Jun 172012
 

Edit du 18 Juin : Exirel m’a répondu, dans un billet plein de mauvaise foi, que vous trouverez ici. Bien entendu je ne donne le lien que pour que vous puissiez constater à quel point il se fourvoie et à quel point j’ai profondément raison ! 🙂

 

Si j’écris ce billet c’est par la faute tout d’abord d’exirel et d’un tweet où il râle (comme à son habitude) envers les gens qui lui ralent dessus parce qu’il utilise des logiciels privateurs pour jouer. Après avoir essayer de discuter via twitter, la limitation à 140 caractères m’a fait dire ‘fait chier, je vais écrire un billet quand j’aurais le temps’. Le fait que Ludo en remette une couche ce matin, m’a du coup obligé à écrire le billet en question, même si je n’ai pas le temps.

Pour poser le décor, je vais d’abord préciser que :

  1. je suis un joueur
  2. j’ai pendant un temps, il y a quelques années joué qu’à des jeux libres, sous linux
  3. j’ai un PC sous windows exclusivement dédié au jeu, et j’utilise steam.

Une fois cela posé, revenons au problème posé. Les gens qui embêtent exirel parce qu’il utilise une plate-forme privative (windows) pour jouer.

Exirel rétorque, ce ne sont pas des joueurs, ils ne comprennent pas mes besoins, ils n’ont rien le droit de me dire. Affirmation que je trouve fallacieuse. (mais j’y reviendrais plus tard). Mais déjà penchons nous sur le pourquoi de se ne sont pas des joueurs. Ce ne sont peut être pas des joueurs parce qu’ils n’aiment pas jouer. Est ce que le fait qu’ils n’aiment pas jouer doit pour autant les empêcher de dire ce qu’ils pensent ? Ou de dire que jouer sur une plate-forme privative, ce n’est pas forcément le mieux ? C’est un argument un peu facile pour les faire taire. (ca serait un peu comme dire à un non fumeur qu’il ne peut dire à un fumeur que c’est mal de fumer, parce que ben le non fumeur n’est pas fumeur et qu’il ne comprends pas les besoin du fumeur). Et puis ce ne sont peut-être pas des joueurs (au sens ou exirel l’entends) parce qu’ils ont justement décidé de ne pas jouer sur des plate-formes privatives. Dans ce cas là ils réduiraient volontairement leur possibilité pour être en adéquation avec la ’cause’ qu’ils soutiennent. Ca leur donne donc à mon sens le droit d’expliquer aux joueurs que jouer avec une plate-forme privative c’est mal pour le logiciel libre.

Je vais prendre un exemple dans un autre domaine à savoir le livre électronique et les DRM. (je prends cet exemple à dessein d’ailleurs). J’ai une liseuse (et exirel aussi). Je n’ai pas de kindle parce que je ne supporte pas les DRM. Je n’achète d’ailleurs aucun libre avec des DRM (même si ceux ci sont lisible par ma cybook) et je demande aux gens qui veulent m’offrir des livres électroniques de ne pas m’en offrir avec des DRM. Pourquoi ? Parce que je trouve que les DRM sont un danger pour la société et que je préfère restreindre mes possibilités que de cautionner ce système. Et j’explique aux gens pourquoi les DRM sont nocifs et pourquoi ils doivent les boycotter. (D’ailleurs il me semble qu’exirel, tu fais la même chose à ce propos non ?). Qu’est ce que je répondrais si un de mes interlocuteur me disait ‘tu n’utilises pas de DRM, tu n’as pas les mêmes besoin que moi, tu ne comprends pas ma situation, donc tu n’as rien le droit de me dire ? ‘ Je lui dirais qu’il se trompe. Je lui dirais que j’ai volontairement restreint mon utilisation en connaissance de cause et qu’il devrait réfléchir lui aussi au fait de savoir ce qui est le mieux pour la société. Son petit plaisir perso où tenter de faire changer les choses dans le bon sens ? Et je continuerais avec ce qui va être mon deuxième point.

Point 2 : le pouvoir que les utilisateurs existant sont les seuls à avoir.

Revenons à la discussion concernant ceux qui râlent après les joueurs qui utilisent des plate-formes privatives pour jouer. Il y a deux raisons de râler :
utiliser windows concourent à renforcer la position de cet OS et à faire que les alternatives libre ont plus de mal à percer (vu que tout le monde le dit, sur des OS libres, on peut pas vraiment beaucoup jouer).
Jouer avec des jeux non libres, c’est pas bien parce qu’ils sont non libre.

Concernant le deuxième point, il y a encore pas mal de boulot à faire avant que le code soit libéré (peu d’entreprise le font, à part ID software j’en connais pas vraiment) ou que simplement les entreprises qui utilisent du code libre le dise (là encore j’en connais peu, je pourrais citer torchlight qui utilise Ogre, mais à part ça….)
Mais concernant le fait que jouer sous windows fortifie la position de cet OS, les seuls qui peuvent faire changer les choses se sont les joueurs actuels. Ceux qui ont décidé de ne pas jouer ne sont en effet visiblement pas suffisamment nombreux pour faire pression sur les entreprises de jeux vidéos. Il faut donc qu’ils arrivent à convaincre des joueurs existants d’arrêter de jouer tant que les entreprises de jeux vidéos ne porteront pas leur jeux sous linux (ou autre). D’ailleurs ça commencent à marcher vu qu’après de longue années d’attente Steam va être porté sous linux (même si à ce propos, je n’ai pas changé d’avis, Steam sous Linux c’est bien pour les joueurs, c’est très mauvais pour les créateurs de jeux libres). Et comment arriver à les convaincre sans leur parler ?

Point 3 : si je joue sous windows c’est parce que je suis obligé, trop dur mais y a pas de jeux sous linux.

Argument de pure mauvaise foi. Parce que des jeux sous linux il y en a. et plein. Et je ne parle pas de jouer avec Wine (bien que je suis à chaque fois scotché de voir que les derniers hits fonctionnent bien avec).
Je parle des jeux indépendants (dont ceux des indies bundle) qui sont sous linux. Du style bastion ou autre. Et je parle des jeux que l’on peut trouver sur les plate-formes concurrentes à Steam. Les deux plus fournies que je connaisse (mais ce n’est pas les seules) étant :

Et là il y en a des jeux. Alors après on pourra me rétorquer, que non tu comprends nous on veut jouer à des vrais jeux, bla bla bla. Ok. C’est votre choix les gars. Le choix de la facilité et du ‘je m’en fous moi je veux juste jouer avec tout les jeux sans me casser la tête’.

Et vous avez parfaitement le droit de le faire. (je le fais aussi d’ailleurs). Mais faut pas râler quand ceux qui font l’effort de se ‘priver’ pour faire avancer les choses, vous font remarquer que vous(moi) êtes des fiottes.

Point 4 : poutres, œils, brindilles.

Jouons à un instant à un petit jeux de rôle :
Extrémistes du libre : ‘Exirel bouh, t’es trop un vendu, tu utilises un windows pour jouer, ça nuit fortement au logiciel libre.’
Exirel : ‘tu comprends rien toi avec tes grands airs et tes grands discours, moi je veux juste jouer sans me prendre la tête, tant que ça marche ça me va, c’est pas bien important.’

Continuons à jouer un peu.
Exirel :’Putain mec, faut coder proprement, faire des tests, faire de la doc, réfléchir un peu’
Codeur moyen php ‘Tu comprends rien toi, avec tes grands airs et tes grands discours, moi je veux juste coder pour que mon chef me prenne pas la tête, tant que ca marche et que les clients sont contents, ca me va, c’est pas bien important’.

Je dis ça, je dis plus rien. ( On pourra m’opposer que ce n’est pas la même chose, que les enjeux, les tenants et les aboutissants ne sont pas les mêmes, etc etc, je me contenterais de répéter le titre de ma partie 4).


Flattr this!

 Posted by at 16:39

  2 Responses to “TROLL : Logiciels libre, jeux vidéos et élargissement du débat.”

  1. Concernant le point 3, ce n’est pas de la pure mauvaise fois, c’est juste la vérité.
    Oui y a des jeux qui tournent sous Linux, mais le “gamer” sur PC ne va surement pas choisir de restreindre sa liste de jeux alors que son objectif premier c’est de jouer.

    Contrairement à un “casual gamer” qui lui veut juste pouvoir se détendre de temps en temps sur un jeu.

    Pour refaire une comparaison, c’est un peu comme si le casual avait 10 minutes de vélo pour aller au boulot, et reproche à l’autre d’utiliser la voiture pour 20 minutes alors qu’en une heure il pourrait le faire à vélo, et qu’il encourage du coup pas les moyens alternatifs.
    Chacun n’a pas le même impact si il change de moyen de transport, c’est pareil pour les OS.

    Alors quand un gros “gamer” me dira : “je ne joue plus que sous Linux pour encourager la compatibilité”, là oui j’y verrais un impact, mais pas venant de quelqu’un qui joue 3 fois dans le mois.

    Ça me fait un peu penser à ces gens qui critiquent tel ou tel langage de programmation alors qu’eux même ne font qu’un peu d’algo.

    Pour en revenir aux jeux compatibles Linux, je ne pense pas que la communauté prête à se priver pour ça soit suffisante pour faire changer les choses.
    La plupart des joueurs n’en ont rien à faire de Windows/Linux, leur seul objectif c’est que le jeu fonctionne.
    Je pense plutôt que le changement viendra de compagnies comme Valve avec Steam et leurs jeux compatibles Linux.
    Avec un peu de chance cela motivera d’autres éditeurs à rendre leurs jeux compatibles, et quand la majorité le seront, à ce moment là il y aura plus de gens sous Linux et prêts à boycotter ceux qui ne seront pas compatibles.

    • Perso, je suis un gros gamer. ( je pense que quand tu passes plus de 8h par jour, de manière continu sur un jeu, tu as le droit de dire que tu es un gros gamer).

      Et pendant une période (assez longue d’ailleurs), je me suis volontairement restreint à jouer que sous linux. En utilisant Wine quand il le fallait.

      Mais oui pour la plupart des gamers, ils s’en foutent. Mais la on parle d’un gamer qui est en même temps libriste.

Sorry, the comment form is closed at this time.