Nov 052010
 

Mément0, je crois que je l’ai d’abord croisé sur twitter. Preuve s’il en fallait encore, que twitter c’est vraiment l’endroit pour rencontrer des gens que si on ne les a pas rencontré avant 50 ans, on a raté sa vie. Je suis assez vite devenu un lecteur (et posteur de commentaire) assidu du blog qu’il tenait alors, New Game +. Un blog parlant de jeux vidéos, à travers des articles fleuves comme je les aime. (dommage que new game + est fermé).

1– Si tu devais te présenter en trois phrases, que dirais tu ?

Je dirais que je suis passionné de jeux vidéo. C’est une partie de moi que j’aurais tendance à faire passer avant toute chose. Bien sûr dans le cas d’un entretien d’embauche, je dirais que « j’ai su développer certains compétences dans le domaine de l’informatique en me spécialisant très tôt dans ce domaine, mais qu’aujourd’hui j’ai très à cœur de devenir rédacteur ou journaliste pour exprimer mes compétences dans le domaine du jeu vidéo ». Un truc avec la forme un peu pompeux quoi.

Ta cyber life

2– Tu tenais new game +, (c’est d’ailleurs là que j’ai lu pour la première fois), pourquoi l’avoir lancé, de quoi y parlais tu  et pourquoi l’avoir arrêté ?

New Game + c’était un site que j’avais créé pour parler des jeux vidéo. J’en parlais au sens large, via des analyses industrielles, économiques, tout en m’efforçant de rester proche des joueurs. J’ai lancé ce site parce que j’estimais faire et proposer quelque chose qui n’existait pas et qui pourrait intéresser des gens : je pensais pouvoir apporter quelque chose et je l’ai fait le temps que ça a duré. Je l’ai fermé parce que la fréquentation et les retours étaient trop faibles au regard de l’investissement.

3– Console syndrome, c’est quoi ? tu y prends part comment ?

Console Syndrome c’est un site qui parle de jeu vidéo. J’ai rejoint l’équipe en tant que contributeur alors que le site venait de devenir LaPageJeuxVideo, début 2009 (redevenu Console Syndrome début 2010). Aujourd’hui j’y suis rédacteur mais également webmaster.

3bis– D’ailleurs comment est né Console syndrome ?

Vu la question, je suppose que tu n’ignores pas que les débuts n’ont pas été banals ! Console Syndrome c’est à la base un magazine créé par trois amis toulousains. Le site web a été fondé début 2007 (on peut retrouver le résumé de l’aventure ici).

4– tu tiens d’autre blog ?

Non.

5–  lesquels (les urls sont acceptées) et de quoi parlent-ils ?

6– est ce que tu en tenais d’autres que tu as arrêté ? Si oui lesquels et pourquoi les avoir arrêté ?

New Game Plus, dont j’ai déjà parlé, et un autre blog plus anonyme sur lequel j’écrivais de courtes histoires, un peu absurdes.

7– Plutot twitter(identi.ca) ou facebook ? quelles utilisations as tu des deux ?

Plutôt Twitter, même si à mon sens ça reste deux réseau assez différents, fréquentés pour des raisons différentes.

8– Es tu addict au Net ? si oui tu as une ou deux anecdotes sur le sujet ?

Je ne me considère pas addict. Internet m’est un outil important, pour ne pas dire indispensable. Je me cultive, je m’informe, mais si je devais vivre sans, et je le fais bien quand je dois m’absenter ou partir en vacances, je le vivrais bien. Après, de savoir qu’on s’en passe provisoirement, c’est encore un peu différent.

9– Sur le net on peut te trouver où ?

Sur Twitter, Facebook, Console Syndrome, et sur nombre de forums où je ne m’exprime qu’assez peu.

Le boulot

10– Tu bosses ou ? tu  y  fait quoi ?

Je ne bosse par pour le moment.

10bis– Ton entretien d’embauche, ça s’est passé comment ?

11– Ton bureau au boulot il ressemble à quoi ? (si tu as une photo …)

12– C’est ton premier boulot ? si non, tu faisais quoi avant ?

J’ai vécu pendant un temps de petits boulots. Aujourd’hui j’essaie de me réorienter professionnellement.

13– Tu as fait quoi comme étude ?

Des études d’informatique : un diplôme de Technicien  Assistant Informatique et par la suite un BTS Informatique de Gestion que j’ai quitté au bout d’un an.

Branchement dont vous êtes le héros : si tes études n’ont pas de rapport avec ton boulot actuel va en 14 sinon va en  15

14– Pourquoi as-tu changé de secteur, niveau boulot ?

Parce que soudainement je ne me voyais pas faire ça toute ma vie. J’ai vécu l’informatique comme quelque chose de très « utilitaire », pour moi c’était du réseau ou des lignes de codes. Je n’avais pas les compétences ou le talent pour devenir créatif.

15– Si je ne me trompe pas, tu rêves de bosser dans le monde des jeux vidéos ? ton boulot de rêve ça serait quoi ?

Effectivement. J’aimerais faire ce que je fais : écrire, donc je m’oriente vers un poste de journaliste spécialisé ou chroniqueur. (nd MrJmad : bon si jamais un rédac chef de magazine spécialisé jeux vidéos passe par là, promis je m’occupe de faire la mise en relation 🙂 Ça en jetterais un max, The Mad Blog, le blog qui vous trouve un boulot … 🙂  )

Branchement dont vous êtes le héros : si tu as répondu que tu aimerais bosser dans un studio de jeux vidéos va en 16 sinon va en  17

16– Qu’est ce qui te retient de te lancer avec des potes ?

Ta vraie life, quand tu es pas au boulot

17 — Ton bureau chez toi il ressemble à quoi ? (si tu as une photo …)

Il ressemble au bureau d’un mec qui le range trop peu souvent. J’ai souvent beaucoup de jeux qui trainent, mes consoles portables, des DVD, voire des biscuits. On se refait pas !

18– Tu t’investis dans des trucs précis ? projet divers / art / asso ?

Je m’investis pas mal dans le site auquel je contribue, et en même temps j’essaie d’exister en tant que rédacteur.

19– Si tu devais choisir un événement que tu as vécu, un seul, pour te définir, tu choisirais lequel ?

Ouch, difficile question. Je dirais avoir fondé New Game Plus, car je l’ai fait pour des raisons auxquelles je crois encore aujourd’hui : qu’on peut parler du jeu vidéo autrement, qu’il manque quelque chose dans le web français, un ton, une manière de faire, un enthousiasme.

20– tu es roliste ?

Oui et non. J’aime beaucoup, mais j’en ai rarement l’occasion.

Branchement dont vous êtes le héros : si tu as répondu oui à la question 20 passe à la 21 sinon à la 22

21– tu joues à quel style de jeux ? plutôt joueur ou MJ ? tu aimes jouer au jdr pourquoi ?

J’ai joué à deux JDR : Vampire et In Nomine Satanis Magna Veritas. J’aime plus le second en vérité, parce qu’il mélange ce côté fantastique à beaucoup d’humour. Du coup je l’avais acheté, sauf que je ne me suis jamais lancé en tant que MJ, trop d’appréhension, pas sûr de savoir comment m’y prendre.

22– tu as d’autre passion, loisir ? lesquelles ?

Séries, animés, films, BD, mangas, des trucs assez classiques. Je prétends pas dévorer mais j’ai mes références.

23– parle nous plus d’une de tes passions non jeux vidéos ou  jeux de rôle . (depuis quand, ça consiste en quoi, pourquoi tu aimes .. )

Le tennis. Ça consiste à regarder les pro sans jamais faire soi-même du tennis. J’adore ce sport, mais par moment je m’en désintéresse quelque peu. Disons qu’en plus c’est pas évident à suivre toute l’année vu qu’à la télé ils diffusent un seul tournoi : Roland Garros. Donc faut faire avec les moyens du bord. Et puis les français c’est plutôt des footeux donc globalement on sent un peu seul quand on aime le tennis.

Jeux vidéo

24– Tu as un style de jeux préféré, si oui lequel est-ce ?

Les RPG, mais je joue à tout.

25– Tu joues souvent ? avec des potes/famille ou seul ? sur PC ou sur console ?

Je joue très souvent. Majoritairement seul et sur console, après ça m’arrive de jouer sur PC mais pratiquement jamais en ligne. Dès qu’un jeu le permet je le fais en coop avec des amis mais toujours en local, c’est mieux.

26– ton premier souvenir de jeux vidéos ?

La première Gameboy et Tetris. J’ai gardé le souvenir intact de mon frère me mettant au défi de « faire décoller la fusée », et qu’il me donnerait 10 francs si je réussissais. Comme j’étais assez jeune, c’était assez difficile pour moi, mais un jour j’ai réussi, et je suis allé le voir en lui disant. Sauf qu’il serait rappelait pas avoir dit ça et m’a rien donné ! J’étais quand même assez fier sur le coup. J’ai d’autres souvenirs assez confus de la Megadrive, de la Super Nes, sans aucun chronologie.

27– Actuellement tu joues à quels jeux ?

Je suis encore sur Vanquish et j’ai commencé Empire Total War. J’ai aussi Magna Carta en cours, ainsi que Persona 3 Portable et Half Minute Hero.

27bis Est ce que toi aussi tu penses que les jeux casual vont tuer les jeux hardcore ?

Du tout. Au début j’étais pas jouasse, comme beaucoup, mais je me suis ravisé. L’année 2010 a largement prouvé que les joueurs occasionnels et les joueurs réguliers peuvent cohabiter sans que ça n’impacte la qualité des jeux ou leur nombre. Ça m’agace, soit dit en passant, quand je vois des soi-disant « hardcore gamer » se considérer comme le centre du monde.

27ter Et puis au fait, c’est quoi pour toi un jeu casual et un jeu hardcore ?

C’est beaucoup plus nuancé qu’on le croit. En vérité certains jeux peuvent aisément satisfaire tous les publics, mais si je devais généraliser je dirais qu’un jeu « casual » privilégie les sessions courtes ou un gameplay accessible, tandis qu’un jeu « hardcore » repose sur des mécaniques connues et cherche à immerger le joueur.

28– Ton jeu vidéo préféré et celui que tu as le plus détesté ?

Je serais incapable de ne citer qu’un nom dans les deux cas. J’en ai adoré une tonne, qui sont autant de jeux complètement différents, et j’en ai détesté très peu. Récemment Dead Rising m’a pas mal tapé sur les nerfs mais je voulais le finir, et le dernier jeu que j’ai adoré serait… Brutal Legend peut-être, ou Bayonetta, si on remonte au début de l’année.

28bis Tu attends quels jeux avec impatience ?

Catherine, Ghost Trick, et sans doute Deux Ex 3, pour le côté sci-fi qui me rappelle Ghost in the Shell. (Nd MrJmad et même pas diablo 3 ???? )

28ter Heavy Rain tu en penses quoi ? (et plus généralement les jeux vidéos qui se tournent vers une façon très cinématographique de raconter une histoire?)

Je ne sais pas si tu me demandes ça parce que tu sais que je l’ai fait il y a peu, mais ce n’était pas le cas il y a un mois et demi vu que je n’ai pas de PS3. Je dirais que c’est un genre. Pour moi ce n’est pas l’avenir du jeu vidéo, pas une révolution, juste une belle manière de faire, une alternative intéressante. Maintenant c’est ni le dernier ni le premier jeu à raconter une histoire, les jeux vidéo empruntent de plus en plus au cinéma, trop explicitement parfois. Mais on commence à avoir ce côté narratif qui manque souvent, cette densité des personnages.

28quater– les jeux rétros qui fleurissent actuellement, tu aimes ? Tu penses que c’est un simple phénomène de mode ou un vrai courant ludique qui démarre ?

Je pense que ça a toujours été là, mais au fur et à mesure que l’industrie du jeu vidéo prend de l’ampleur, ça devient une valeur refuge, comme pour revenir « à des choses simples ». J’aime, bien sûr, je pense même qu’il est important que le jeu vidéo ne renie pas ses origines, qu’il en joue. Revoir du pixel et de la plate-forme en 2D aujourd’hui c’est à la fois une découverte, une redécouverte et quelque chose de nouveau, et je trouve ça totalement génial.

29– Tu pratiques un peu les MMORPG ? Si oui lesquels actuellement ?

J’ai pratiqué mais je ne pratique plus. J’aimerais, certains jeux me plaisant, mais l’investissement de temps est trop important, et je préfère désormais la diversité des jeux à la diversité d’un seul jeu. Je trouve ça plus enrichissant et plus intéressant.
Branchement dont vous êtes le héros : si tu as répondu oui à la question précédente passe à la  30 sinon à la 33

30– Tu as joué à quoi comme MMORPG ?

J’ai joué à World of Warcraft. J’ai un peu raté le phénomène Dark Age of Camelot parce qu’à l’époque je n’avais ni le PC, ni les finances pour y jouer. J’en ai testé une paire d’autres, mais sans rester dessus.

31– Lesquels t’ont laissé les meilleurs souvenirs, pourquoi ?

WoW m’a laissé de très bon souvenir. Les instances à 40 notamment, c’était l’immensité des lieux, des boss, s’organiser par groupes, les stratégies, le placement, les rôles, j’ai adoré.

32– Tu peux nous donner deux trucs qui t’énervent prodigieusement dans les MMORPG actuels ?

Qu’ils se comparent à WoW. Ca se fait moins aujourd’hui mais pendant un temps WoW c’était le MMO à abattre, le concurrent ultime. Sauf que WoW c’est une aberration statistique, un truc d’un autre monde. Les nouveaux MMO ne devraient pas essayer de faire « un truc un peu pareil et un peu différent », mais plutôt s’efforcer de rivaliser d’ingéniosité, de créativité, d’offrir un truc neuf.

33– tu penses quoi des DLC ?

Qu’ils sont mal utilisés et trop explicites. Je saurais pas donner un avis sur tous les DLC : certains sont intéressants, d’autres beaucoup moins. C’est une nouvelle réalité : on n’est pas obligé de les critiquer, pas obligé de les acheter, juste obligé de faire avec, et ça tombe bien puisque ça n’engage à rien. Après la critique sous-jacente c’est souvent « les jeux sont devenus moins bien ou plus courts depuis que les DLC existent ». Pour ma part, je ne trouve pas. Maintenant je vois beaucoup de critiques à leur égard, mais si ils existent toujours c’est que ça plait, c’est con à dire mais c’est vrai.

34– quand tu joues, c’est quoi le plus important, la qualité graphique ou la qualité du scénar ?

Je dirais le scénar, les personnages. Dans la mesure ou je joue encore sur de vieux supports, de mauvais graphisme ne m’incommodent pas, tant que la qualité est là. Mais j’apprécie les jeux qui un esthétisme particulier, une certaine originalité dans la patte graphique.

35– les jeux en mode texte, comme nethack ou autre, tu connais ? tu pourrais y jouer aujourd’hui ?

Je connais, surtout de réputation, vu que ce sont les ancêtres des jeux de rôles PC, mais je ne connaissais pas nethack en particulier. Du coup je l’ai pris, il est en téléchargement libre, et je suis assez curieux (ça répond à ta seconde question). (nd MrJmad tu vas voir c’est trop biennnnnn)

36– Si tu avais deux ou trois conseils à donner aux grosses boites actuelles qui font du jeux vidéos, tu leurs dirais quoi ?

Je leur dirais déjà merci, pour tous ces jeux. Sinon je leur dirais des choses très différentes : laissez libre court à votre imagination, et rapprochez-vous des joueurs. La distance entre les créatifs et les joueurs est à la source de beaucoup d’incompréhension.

37– Même question mais à un petit studio de 4 ou 5 personnes qui se lancent ?

C’est difficile de conseiller 4 ou 5 personnes, parce que si elles sont si peu c’est qu’elles savent ce qu’elles font. Comme c’est aussi une forme d’indépendance, je leur dirais de ne pas si fixer de limites ou de standard, d’aller chercher des choses du quotidien qu’on a encore jamais représenté dans les jeux vidéo.
Question pour me faire mousser

38– Est ce que tu lis le Mad Blog ? Pourquoi ? (que ça soit oui ou non)

Je le lis pour ce qui m’y plait : les jeux vidéo. Mais comme c’est rare, je le lis aussi pour sa pertinence, même si je me sens bizarrement pris en otage par Django et Linux, deux potes à toi.

Allez, on a presque fini, quelques dernières questions pour vraiment te connaitre

39– Tu es plus Clint Eastwood ou  Jackie Chan  ? pourquoi ?

Jackie Chan, pour ce grain de folie qui le poussait à réaliser toutes ses cascades.

40– Si tu devais choisir un bouquin, un bon film, une série cool, une série pourrie , un nanard, tu choisirais quoi  (tu dois choisir un de chaque et si possible donner une explication) ?

  • Ma pléiade de Ionesco, parce que c’est un de mes auteurs préférés et que je m’en lasse pas.
  • Pour le film j’allais dire « Memento », et ça serait assez logique, mais je vais plutôt dire « Les Acteurs », de Bertrand Blier, un espèce d’ovni totalement incohérent ou de nombreux acteurs jouent leur propre rôle : les dialogues sont exquis.
  • La série, je dirais Gilmore Girls, même des séries récentes comme Chuck auraient leur place. C’est une série assez méconnue, souvent jugée être « pour les filles », mais assez délicieuse au final, dans les tribulations assez normales d’une mère un peu folle et de sa fille au sein d’une ville riche en personnages.
  • Une série pourrie, mmm, je dirais la bouse qui passe actuellement à la télé, Samantha Oups, si on peut qualifier ça de série. Pour moi ça résume tout ce que la télé a de pire à offrir.
  • Et en nanard ça sera un Steven Seagal, n’importe lequel : toujours efficace. Ok, je commence à voir une corrélation entre tout ça, c’est bien joué.

41– Ton pire souvenir scolaire ?

Quand je me suis taillé l’ongle avec un taille crayon. J’étais énervé contre un autre gamin de la maternelle, et je me revois montrer à quelqu’un ce que je voulais lui faire, à savoir ça. Avec le recul c’est terriblement idiot, et je sais même pas comment j’aurais fait pour mettre son doigts dans le taille-crayon, mais ça m’a marqué surtout par l’image, parce que mon ongle ne faisait plus son job, à savoir protéger la chair de mon doigt.

41bis — Quand tu étais petit, tu voulais faire quoi comme métier ?

Boulanger, parce que j’avais un oncle boulanger. Ça va rarement chercher plus loin. Par la suite j’ai su à quelle heure il fallait se lever.

42– Quand je dis chaussette, tu penses à quoi en premier ?

Pied. Je suis assez cartésien dans mon genre.

43– Tu es plus pizza ou tagliatelle ?

Pizza, pour les trucs complètement indécents qu’on peut y mettre, et la tonne de fromage.

44– ton livre de chevet actuel ? Pourquoi ?

Actuellement c’est « Astier et Rollin posent les bases de la pensée moderne – Entretien libre sur la transmission entre générations », parce qu’on me l’a offert et que c’est très intéressant. Le titre est assez pompeux mais faut voir ça comme deux types intelligents qui se posent la question très légitime de la transmission du savoir, de l’éducation, de la morale, etc.

45– Le livre que tu as détesté lire et que pourtant, tu as fini ?

J’en lis très peu donc je m’efforce de les choisir. En remontant un peu ça serait Le Chevalier au Lion, qui faisait partie du programme scolaire. Pas exactement le genre de récit auquel on accroche quand on est jeune, même si l’image du cheval qui se fait couper en deux m’a marqué à vie, dans le bon sens.

Juste avant la fin, un peu de liberté

46– Une question à laquelle tu aurais aimé répondre et que je ne t’ai pas posé ?

Qu’est-ce tu vas faire juste après avoir complété cette interview ?

47– Et donc, la réponse ?

Te la transmettre et regarder une série. En fait, au moment ou tu lis ces lignes, je l’ai déjà fait. Tu le sens le complexe temporel ?

48– Un coup de gueule à passer ?

Une certaine gêne, une certaine inquiétude à voir la France et le gouvernement français tellement derrière d’autres pays européens en matière d’opinions, d’innovation, d’intelligence. En particulier à l’aube du numérique. Ce n’est même pas une question de fierté, c’est une question d’épanouissement.

49– Un sujet qui te tient à coeur et dont tu veux parler à ceux qui lisent ton interview ?

J’ai déjà dit tellement de choses. Qu’est-ce que je pourrais dire ? Un truc classe ? « Ne pensez pas tout savoir. » Et ça s’applique aux jeux vidéo.

Le mot de la fin, en 17 mots ? (ce qui fait les 17 mots de la fin … )

Je remarque que le titre de mon livre de chevet fait dix-sept mots. Sacrée coïncidence, non ?


Flattr this!

 Posted by at 14:29

  2 Responses to “MadInterview de Mément0, gameur, blogueur et encore toute sa mémoire”

  1. Astier et Rollin qui écrivent un bouquin “sérieux”.. improbable mais pourquoi pas. Autant j’estime le talent de ces gars autant je les aurais pas vu écrire des bouquins sur ce sujet !

    Pour répondre à mément0 concernant Django et python : imagine un clown taré qui montre son python à tout le monde et là le MrJMad Il va m’en vouloir 😀

  2. […] This post was mentioned on Twitter by Jean-Michel ARMAND, W. Damien. W. Damien said: RT @mrjmad: [MADBLOG]MadInterview de @mement0, gameur et blogueur http://is.gd/gKpJr (la lecture de l'interview n'entraine pas de troubl … […]

Sorry, the comment form is closed at this time.