Jan 292011
 

Vu que dans, au plus quelques jours, je ne serais plus un futur papa pour devenir un papa, un pour de vrai, je me suis dit que c’était le moment ou jamais d’écrire un billet sur ces 9 mois que je viens de passer, neuf mois à être un futur papa (Et qui sait, peut être que j’en écrirais d’autre pour raconter comment ça fait d’être un papa, un vrai de vrai).

Alors être un futur papa, qu’est ce que c’est ?

Etre un futur papa, c’est d’abord … des Traits. Mais attention, pas un trait, un trait ça veut dire qu’on n’est pas encore un futur papa. Non, il en faut deux. Deux petits traits bien droit, comme deux yeux qui sourient et qui te regardent à travers le plastique du test de grossesse. Deux petits traits sur du buvard. Jamais d’aussi petits traits n’auront été aussi important, tu peux me croire.

Mais être un futur papa, c’est aussi une histoire de papillons. Oui, de papillons !! Tu sais ceux qui vont vrombir leurs ailes dans tes tripes, quand tu es amoureux ? Hé ben, ils sont là. Un peu différent, mais quand même presque tout pareil. Et ils vrombissent à qui mieux mieux, quand tu penses à la crevette qui grandit doucement.

Il ne faudrait pas oublier les listes. Un futur papa, c’est le roi des listes (enfin il faut bien avouer que la future maman, elle est carrément un cran au dessus, voir deux, mais là je ne parle pas des futures mamans, juste des futurs papas). Les listes des choses à faire, les listes des choses à acheter, les listes de prénoms… D’ailleurs le prénom, enfin plutôt son choix, c’est toute une gageure. J’en connais des futurs parents qui dés … même pas le troisième mois, ont choisi… Nous, on ne s’est fixé qu’il y a quelques jours, à peine… Alors si jamais toi qui me lis, tu es un futur papa, un presque presque papa et que son prénom n’est toujours pas choisi, ne panique pas, c’est pas grave.

Futur papa, c’est aussi une histoire de questions. Des questions cons, des questions qui te feront rire, des questions qui te stresseront… Est ce que je vais lui faire mal en la prenant dans mes bras ? Et comment ça se change une couche ? Qu’est ce qu’on va écrire sur le bracelet à la maternité si on a pas encore choisi son prénom ? Est ce que je pourrais me retenir de mettre des contrats sur les mecs qu’elle ramènera, dans 20 ans (oui dans 20 ans, laissez moi mes illusions ROH) ? Dans ces cas là, il y a un vrai truc cool, c’est les jeunes papas. Il y en a toujours un pour prendre 30 secondes et discuter avec toi. Pour te raconter comment ça c’est passé pour eux. Et pour te dire que les gestes viennent tout seul, que tout sera ok. (Bon ok il y a aussi ceux qui sont des papas d’ados et qui là te font peur exprès, en te racontant la dernière connerie de leur progéniture adorée). C’est un peu comme la solidarité féminine, mais entre presque et déjà papas. Comme un club où l’on se sert les coudes.

Et puis il y a les rêves. Parce qu’être futur papa, c’est aussi rêver. Rêver éveillé de quand la puce sera là. Faire un truc et se tire ‘tient dans quelques temps (comprendre année) elle pourra le faire avec moi. Voir une pub de parc d’attraction pour petits et sourire crétinement en pensant au futur week-end la bas… Mais comme réver éveillé ne suffit pas, il ne faut pas oublier de rêver la nuit aussi. Bon les rêves la nuit, c’est du coup toujours un peu plus space. Il est même possible de rêver qu’elle assistera à une conférence de @benoitc aux DjangoCongs 2014 et qu’à la fin elle se mettra debout sur sa chaise pour poser des questions… (oui je sais, je sais…).

Se sentir futur papa, c’est aussi se découvrir une âme de bricoleur. De peintre de mur (même sans aucun talent). De monteur de lit de bébé. Et c’est pas facile de monter les lits de bébé, parce que bon, ils sont tellement plein de vis partout que monsieur Ikea il peut aller se rhabiller avec ses meubles soit disant chiant à monter. Le mac gyver des travaux d’aménagement spéciaux bébé. Celui qui n’a vraiment peur de rien et qui le prouve en se mettant à percer des trous dans les murs à 20H pour pouvoir tirer un cable RJ11 pour que la freebox ne reste pas dans sa chambre, parce que c’est pas bon les ondes pour les petits bébés. Et d’en être plus fier qu’Artaban, une fois qu’on a fait un truc, même si on a réussit à le faire avec la plus grande peine du monde, même si la peinture a bavé sur le plan du plafond par endroit ou sur le tour de la fenêtre, même si au départ, quand on a commencé, il a fallu que la future maman nous y oblige à coup de fourche à bestiaux.

Ce qui est bizarre, en y repensant, c’est que les futurs papa, futur super héros, super papa, ont une super faiblesse. Ils attirent les poussières. Non, mais je plaisante pas. Ils sont là tranquille, en train de réfléchir à un truc, de faire un truc, de dire un truc. Et puis là boum, comme ça, une attaque de poussière dans l’œil. Sans raison en plus, sans coup de semonce, sans rien, nan juste une douzaine de viles et mesquine poussières qui se ruent à l’assaut du pauvre œil du futur papa. Alors forcément le futur papa il cligne des yeux, il secrète quelques larmes pour nettoyer son œil, pour y voir clair quoi… Et j’ai beau me creuser la tête, je ne vois vraiment pas d’explication à cette super faiblesse…

J’espère juste que ce n’est pas aussi une super faiblesse de jeune papa… Parce moi sinon, je vais m’acheter un plumeau !!


Flattr this!

  11 Responses to “Être un futur papa”

    • hé hé 🙂

      Peut-être que dans quelques jours, quand je nagerais dans le caca et le vomi, je ferrais moins le fier 🙂

      • Au contraire, tu seras encore plus fier car ce seront les plus beaux cacas du monde!

        Après bientôt 6 mois, je fais toujours le fier 🙂

  1. Magnifique. Si ce n’était pas déjà fait depuis longtemps, tu me redonnerais envie de ressentir tout cela, que tu décris si bien. Ce p’tit bout d’chou a bien de la chance de t’avoir comme papa, et tu en as tout autant qu’il t’ait choisi toi. Manifestement tu as des dispositions.
    Tu vas naître à autre chose, à une autre dimension de toi-même, heureux homme.
    Soyez !

  2. Tu sais ce que dit (de mémoire) la sagesse traditionnelle à propos de “gâteau” :
    sois un protecteur pour le petit enfant, sois un modèle pour le jeune enfant, sois un maître pour l’adolescent, sois un ami pour ton enfant devenu adulte.

  3. Très joli !

    Au fait vous en êtes-où avec la voiture/poussette/cosy ? Si mes souvenirs sont bons, vous avez une Clio 3 portes non ? :o)

    • C’est bon. On a un truc qui rentre dans le coffre et sur le siège arrière et un papa qui est devenu pro à l’installer après des sessions d’entrainement.

      Sans compter les portes bébés tissus pour tout les âges 🙂

  4. Tu réaliseras que tu es un papa quand il te mettront ton bébé pour la première fois dans tes bras après l’avoir lavé et avant de la remettre dans la couveuse.

    Et là, tu comprendras 🙂

    On va préparer ta carte du club des Papas en attendant 🙂

  5. je sais pas quoi dire d’autre, beaucoup de sagesse dans ces replys sauf peut être une chose :

    C’est bien le seul club où tu es certain de ne jamais regretter ton adhésion !

    Tu verras les moments de bonheur valent tous les petits tracas !

Sorry, the comment form is closed at this time.