Jul 112010
 

C’est un billet sur le blog d‘eowine qui a donné lieu a une flopée de commentaire qui m’a donné l’envie d’éclaircir ma pensée sur la question des hard core gamer. (ce n’est d’ailleurs pas la seule idée de billet que j’ai eu à la suite de la longue discussion qui s’est tenu dans les commentaires du billet d’Eowine, mais chaque chose en son temps.

Il y a toujours eu des hard core gamer. Et il y en aura toujours, enfin j’espère. Mais avec le recul que me donne mon nombre d’année sans cesse plus grand, j’ai bien l’impression que la définition donnée à cette catégorie de joueur a quelque peu changé.

Les hardcore gamers d’avant, quand c’était mieux.

Là, je vous parle d’un temps, que les moins de vingts ans, ne peuvent pas connaître. De ce qu’on appelait un hard core gamer lorsque la notion de ‘perdre’ existait encore dans les jeux. Lorsqu’ils n’avaient pas tous forcément de mode sauvegarde ou que, pour avoir des crédits en plus, il fallait rajouter des sous dans la machine.

Quand être un hardcore gamer, ça voulait dire avoir du temps devant soi, du talent et un goût pour l’inutilité. Finir Metal Slug sans utiliser un seul continu, finir un beats then all tout à reculons, finir street fighter 2 qu’avec des perfect ou encore finir diablo 2 en mode hardcore (quelle merveille ce mode hardcore, j’espère vraiment que le prochain diablo en aura un aussi)

Les hardcore gamers de maintenant

Bien souvent aujourd’hui, j’ai l’impression que la définition du hardcore gamers se limitent à ‘qui à du temps’. Est un hardcore gamer celui qui est lvl 80 sur WoW ou level 50 sur Aion et qui a finit tout leur instance et récupéré le meilleur des stuffs.

Alors on me répliquera que ce n’est pas vrai, que je limite les choses, juste parce que je n’aime pas vraiment le chemin que prennent les MMORPG d’aujourd’hui. Qu’il y a encore des hardcore gamers qui ne le sont pas que parce qu’ils ont du temps. Que les champions de starcraft 1 et 2 (y a déjà des brutes sur la béta qui me mettent des fessées régulièrement) ou les dieux de teamfortress (qui me mettent aussi des fessées) sont des gens qui ont plus qu’un peu de talent.

Et c’est vrai.

N’empêche que.

Je trouve que cette confrontation solitaire avec la machine, en se rajoutant ses propres règles, de nouvelles juste pour le plaisir, juste pour montrer qu’on peut le faire, ça manque pas mal au hardcore gaming.

Et qu’entre la horde de ceux qui pensent qu’être un hardcore gamer c’est juste jouer 8h/jour tout les jours et ceux qui ne le conçoivent que comme une compétition acharnée, hé ben il reste peu de place pour la fantaisie et la poésie qui pouvait exister avant.


Flattr this!

  6 Responses to “Hardcore gamer, mais qui es tu ?”

  1. A l’origine être hardcore gamer c’est juste repousser sans cesse ses limites afin de s’améliorer pour battre la machine, ou l’autre homme.
    Je suis bien d’accord avec toi sur le fait que dans les MMO le hardcore gaming est vachement absent dans la mesure ou quelqu’un qui joue très bien avec un temps de jeu faible ne pourra jamais vaincre quelqu’un qui a un temps de jeu de folie… et c’est bien dommage.
    Je reviens sur les jeux pour casu (oui je sais :p) mais comme ils sont de plus en plus nombreux l’effet harcore gaming est également de plus en plus absent, les jeux pour puristes étant de plus en plus en “rares”. Heureusement nous l’avons déjà mentionné mais ils existent encore. Les STR étant pour moi l’exemple même du hardcore gaming : si l’on veut s’amuser (en multi) il faut être bon. Et être bon c’est travailler parce que tout le monde part sur un pied d’égalité, il faut apprendre à connaître les races, les unités, savoir s’adapter à n’importe quelle situation, apprendre à jouer aussi bien en groupe qu’en solo, … On a beau dire, et là c’est subjectif on est d’accord ^^, un PGM de Starcarft ou Warcraft m’impressionnera toujours plus qu’un mec qui fait des combinaisons de boutons, mmo ou autres.
    Je pense que tout simplement on perd cette notion car il y a de plus en plus de joueurs, qui même sans jouer sur des jeux ultra casu, joue occasionnellement ou sans prise de tête juste comme distraction et sans but d’être un PGM, un gros winner qui pique les fesses de tous le monde. Cependant, je pense que c’est également un article sur lequel tout le monde aura son avis.
    La vengeance du commentaire fleuve hihihi

    • he ben, tu dégaines vachement vite le commentaire :).

      Pour ce qui est du hardcore gaming basé sur le multi et la compétition. Ca fait trop uniquement sportif pour moi. Il manque la poésie que j’aimais tant dans les “vieux défis” et cette notion de ‘détournement des régles’ qui faisait que justement un jeu était à la fois casu et pour hardcore gamer (comme GH aujourd’hui tiens)

      Quand aux casus, j’en reparlerais dans un prochain billet tiens, parce qu’on les rend responsable de tout les maux alors que bon .. j’ai un avis nuancé sur la question 🙂

  2. […] This post was mentioned on Twitter by Jean-Michel ARMAND. Jean-Michel ARMAND said: [BLOG] billet #jeuxvideos : Hardcore gamer, mais qui es tu ? http://2tu.us/2g6x (cc @eowine ) […]

  3. Je m’attendais à plus long, surtout de ta part ! Mais je vois l’idée. Disons que moi-même j’ai toujours attaché cette notion non pas à des gens qui jouent beaucoup, comme toi, mais à des gens qui aiment le challenge et qui sont curieux de tester les limites d’un jeu. Et je pense au challenge en règle général, c’est à dire faire ses jeux avec rigueur, en lorgnant la difficulté et les défis d’une manière générale.

    • Il m’arrive d’écrire des billets courts, rarement, mais ça m’arrive.

      Je me rattraperais la prochaine fois en en faisant un super long :).

  4. erf, ca me rapelle quand j’ai fini Super Metroid (#SNES) en moins de 3h… tout ca paske la fin changeait (en fait samus enlève totalement son armure et se retrouve en bikini les pixels en plus ^^ tout ca paske un ami m’a dit “il parait qu’il y a une surprise)…
    Bref, défi relevé et accompli.
    Mais les heures à jouer au troquet sur Metal Slug quand mon pere prenait l’apéro avec ses potes, je m’en rapelle!
    Ou les parties endiablées de flipper avec les amis afin de faire le meilleur score sans “TILT” ca aussi c’est du hardcore gaming ^^

Sorry, the comment form is closed at this time.