Jan 162011
 

Tout le monde connait ParisWeb. Depuis quelques années, chaque automne, c’est la même rengaine. Tout plein de conférences, qui donnent envie et qui ont l’air trop bien.

Mais pour nous, provinciaux qui avons la chance d’habiter loin de Paris, aller à ParisWeb, c’est bien difficile. Parce que l’époque de l’année ne s’y prête pas forcément. L’automne, c’est juste après l’été, les clients sont de retour de vacances, il faut mettre les bouchés double. Et puis parce que c’est aussi la saison des salons et qu’on ne peut passer un mois entier à bourlinguer de salons en conférences.

ParisWeb reste donc bien souvent inaccessible, comme un mirage qui s’éloigne dès qu’on tente de s’en approché.

Mais on peut voir les vidéos des conférences me rétorquerez-vous. Et c’est vrai. Mais devoir se contenter de voir les vidéos c’est…

  • c’est un peu comme d’être une cendrillon malchanceuse, sans marraine fée, qui serait obligé de rester à baver d’envie, le nez collé à la fenêtre et les pieds dans le froid, en regardant la pouffi… de fille de comte danser avec le prince qui devrait être le sien.
  • Ou comme se rendre compte que la superbe cheminée qu’on a vu sur les photos du chalet qu’on a loué pour les vacances, était en fait une fausse, qui ne fait ni chaleur, ni bonne odeur de bois et que… comble du comble, vos châtaignes grillées post-randonnées vous pouvez vous assoir dessus.

Alors on avait beau se dire que nous au moins on savait que les pains aux chocolats, c’était des pains aux chocolats (et pas des chocolatines), que les poissons n’étaient pas toujours carrés et recouvert de panures. On pouvait même aller profiter de la mer le jour même de ParisWeb,  se moquant, pour cacher notre envie, de ceux qui passaient la journée dans une salle de conférence alors qu’on était en train de bronzer …

Mais ça n’aidait pas vraiment. Nous aussi, on voulait notre ParisWeb, mais un ParisWeb qui serait plus mieux, parce qu’il serait dans le Sud.

Et ben maintenant, c’est fait, on l’a. Et on l’a grâce à Loïc Mathaud qui le premier c’est dit ‘faut faire un SudWeb’ et qui a réunit des gens autour de lui pour faire en sorte que l’envie se transforme en réel… Oui je sais ce type est marteau (désolé Loïc, j’ai essayé de résister, de ne pas le faire le jeux de mot…)

Donc, SudWeb, ce sera le vendredi 27 Mai et ce sera à Nîmes. Une journée de conférences  qui parleront de :

  • développement
  • valeurs
  • métiers
  • méthodologie

Le tout au soleil et avec, forcément, on est dans le sud, on sait recevoir, un bel apéro pour clôturer le tout.

Si vous voulez avoir plus d’info ou vous tenir au courant, pour être sur de rien rater. Vous pouvez aller au choix :

Et si vous êtes tellement transporté de joie à l’idée d’en être et qu’en plus vous vous dîtes que vous aimeriez bien parler d’un sujet qui vous tient à cœur, sur lequel vous voulez échangez, partagez votre expérience… Et bien ça tombe bien, parce qu’il y a un appel à orateur. Mais dépêchez-vous parce que ledit appel sera clôt le 7 février. Dans moins d’un mois donc. Alors ne tardez pas trop à proposer un sujet. Ça serait trop bête de vous réveiller le 8 février en sursaut en réalisant que vous avez oublié de soumettre votre sujet top cool super bien… (allez op, je vous redonne le lien pour l’appel à orateur, pour être sur que vous n’allez pas oublier)

Alors n’hésitez plus, réservez votre 27 Mai, entourez le de rouge sur votre calendrier, prévenez vos clients que vous ne serez pas disponible et venez passez la journée avec nous. ( Moi, pour être sur d’être obligé d’y être, j’ai trouvé une astuce.. je participe à l’organisation.. tactique infaillible, suis trop intelligent)


flattr this!

 Posted by at 17:14

  One Response to “SudWeb, enfin”

  1. [...] This post was mentioned on Twitter by Jean-Michel ARMAND, Sylvain FIX. Sylvain FIX said: SudWeb, enfin http://t.co/gugZlRx via @mrjmad #subweb #youpi [...]

Sorry, the comment form is closed at this time.