Jun 292013
 

La semaine dernière j’ai eu le plaisir d’assister (et de prendre la parole) à la première édition de Pytong, première édition, un événement organisé par Laurent et David à Toulon.

Le samedi, direction la Cantine de Toulon dans les locaux de l’ISEN. La journée s’est découpée en deux parties, conférences et ligthing talk jusqu’à 15h puis barcamp et atelier discussions jusqu’à 18h.

Le deuxième jour était orienté vers des activités plus ludique, plus plein air. Footing pour les plus courageux (nan mais il faut pas être complètement fou pour courir de bon matin comme ça là ? Un dimanche en plus ? ). Plage dans une des petites criques du pradet, jeu de société et toute une journée à discuter, dans un cadre totalement magnifique, en face d’une mer turquoise et (presque le plus important) délicieusement à l’ombre !

Alors je vous préviens tout de suite, je ne vais pas faire un compte rendu sérieux et exhaustif. Matthieu l’a déjà fait, très très bien, alors si vous voulez un compte rendu des confs, des LT, etc, op, allez lire son billet.

Moi je vais plutôt écrire quelques lignes sur mon ressenti en temps qu’orateur et participant. Pour commencer, je vais le dire tout de suite, j’ai trouvé les confs de très bonne qualité. Et j’ai noté un certain nombre de choses à tester, à  essayer suite à celles-ci (choses que je ne testerais sans doute jamais d’ailleurs, mais c’est l’intention qui compte non ? )

Pour le coup, comme je n’étais au départ que spectateur, j’avais proposé des petites confs et j’avais eu le plaisir d’avoir une conf et un LT accepté. Le LT était assez classique, une présentation rapide et technique de brython. Bon ok, j’ai un peu (peut être beaucoup) trollé, y compris sur brython lui même. Et ok aussi faire ma présentation totalement en brython m’a obligé à passer bien trop d’heures du week-end précédent à justement faire du brython).

Pour ma conf, par contre, j’étais bien plus tendu. C’était la première fois que je parlais en effet non pas de technique, de business, de création d’entreprise, de CRM, etc,etc mais d’un sujet me touchant personnellement à savoir  la gestion de son temps de boulot, des moments de déprime qui peuvent arriver et des burnouts qu’il faut tout faire pour éviter (ou alors pour s’en remettre). Cela faisait longtemps que je n’avais pas ressenti ce petit stress au fond du ventre, ni eu les mains moites et qui tremblent, ni passé autant de temps à faire et refaire et défaire et rerefaire des slides. Mais je suis content d’avoir fait cette présentation. Content qu’elle est plut et qu’il y est pu avoir ensuite une discussion et des retours sur le sujet. Si c’était à refaire, je le referais (et d’ailleurs je vais la refaire aux RMLL)

Quand au dimanche … Ce fut un vrai dimanche de repos en fait. Un dimanche comme je n’en ai pas forcément très souvent (vu que même si je bosse de moins en moins pour le boulot le week-end, j’ai quand même bien souvent les doigts collés sur un clavier). Sur une terrasse, à l’ombre, avec du punch, des brochettes, du café et des pains au chocolat (dans le bon ordre hein).

Une journée à discuter, à jouer à Dixit (ce jeu est vraiment très bon, les 3 parties que j’ai enchaînés ont vraiment été d’excellents moments, ludiques, rythmés, avec de multiples grosse barre de rire) à me rappeler mes souvenirs de comment on joue à la belote (enfin la contrée pour être exact même si pour le coup j’ai joué avec des gens qui appelaient la contrée la quoinche… quel drôle de nom).

Cette deuxième journée me conforte une fois de plus dans l’idée que les conférences auxquelles on peut assister dans nos métiers, c’est des conférences ok (merci mrjmad captain obvious), mais c’est aussi des rencontres, des moments où l’on peut échanger, se poser, se reposer. C’est aussi parfois, cela devrait même être plus souvent de petit moment de vraies vacances. Où étonnement pendant quelques heures, on ne va pas du tout faire d’informatique. Des moments qui sont précieux pour justement cette déconnexion. Ces temps de déconnexion qui j’en suis persuadé, nourriront nos réflexions professionnelles et nos idées dans les semaines qui suivront. (et que étrangement bien souvent, quand on est dans un environnement normal, en famille ou en vacances, on n’arrive pas forcément à avoir, parce qu’on arrive pas à se forcer à se déconnecter (exemple parfait moi qui suis, à minuit passé, un samedi soir ou plutôt dimanche matin en train d’écrire ce billet que je publierais demain matin (histoire de relire après avoir dormi, pour tenter de corriger quelques fautes) ).

Voila, mon petit retour sur cette première édition. J’espère avoir réussi à partager avec vous mon plaisir d’y avoir participé. J’espère vous avoir donné envie d’être là l’année prochaine, même si vous faites du Zope.

Et je finirais juste par un gros et grand MERCI !!!. Aux deux orgas, pour nous avoir offert deux jours d’une grande qualité.


Flattr this!

 Posted by at 12:50

  One Response to “Pytong, des tongs, une plage, des présentations et des gens biens”

  1. Sympa le brython, je ne connaissais pas..

    justement on est dans une optique de remplacement d’outils écrits en scripts shell pour administrer des serveurs d’application par des scripts python..

    Avec en plus une surcouche web pour lancer les traitements graphiquement.. on pourrait utiliser facilement le brython..

Sorry, the comment form is closed at this time.