Feb 182011
 

Je suis toujours heureux quand quelqu’un accepte de répondre à mes questions.

Je pense d’ailleurs que quand je serais blasé et que recevoir un oui de quelqu’un ne me ferra plus rien, ça sera le moment d’arrêter de publier des interviews. Mais publier l’interview d’une auteur dont on vient de lire et de chroniquer le bouquin, bouquin que l’on a adoré) c’est … encore plus spécial. Surtout que quand j’ai envoyé mon mail pour proposer le principe d’une MadInterview, je ne pensais vraiment pas avoir un oui. Je suis donc vraiment très heureux de vous présenter aujourd’hui sa madinterview (surtout qu’en plus, du fait de ma toute nouvelle paternité, j’ai mis un temps honteux pour lui envoyer ses questions après qu’elle est acceptée de se prêter au jeu…)

Bonne lecture et à dans 15 jours pour une prochaine madinterview !!

1– Si tu devais te présenter en trois phrases, que dirais tu ?

Bonjour, je suis jeanne-a. J’essaye désespérément d’apprendre à ne rien faire faire. Un jour, j’y arriverai.

Ta cyber life

2 — Tiens-tu des blogs ?

J’en tiens un de temps en temps, mais je suis feignasse

3 — si oui, lesquels (les urls sont acceptées) et de quoi parlent-ils ?

http://jeanne-a-debats.fantasyblog.fr/ essentiellement mes parutions, les potes et mes sidérations quotidiennes

4– est ce que tu en tenais d’autres que tu as arrêté ? Si oui lesquels et pourquoi les avoir arrêté ?

j’en ai tenu d’autres, mais je ne maîtrisais pas la chose et ça m’ennuyait

5– Plutot twitter(identi.ca) ou facebook ? quelles utilisations as tu des deux ?

Twitter, seulement pour suivre les copains (nd MrJmad, tu aurais pu donner ton pseudo twitter rohhhh !!!, comment je te follow moi du coup hein ?)
Facebook, pour délirer avec eux, faire des statuts imbéciles, jouer quoi (mais pas à des jeux^^)
Utilisation principale : déconner avec les potes

6– Es tu addict au Net ? si oui tu as une ou deux anecdotes sur le sujet ?

Oui
Un jour je lisais le canard enchaîné devant mon PC, j’ai pris la souris pour faire défiler la page.

7– Sur le net on peut te trouver où ?

Sur actusf.com principalement (à éclipse)

Le boulot

8– Une question de français d’abord, tu préfère une auteure ou une auteur ou une autrice (qui existe d’après wiktionary : http://fr.wiktionary.org/wiki/auteur) ?

Je préfère auteur, les néologismes « féministes » ne me convainquent pas. L’histoire de la langue reflète notre histoire, notre histoire sexiste notamment, je trouve vain et surtout dangereux de l’effacer en la manipulant. Nier un fait en lui déformant le nom relève de la manipulation.

9– Si je ne me trompe pas, quand tu n’écris pas tu enseigne le latin et le français aux petits collégiens ? Tu enseignes par vocation ?

Pas exactement : au début je disais tout sauf prof, puis je me suis retrouvée en classe et j’ai adoré ça. Alors maintenant oui, c’est par vocation.

10– Qu’est ce que tu aimes dans l’enseignement ?

La transmission des valeurs, aider un gamin à obtenir ce dont il rêve, à être libre

10bis– tes élèves savent que tu es une auteure publiée ? tu gère comment ta célébrité si elle est connue ? (des parents t’ont déjà demandé une dédicace ?)

Dans mon nouveau collège, non. Dans l’ancien, ils m’avaient trouvée par hasard sur le net lorsque La Vieille anglaise a eu ses prix, ils étaient fiers de moi les gosses mais avant tout j’étais leur prof et c’était très bien comme ça. Les parents sont venus me faire signer de temps en temps, mais c’était pareil, ils me connaissaient en tant que prof et l’image n’a pas bougé. C’est pour cela que je n’ai rien dit dans le nouveau, s’ils me trouvent très bien pour eux, mais avant je serais installée « prof » dans leur tête.

11– Comment partages-tu ton temps entre tes deux boulots ?

Je travaille auteur le matin très tôt, tout le reste est prof et « vraie vie »

11bis– Tu penses qu’il est possible aujourd’hui pour un auteur qu’on n’invite pas à la TV ou à la radio, de gagner sa vie avec sa plume ou alors ça lui sert juste à se payer un resto ?

Il a de la chance si ça lui paie un restau (nd MrJmad, c’est vrai qui si j’en crois ma propre expérience, ce que j’ai publié ‘pour de vrai’ n’a jamais suffit à me payer un resto … même pas chez macdo …. )

11ter– est ce que tes deux métiers se nourrissent l’un de l’autre ? si oui comment ?

Oui. Par l’expérience et le contact humain.

L’écriture

12– Quand as tu eu envie d’écrire ? Quand as tu commencé ‘pour de vrai’ ?

Depuis toujours. En l’an 2000, pour une amie agoraphobe, j’ai écrit un roman de fantasy traversant d’immenses espaces, des paysages cyclopéens. C’était mon premier roman. Avant j’écrivais des lettres, des poèmes et des « débuts ».

12bis Mais au fait, pourquoi écris tu ?

Pourquoi est-ce que je respire ?

13– Comment écris tu ? tu as un cérémonial précis, lieu, horaire, ou autre ?

Le matin entre six heures et sept heures, musique café et clopes. ET LA PAIX.

13bis– il y a des auteurs qui t’ont influencé ? qui ont ‘modelé’ ce que tu écris ? lesquels et quels écrits plus spécifiquement ?

Euh. Robert Merle, Heinlein, Camus, Sturgeon, Brunner, Spinrad, Delany, Butler la liste est TRES longue. Si je devais en choisir deux ce serait Malevil de Robert Merle et Révolte sur la lune de Heinlein.

14– Et puis qu’écris tu ? tu as des univers précis que tu développe peu à peu ou alors c’est à chaque texte un monde différent ? raconte nous

J’ai l’impression de changer d’univers à chaque fois, de changer de propos. Mais finalement une thématique inconsciente se dessine qui tourne autour de la révolte, le choix et la responsabilité.

15– Les DRM tu en penses quoi ?

Du mal.

16– Le numérique adapté aux bouquins, tu en penses quoi ?

Ça peut être génial, je crains seulement ce qui risque d’en être fait.

17– ton blog et tes nouvelles sur feedbooks sont dans une CC qui n’est pas une CC libre (à cause du NC), ce n’est pas du tout une critique (et sinon tu pourrais me dire poutre, paille, oeil tout ça) mais pourrais tu imaginer publier des choses sous une licence libre comme la licence art libre : http://fr.wikipedia.org/wiki/Licence_Art_Libre , que ce soit oui ou non pourquoi une telle réponse ?

Je ne gère pas cet aspect des mes textes publiés, ce sont mes éditeurs et ce sont eux qui font le choix. Toutefois, un ami m’a demandé une nouvelle pour faire du texte enrichi sous licence libre et j’ai accepté. Il se démerde.

Branchement dont tu es l’héroine, si tu as répondu que tu ne pensais pas un jour publier en licence libre va en question 18 sinon en question 19

18– Est ce que tu as répondu non à la question 17 parce qu’il est difficile de transposer les business existant au niveau du logiciel libre dans le domaine de l’art libre ?

19– Revenons en à l’écriture, comment te vienne les idées ?

Je n’en sais rien, je m’assieds, j’écris, voilà. Parfois je raconte une scène qui bloque à une amie, les questions qu’elle pose ou les suggestions qu’elle me fait font surgir les idées.

20– si tu avais un ou deux conseils à donner aux jeunes auteurs pas encore publiés qui vont lire tes mots, tu leur dirais quoi ?

D’écouter les conseils de leurs lecteurs, de ne pas se prendre pour le centre de l’univers et de se souvenir que se rouler par terre bavant parce qu’on vous a proposé de changer une virgule de place est ridicule. N’oubliez pas de vivre, l’écriture se nourrit de la vie.

Branchement dont vous êtes le héros : si tu as répondu ‘va plutôt chercher un vrai boulot’ à la question 20 va en 20bis sinon va en 21

20bis– bon et à par ce conseil là, tu as pas un autre vrai conseil pour ceux qui voudraient écrire et finir par se faire publier ?

Va plutôt chercher un vrai boulot ? Non sans rire, se déplacer dans les festivals, aller causer avec les anciens, trouver des bétas lecteurs.

21– est ce que ce fut difficile de trouver un éditeur (enfin pour toi plusieurs) ? comment as tu fait ?

Non, j’ai fait ce que j’ai dit la question précédente, j’ai rencontré des gens, certains ont accepté de jeter un œil à mon taf, m’ont donné des conseils, j’ai proposé aux appels à textes et j’ai été prise, c’est tout. Et un jour j’ai signé un contrat avec une amie pour la vieille anglaise chez griffe d’encre. Tout part de là.

22– l’autoédition tu en penses quoi ?

Euh rien ? Y’a des margoulins, y’a des imprimeurs honnêtes, y’a de naïfs, y’a des gens qui savent très bien ce qu’ils font mais l’autoédition papier n’est pas un circuit d’édition.

23– bon allez, profites en, c’est bien de bosser avec l’atalante ? ils sont gentils sympa ou méchants vilains ?

Ils sont très sympas, l’atalante est presque une famille, et les auteurs atalante se vivent comme ça. Et surtout l’atalante traite avec ses auteurs individuellement selon leurs besoins. C’est l’œuvre qui compte, on fera tout pour t’aider à y arriver.

Les bouquins

24— Tu lis ? un peu , beaucoup , passionnément, à la folie ?

A la folie

25— Tu lis de tout ou tu as des styles de prédilection dont tu ne sorts pas ?

De tout

26— SF, MedFan, Bitlit, tu as un préféré ?

SF

27— En ce moment tu lis quoi ?

Je relis Neverwhere de Neil Gaiman

28– Ton ( ou tes, si tu n’en listes pas 34) livre préféré ? ton auteur préféré ?

Terry Prattchett (les auteurs cités plus haut) Hugo, Dumas, Manchette, Wull, Zola, Queneau, Diderot,Thackeray, Shakespeare, kipling, Graham Greene,Marquez, Mendoza, Herbert, Ballard, Sartre.
Les misérables, la foire aux atrocités, cent ans de solitude, les fleurs bleues

29– ton livre de chevet actuel ? Pourquoi ?

Dune, que je relis.

30– Le livre que tu as détesté lire et que pourtant, tu as fini ? (pour quelles raisons l’as tu fini?)

L’échiquier du mal de Dan Simons. J’avais adoré les précédents et je me rendais compte de l’engagement bizarre (on va dire ) de l’auteur dans ce livre-là, je l’ai fini parce que c’est un bon bouquin, mais en vomissant à chaque page (Dantec me fait le même effet mais lui c’est parce qu’il perd la boule toujours à un moment donné, ses livres partent de façon super structurée puis tout se brouille ou se mélange. Il me rappelle certains cauchemars de fièvre que je faisais quand j’étais petite) et pour être bien sûre d’y lire ce que j’y lisais. A partir de là, j’ai compris que je ne lirai plus jamais Dan Simmons et certaines des interventions publiques du monsieur ont fini de me convaincre.

31– Et si tu devais me conseiller un livre ? en français ? un livre qu’il faut que je lise pour ne pas avoir rater ma vie ? et qui en plus me plaira ? (Attention les heinleins, j’ai presque tout lu 🙂 ).

Les fleurs bleues de Raymond Queneau.

32– Tiens, je sais que tu aimes Heinlein, tu préfères Vendredi, En terre étrangère ou Révolte sur la Lune ?

  • Vendredi par amour.
  • Révolte par raison.

Ta vraie life

33– Ton bureau chez toi il ressemble à quoi ? (si tu as une photo …)

C’est un ancien bureau 1960 que j’ai relooké en bureau de marquise 18°, gris fer, or, et poignées en fer forgé. Il n’y a rien  dessus que mon ordi et une tasse de café.

34– tu es roliste ?

Non, j’ai essayé, je n’y arrive pas. Je joue aux échecs seulement.

Branchement dont vous êtes le héros : si tu as répondu oui à la question 34 passe à la 35 sinon à la 36

35– tu joues à quel style de jeux ? plutôt joueur ou MJ ? tu aimes jouer au jdr pourquoi ?
36– tu as d’autre passion, loisir ? lesquelles ?
Branchement dont vous êtes le héros : si à la question 36 tu as répondu, entre autre jeux vidéo (ou que tu y as pensé) va à la question 37 sinon va à la question 40

37– tu joues à quoi comme style de jeux, plutôt PC ou consoles ?

PC

38– ton premier souvenir de jeux vidéos ?

Fallout (et space invaders)

39– Actuellement tu joues à quels jeux ?

Je n’y joue plus je n’ai pas le temps. Je ne joue plus que dans les périodes de déprime noire.

40– Tu t’investis dans des trucs précis ? projet divers / art / asso ?

Euh je suis prof, écrivain et mère, je suis assez investie comme ça.

41– Si tu devais choisir un événement que tu as vécu, un seul, pour te definir, tu choisirais lequel ?

Mon premier vol en deltaplane. J’avais le vertige, c’était un défi, j’ai mis trois ans pour apprendre quand les autres mettaient 15 jours mais j’y suis parvenue, perseverare diabolicum.

Question pour me faire mousser

42– Est ce que tu lis le Mad Blog ? Pourquoi ? (que ça soit oui ou non)

Non, parce que je lis peu online, les journaux mis à part et les forums où je participe, le temps n’est pas extensible, je n’en ai que peu pour les blogs. Je vais sur celui de maître Eolas et quelquefois les copains quand ils me pointent un truc susceptible de m’intéresser, c’est tout.
Allez, on a presque fini, quelques dernières questions pour vraiment te connaitre

43– Tu es plus David Boreanaz ou Nathan Fillion ? pourquoi ?

Nathan Fillion à cause du côté franc tireur et surtout de son côte live and let die.

44– Si tu devais choisir un bouquin, un bon film, une série cool, une série pourrie , un nanard, tu choisirais quoi (tu dois choisir un de chaque et si possible donner une explication) ?

  • Les fleurs bleues, parce que c’est le livre le plus délicieux ever, une leçon de légèreté et d’humour ;
  • Mrs Muir et Le fantôme, depuis trente ans je pleure à la fin ;
  • Rome, excellente série, tout y est bon et en plus y’a que deux saisons.
  • Jericho, c’est con, assez facho, la fin est pourrie mais ça fonctionne (et en plus y’a que deux saisons).
  • Jack burton dans les griffes du mandarin, c’est kiiiiiiitsh et jouissif ;

45– Ton pire souvenir scolaire ?

Mon oral de math au bac.

46– Quand je dis chaussette, tu penses à quoi en premier ?

A une vipère myope (nd MrJmad, alors là… faut qu’on m’explique .. je cherche la relation depuis 12 heures maintenant … toujours pas trouvé )

47– Tu es plus spaghetti carbonara ou confit de canard ?

Confit de canard

Juste avant la fin, un peu de liberté

48– Une question à laquelle tu aurais aimé répondre et que je ne t’ai pas posée ?

Pourquoi ?

49– Et donc, la réponse ?

Parce que.

50– Un coup de gueule à passer ?

GROAR

51– Un sujet qui te tient à coeur et dont tu veux parler à ceux qui lisent ton interview ?

Ne laissez pas l’état démanteler le service public au nom de soit disant économies, c’est l’économie de vos vies qu’ils font.

Le mot de la fin, en 17 mots ? (ce qui fait les 17 mots de la fin … )

Mad, je suis ton père !
Non, c’est pas ça.
Ne prenez pas la vie au sérieux.

(Nd Mr Jmad .. et op, un mot de la fin de 17 mots qui entrent directement dans le TOP 3 de mes mots de la fin préféré … )


Flattr this!

 Posted by at 12:15

  2 Responses to “MadInterview de Jeanne A Debats, l’auteur de plaguers”

  1. […] This post was mentioned on Twitter by Meor and Jean-Michel ARMAND, Dwam. Dwam said: RT @mrjmad: [MADBLOG] la Mad Interview de Jeanne-A Debats, l'auteur de Plaguers (paru aux éditions @latalante ) : http://is.gd/PSiezi […]

  2. Ah, je ne suis pas la seule à avoir trouvé malsain l’Echiquier du mal !

Sorry, the comment form is closed at this time.