Mar 272013
 

Samedi dernier (le 23 Mars donc) avait lieu à Toulon la JIL (journée de l’informatique libre). J’y étais pour donner une conférence et Hybird était sponsor de la journée. En effet, il y a trop peu d’événement en PACA organisé par des étudiant-e-s (la JIL est organisé par le Club de l’ISEN sur les Logiciels Libres). Aider en faisant une conf et en étant sponsor cadrait du coup bien avec mon envie de faire de l’évangélisation sur le libre et l’entrepreneuriat et l’envie qu’on avait au boulot d’aider les initiatives portées par des étudiant-e-s pour promouvoir le libre.

La journée fut une excellent journée, très sympathique. La journée était découpé en trois tracks. Des conférences de 9h à 18h dans un des amphis de l’ISEN, une install partie organisé par Gullivar et différents ateliers (Rasberry Pi, OpenStreeMap, Comment utiliser Inkscape, etc).  Une bonne centaine de personnes étaient présentes (avec un peu plus d’afflux l’après-midi) et au vu du peu de communication qui a été fait autour de l’événement et de la météo totalement pourrie de la journée (de la pluie, de la pluie et encore de la pluie, sans que jamais elle ne s’arrête) c’est, je trouve, une bonne affluence.

J’ai pu profiter de la journée pour écouter, entre autre, Laurent parler du potentiel d’acte de résistance qui existe dans le simple fait d’utiliser des licences libres ou rencontrer pour la première fois Thierry Stoehr et suivre sa conférence (très bien faite) sur les formats ouverts.

Pour ma part, j’espère avoir intéressé le public avec ma conférence sur ‘Comment devenir éditeur de logiciel libre quand on est une entreprise ?’ J’ai toujours trouvé qu’il y avait assez souvent un déni dans les communautés libristes du fait qu’il soit possible de faire de l’argent avec du libre sans pour autant vendre son âme au diable (non je ne parle pas de BSD). De la même façon, je suis attristé par le peu de vocation entrepreneuriale que je ressent quand j’interviens devant des élèves ingénieurs. Cette petite intervention était une tentative pour à mon niveau sensibiliser les gens à ces points là.

En tout cas, je suis très content d’avoir consacré mon samedi à la JIL et vivement l’année prochaine pour la quatrième édition !


Flattr this!

 Posted by at 23:57

Sorry, the comment form is closed at this time.