de django-autocomplete. Si vous voulez tester la version première de tyrion alors vous avez  deux possibilité :

  • par un petit hg clone à partir de sa page bitbucket
  • en utilisant easy_install ou pip.

Par contre pour la version d’etienned, pas de package, donc pas d’easy_install ou de pip, il n’y a qu’une solution, un bon vieux hg clone

Chose suffisamment rare pour qu’elle soit mis en avant, il y a une démo de la version première, que vous pourrez tester ici.

Concernant la doc, pour les deux versions, tout se trouve dans bitbucket.

  • Dans la version de tyrion vous aurez droit au fichier Readme et au wiki.
  • Dans la version d’etienned il n’y a que le fichier Readme qui est composé en grande partie du descriptif des addons que propose ce fork (et qui se finit par un exemple d’utilisation dans l’admin).

Est ce que c’est suffisant ? Si vous envisagez de n’utiliser l’autocomplétion que dans la partie admin, clairement oui. Sinon alors là, clairement non. Vraiment pas même. Et à vous les joies de la lecture du code source pour comprendre comment cela fonctionne (ou alors vous pouvez continuer à lire mon billet et voir comment tout cela fonctionne dans la partie 3 🙂 ).

2- Mais au fait, à quoi ça sert ?

Tout simplement à proposer un mécanisme d’autocomplétion sur les champs texte ou Int mais aussi  les foreignkey et les manytomany. Et qui, cerise sur le gâteau, ce veut simple au niveau de son déploiement

Et à le faire d’une façon un peu ‘magique’. On déclare seulement quels sont les models qui mettront en place l’autocomplétion et pour lesquels de leur champs. Et après tout ce fait presque tout seul (en tout cas pour la mise en place des urls qui permettent de retourner le résultat du filtrage en fonction des caractères tapés, c’est tout automatique).

3- Comment ça marche ?

C’est presque tout simple.  En tout cas si vous voulez intégrer django-autcomplete dans l’admin.

Imaginons que vous vouliez autocomplete les auteurs de bouquin dans une app de critique de livre.

Vous allez commencer par déclarer une classe qui configure votre autocomplete :

from autocomplete.views import AutocompleteSettings
class AuthorAutocomplete(AutocompleteSettings):
search_fields = ('^first_name','^last_name')

Ensuite ?

Vous déclarez simplement où vous voulez utiliser votre autocomplete. En partant du principe que votre model pour les reviews de bouquin s’appelle Reviews et que le champ pour l’autheur du bouquin s’appelle book_author cela donnera cela :

from autocomplete.views import autocomplete
autocomplete.register(Reviews.book_author, AuthorAutocomplete)

et voilà. C’est fini. Vous avez dans votre admin, un champ ForeignKey en autocomplétion. Et sans forcer.

En lisant la doc vous verrez que l’on peut faire de façon différente, spécifier le queryset sur lequel on veut limiter l’autocomplete, etc etc …

Maintenant, qu’est ce qui se passe si vous voulez mettre un peu d’autocomplétion dans votre site version pas admin ?

Hum ben là, c’est pas beaucoup plus compliqué en fait. Le problème est juste qu’il n’existe pas de doc.
Mais si vous farfouillez dans le code vous verrez qu’il existe une classe de widget (AutocompleteWidget qui se trouve dans  autocomplete.widgets qui permet de mettre en place l’autocomplétion).

Il vous suffit alors dans votre formulaire, de rajouter le paramêtre widget à votre Field et de lui passer un AutocompleteWidget (qui a lui même en paramètre le champ qui mettra en place l’autocomplétion).

Si l’on reprend l’exemple d’au dessus on pourrait avoir quelque chose ressemblant à cela :

class ReviewForm(forms.ModelForm):
author = forms.ChoiceField(widget=AutocompleteWidget(Review.book_author ))

Il y a bien évidement le widget qui va bien pour la version multiple sélection (MultipleAutocompleteWidget)

Et si l’on continue à fouiller un peu plus, dans utils, on trouvera une très sympathique autocompleteform_factory qui permet de générer un form en prenant un paramètre le Model qui va bien, un dictionnaire listant les champs implémentant l’autocomplétion
ainsi que les champs à exclure.

4 conclusion et tips.

J’ai eu quelques problèmes lors de mes tests lorsque j’ai voulu installer django-autocomplete en temps qu’app dans le répertoire de mon projet et pas dans mon pythonpath. J’avais des phénomènes bizarre de double exécution de code qui me donnais de jolies exception. Je n’ai pas vraiment réussi à comprendre le pourquoi du comment ni pourquoi en sortant simplement l’app du répertoire de mon projet cela se mettait à fonctionner parfaitement…

Pour ceux qui utilisent grappeli, je viens de voir qu’il existait un fork de django-autocomplete pour en faciliter l’intégration. Mais par contre, là, je n’ai pas du tout essayé.

Ha et pour finir, le titre est une référence un peu obscure à un film avec Jack Black:).


Flattr this!

  6 Responses to “Django-Autocomplete, and all your requests will be complete, but be careful with the horn”

  1. tu peux surement rajouter “pip install hg+http:///#egg=django-autocomplete” pour quand meme utiliser pip sans que ce soit sur pypy. Il faut par contre qu’il y ait un setup.py dans le repos.

  2. Le fork autocomplete de grappelli est assez récent, on viens d’entrer dans la phase test:

    http://groups.google.com/group/django-grappelli/browse_thread/thread/784b3d9a77fd576b

    Je suis censer le tester ce weekend d’ailleur .. j’espère seulement avoir le temps 😐

    Mais bonne nouvelle, ce sera très probablement mergé dans une prochaine version de grappelli 🙂

  3. Nice read, even with google’s translator. Thanks for your insights! Little tip: You can also install from git or hg sources with ‘pip install -e’ as long as there is a valid setup.py.

  4. merci…et y’a pas besoin de tabulation avant “autocomplete.register”

    • Il n’y en a pas besoin effectivement …

      Je ne comprends d’ailleurs pas pkoi elle y était .. Mon plugin pour afficher les syntaxes des bouts de code fait un peu n’imp parfois.

      Enfin, c’est corrigé, merci de la remontée d’info

Sorry, the comment form is closed at this time.