Jan 182011
 

Ce bouquin est le tome 2 du cycle des enfants de la destinée (le premier tome étant Coalescence).

On retrouve plusieurs ingrédient du premier tome à savoir les coalescence et le style très hard science de l’auteur. J’ai souvent peur quand je commence à lire un bouquin étiqueté hard science. J’ai parfois l’impression que les auteurs qui se prévalent de ce courant littéraire se sentent obligés de parsemer leur bouquins de paragraphe indigestes divaguant sur des points précis de théorie physique avant-gardiste. Et tant pis si les lecteurs n’y comprennent rien (à la fois parce que bon, pas tout le monde n’a un doctorat en physique et parce que bon un bon auteur de SF n’est pas forcément un bon pédagoque)

Mais là, Baxter arrive à ne pas être trop ennuyeux et on lit sans vraiment s’en rendre compte ses explications sur la théorie des cordes ou autre. Bon je suis pas sur que la plupart des lecteurs en retiennent grand chose (en tout cas ce n’est pas mon cas) mais ca ne nuit pas à l’immersion.

L’histoire de ce second tome se passe dans un très très lointain futur (plus de 20 000 ans dans le futur). L’humanité a conquit presque toute la galaxie, éradiquant toutes les races qu’elle a croisé sur son chemin. Elle se bat maintenant contre son dernier ennemi, les Xeelees. Cette guerre dure depuis plus de 3000 ans et cela fait bien longtemps que le front ne bouge plus. Les Xeelees sont retranchés dans le centre de Galaxie et déciment par millions la chair à canon humaine que la Coalition envoie sans discontinuer.

L’humanité est figée. Figée dans le présent, ayant oublié presque tout son passé et incapable d’imaginer un autre futur que celui qui se limiterait à  une répétition du présent.

C’est dans ce carcan étouffant qu’un événement, pourtant minime va tout changer. Un jeune pilote arrive à capturer un vaisseau Xeelees…

Le bouquin, vous l’aurez compris raconte donc l’histoire de l’enfant soldat pilote qui a réussit l’exploit de capturer le Xeelees. On va le suivre pas à pas, découvrir les faux semblant et les manœuvres politique de ceux qui , sur Terre, gouverne la Coalition. On le voit grandir, pas à pas, tandis que sa vision du monde et des choses changent peu à peu.

Pour finir, c’est un bon bouquin. Très différent du tome 1, que j’avais adoré (et qui se passe lui à notre époque), tout en restant très similaire. Un seul petit bémol, que je fais souvent à ce type de bouquin, on a parfois un peu l’impression que tout va trop vite, trop bien. Un problème, op tout de suite une solution. Une crasse, mais non voyons, on est les héros, il peut rien nous arriver, op, tout se résout sans trop de difficulté … Alors c’est un peu normal me direz vous. Oui, mais bon, voilà, c’était mon petit bémol pour la route.


flattr this!

  One Response to “Exultant”

  1. […] This post was mentioned on Twitter by Jean-Michel ARMAND. Jean-Michel ARMAND said: [MADBLOG] review d'Exultant, le tome 2 du cycle des enfants de la destinées de Stephen Baxter : http://is.gd/6VsBTe #sf #bouquin […]

Sorry, the comment form is closed at this time.