Jan 052014
 

Comme l’année dernière et comme j’ai décidé de le faire chaque année depuis fin 2012 pour éviter la sensation de ne rien avoir fait de sa vie, voici mon bilan 2013.

Prise de parole.

Cette année a été une année bien remplie concernant les prises de paroles. Si je ne compte pas les conférences purement boulot, j’ai au final 14 fois pris la parole. Plus d’une fois par mois. Je pense que je ne ferrais pas autant en 2014. Et c’est tant mieux parce que ça fatigue l’air de rien. Bon après j’ai triché, j’ai fait plusieurs fois les mêmes.

Dans le détail :

  • Ma conférence sur le burnout, je l’ai faite à Pytong, aux RMLL, au Plug et à PyconFR en keynotes (merci encore les orga de m’avoir proposé de la refaire, sur un format un peu plus long que la version ‘originelle’, ce fut un grand moment de plaisir pour moi).
  • 2 conférences sur les jeux vidéos aux RMLL. Je tenais vraiment à ne pas rater cette possibilité de parler des jeux vidéos libre aux RMLL. Du coup, deux conférences, une courte pour pointer (gentiment) les défauts des jeux libres et une pour vulgaliser les notions de game design.
  • Un petit LT sur comment organiser une DjangoCong, que j’ai fait aux Congs de Belfort, forcément.
  • Une présentation Django pas du tout trollesque faites à /dev/var 1. (un très bon event, et je dis pas ça parce que c’est un copain qui organise).
  • Un LT ‘Comment organiser une conférence, petit LT dont vous êtes le héros’ pour /dev/var 2. J’ai fait les slides le soir d’avant et j’ai modifié les ¾ de mon discours à 10 minutes de le faire, sans pouvoir modifier les slides. Un grand moment d’amusement là aussi.
  • Une conf courte (et vraiment très courte au final) à PyconFr sur comment s’étaient passés les DjangoCong Belfort (honnetement j’ai pas été top)
  • Pytong encore, un LT pour présenter Brython, l’implémentation de python dans le navigateur qui va tuer le JS ! Si Si !!

Et sur des sujets un peu plus business :

  • Une conférence à la JIL de toulon pour expliquer comment on pouvait être à la fois une entreprise et un éditeur de logiciel libre
  • Une intervention en table ronde sur la contractualisation agile
  • Une prise de parole active dans une table ronde sur la protection intellectuelle et les brevets (dont logiciel). J’ai même réussi à ne pas troller, faut dire que le sujet est trop grave pour se rendre inaudible en trollant. Du coup, je crois que j’ai bien dit clairement que les brevets logiciels c’était du caca:).

A part cela, je suis très fier d’avoir enfin  (oui enfin) fini mon premier polar geek. Et même mieux, j’en ai écris un autre pour Noël. Bon ok, il est court. Mais je l’ai commencé et fini dans la même semaine !! ( dans la même tranche de 24h même).

Je suis aussi super heureux d’avoir commencé et terminé une création de jeu de plateau pendant le nagademon (pour ceux qui ne savent pas, c’est un ‘concours’ qui a pour principe de faire créer un jeu complet aux participants. Le concours dure un mois du premier au dernier jour de novembre).

J’ai aussi réussi à suivre complètement un cours (sur la gamification des logiciels) sur Coursera. J’ai même eu mon ‘diplôme coursera’:)

Au cours de l’année j’ai aussi eu le plaisir de :

  • Écrire 10 chroniques jeux de rôles pour Plato
  • Écrire 3 tests de jeu de plateau pour Plato toujours
  • Participer au plan B HS 1 spécial Jdr
  • Participer à l’organisation des DjangoCong Belfort
  • Très très modestement aider à l’orga pour SudWeb (en fait je n’ai fait qu’être présent les deux jours J pour aider à faire que les choses se passent bien)
  • Participer au début de l’organisation des DjangoCon Europe 2014 ( et ça, ça va me prendre beaucoup de temps en 2014).
  • Écrire deux articles pour le HS Python des éditions Diamond
  • Écrire deux articles dans le HS Base de données des éditions Diamond

Et point super important, j’ai pris plus de 15 jours de vacances d’affilé …  Alors que ça faisait des années que j’arrivais même pas à prendre 15 jours. Et mieux encore, j’ai quasiment pas bossé pendant.

Alors effectivement il y a plein des trucs que j’aurais aimé faire et que je n’ai pas pu faire. Par exemple :

  • Suivre d’autre cours Coursera
  • Bosser sur le Simon Système
  • Bosser sur Histoires de rôlistes
  • Avancer mes projets de jeux de cartes
  • Coder mes idées d’appli qui sont pas commencées, en cours, quasiment finies.

Mais quand je parcoure les lignes du dessus, je me dis qu’au final, on ne peut pas tout faire … Il faut bien dormir un peu …


Flattr this!

 Posted by at 01:51

Sorry, the comment form is closed at this time.