Mar 272011
 

J’ai donc découvert, la semaine dernière qu’il existait une suite à Faerie Hacker (de Johan Heliot), un des romans ‘claques’ que j’ai lu ces dernières années. Aussitôt découvert, aussi tôt commandé.

Après avoir fini Cercle Vicieux de de Mike Carey dans la nuit de vendredi à samedi, j’ai eu le plaisir de découvrir un paquet dans ma boite aux lettres … Et oui c’était Faerie Thriller. Dire que je pensais ne rien avoir à lire du week-end (oui parce que les deux colis que je devais recevoir vendredi, dont un plein de livre.. ont … disparu…. Espérons que c’est le concierge qui les a gardé en oubliant de laisser un mot pour prévenir… espérons… )

Je me suis donc jeté sur Faerie Thriller et entre deux sessions boulot, je l’ai dévoré, le finissant il y a quelques couples de minutes.

Déjà, un bon point, j’adore la couverture. Oui, je sais, la couverture, cela ne veut rien dire. Et parfois même c’est trompeur. On peut passer à coté d’excellent bouquins en se laissant aller à une mauvaise impression donné par la couverture ou au contraire, se faire pigeonner …

Mais bon, c’est toujours un plus quand le flacon est à la hauteur de l’ivresse. Et donc la couverture est vraiment sympathique.

Quand à l’histoire, on retrouve Lil, la fey héroïne du premier tome. On retrouve également le presque dragon Obrasian ou le capitaine de la garde. (Tout petit bémol peut-être, Lil dans mon souvenir du premier épisode, me semblait plus ‘fantasque’, plus ‘tornade ébouriffée et ébouriffante’)

Dans ce tome, pas de déluge de haute technologie, pas d’informaticien et de démon, mais des meurtres horribles, en Faerie et dans le monde ‘normal’. Des meurtres qui semblent reliés….

Va commencer une enquête rebondissant entre Faerie et notre monde, au gré de meurtres de plus en plus étranges…

Si j’essaie de comparer cet opus à Faerie Hacker, j’aurais envie de dire qu’alors que FH (Faerie Hacker, suivez un peu) était bit-lit, FT était beaucoup plus polar et roman noir. Sans d’ailleurs émettre aucun jugement de valeur, vu que je lis des deux types de bouquins.

En tout cas, FT reste toujours autant que FH un plaisir à lire. On est happé par l’histoire, par cette description, à la mode ‘noire’ du monde littéraire, par le mélange entre monde moderne, Faerie et mythologie.

Et puis, il ne sont pas si nombreux, les livres dans lesquels j’apprends des mots (bon peut-être parce que je lis au final très peu de livres français et beaucoup de traduction). Et c’est toujours plaisant de lire un auteur qui manie bien la langue.

Mon seul regret ? Ne l’avoir jamais croisé en vrai lorsqu’il était aux imaginales !!! bouhhh !!! J’aurais pu lui proposer une MadInterview en plus:((


Flattr this!

  One Response to “Faerie Thriller”

  1. dois bien y’avoir un moyen de le contacter !

Sorry, the comment form is closed at this time.