Jul 302010
 

La séance de solde de Steam m’a permis de découvrir quelques jeux sans trop exploser mon budget jeux vidéos. J’ai d’ailleurs fait quelques bonnes trouvailles dont je vous parlerais sous peu (et suis tombé par hasard sur un jeu que je ne connaissais pas du tout et qui ressemble de très très prêt à un des concepts que j’ai dans mes cartons… comme quoi).

Mais aujourd’hui je vais plutôt vous parler de duels of the planeswalkers, le nouveau jeu Magic.

Déjà, un point qui m’a surpris, son prix. Même pas 10 euros, (en fait 8,99 euros pour être précis). Bon après, il y a déjà une extension à 5 euros plus un gros paquet de DLC à 0,99 euros l’un qui vont nous permettre de dépenser autant de thunes que pour un jeu à 50 euros. (bon heureusement pour l’instant les DLC se limitent à du contenu que l’on peut débloquer en jeu mais que l’on peut acheter si l’on est fainéant). Mais on peut très bien s’en passer.

1- Le jeux en lui même

Le jeux se découpe en plusieurs parties. Les défis, la campagne, les matchs personnalisés et la partie online.

1.1 Seul

La grosse partie ici sera la campagne que vous allez devoir refaire de multiples fois. Enfin disons à chaque fois que vous allez vouloir débloquer toutes les cartes d’un deck. C’est en effet la seule façon d’avoir son deck complet (ou alors d’acheter les cartes en DLC). Autant certains combats sont facile autant d’autre (comme par exemple le dernier avec son put… de jeux artefact) sont clairement hard.

Les défis eux, sont en nombre bien trop réduit. Dommage parce que je trouvais ce principe de trouver comment gagner en un round vraiment sympathique. Mais là, seulement 8 petits défis, c’est vraiment trop peu et ça ne vous occuperas pas plus d’une heure.

Quand aux match personnalisés, tout est dit dans le titre, vous choisissez l’un des decks ennemis, votre deck, vous configurez quelques paramètres (point de vie et taille de la main au départ) et go baston.

1.2 Online.

Le mode online propose deux façons de jouer :

  • Soit en coopération, ce qui vous permettra de faire des matchs personnalisés ou la campagne avec un pote.
  • Soit des parties contre les joueurs.

Et c’est là, à mon avis, tout l’intérêt du jeu. Pouvoir se mesurer contre d’autre dans des parties avec classement.

2- Mon avis

Lorsque j’ai commencé à jouer, j’ai été surpris et presque déçu du relativement faible nombre de cartes jouables. Il y a en effet à peine 8 cartes composé chacun de 24 terrains, 36 cartes de bases et 17 cartes à débloquer. Sachant que bien entendu les cartes débloquables sont obligatoires pour être compétitif en online avec les decks.

Au vu du petits nombre de decks possibles, j’avais peur que le jeu soit rapidement ennuyeux. Mais au final non. Et après un certain nombre de partie, je ne me suis toujours pas lassé (par contre devoir refaire la campagne encore et encore pour débloquer les decks… ça finit par lourder).

Par contre, plus ennuyeux, le faible nombre d’adversaire en online qui ne présage rien de bon (et quelques petits des problèmes de connexions…)

Au final, cette nouvelle mouture de Magic est plutôt un bon jeu, en tout cas pour ceux qui comme moi ont passé pas mal d’heures des cartes à la main et qui ont envie de retrouver quelques-unes des sensations de ses anciennes parties.

Et puis il faut bien l’avouer, à moins de 9 euros, c’est vraiment un bon investissement.


Flattr this!

Sorry, the comment form is closed at this time.