Oct 202009
 

Je ne l’ai jamais caché (et ça doit transparaitre dans mes posts de toutes façon), j’ai depuis de nombreuses années, joué à pas mal de MMO différent. Dans une très large majorité c’était des mmo ‘classique’, mais j’ai aussi testé quelques MMOweb et même des MMO Iphone (j’en ai déjà parlé de ceux là d’ailleurs).

Après avoir parlé de ‘théorie des MMORPG’ en général et du mmorpg auquel j’essaie de jouer actuellement (j’essaie parce qu’il n’y a pas assez d’heures dans mes journées pour que je trouve le temps de jouer), j’ai eu envie de parler de MMOweb. Une des raisons étant surement que cela fait pas mal de temps que l’idée de me retrousser les manches pour en ‘faire’ un me trotte dans la tête. Je vais commencer par un premier billet, plutôt court et qui se contentera de décrire quelques aspects des mmoweb.

1- Différences et similitudes

Les mmoweb sont à la fois très proches et très différents des mmo ‘classiques’.

  • Dans les deux cas, on joue un personnage (même si c’est le maire d’une ville dans un jeux de gestion de ville).
  • Dans les deux cas, on le fait évoluer (quel que soit la manière de le faire évoluer)
  • Dans les deux cas, on interagit avec plein de joueurs.
  • Dans les deux cas, on retrouve un système de niveau / classement / accomplissement / découvertes du monde.

Mais c’est à peu prés tout. Pour tout le reste, ces deux types de jeux sont très différents. Les mmoweb reposent en grande partie sur la mise en place d’un personnage et le dialogue (forum/message privé) entre les joueurs. Le roleplay est bien souvent beaucoup beaucoup plus présent que sur un mmo classique, parce que, il faut bien le dire, en caricaturant beaucoup ‘il n’y a que cela à faire.
Un mmo classique est basé sur l’action, le temps réel, de longues plages de jeux continue.
Un mmo web est basé sur la ‘gestion’, des moments de jeux cours tout au long de la journée.

Si j’osais, je dirais qu’on joue à un mmo classique comme on regarde un film, on joue à un mmoweb comme on écrit une lettre.

Autant dire que pour beaucoup les mmoweb sont chiants comme la mort. Très peu d’images, pas de 3D, pas de cinématique qui déchire, pas de bande son entrainante, rien que des pages web, avec  un peu de flash ou d’images quand on a de la chance.

Quand à l’adrénaline des combats en temps réel dans les mmo classique, là faudra repasser. Bien souvent on clique sur combattre, on attend et voilà, le résultat du combat apparaît, sans que l’on ait rien pu faire pour influencer le combat. Enfin là encore je caricature, quand vous lancez une armada de vaisseaux spatiaux sur l’un de vos ennemis. L’adrénaline du combat, elle est là aussi. Et l’attente du résultat de la confrontation existe belle et bien, mais d’une façon différente.

2- Mais au fait, pourquoi donc jouer à un mmoweb ?

Parce que vu la description rapide que je viens de faire, c’est pas vraiment la joie. Est-ce que cela ne seraient-ils pas des ‘sous-mmo’ destinés aux handicapés du clavier qui n’arrive pas à lancer leurs pouvoirs dans le bon sens tout en se déplaçant autour de leurs ennemis en ronds rapide et changeant ou aux accros du post de forum de 5000 mots, post qui décrira chaque minute de la vie de son perso imaginaire, même dans des moments aussi inintéressant que son petit déjeuner ?

Bon déjà, effectivement c’est une bonne façon de s’amuser pour ces deux populations là.(et je le rappelle il n’y a pas de ‘sous-façon’ de jouer) Mais ce n’est pas tout.

Tout d’abord, jouer à un mmo classique apporte souvent un lot de contraintes que l’on imagine pas. Il vaut jouer par tranche suffisamment importante pour pouvoir ‘avancer’, finir des quêtes, des instances, etc … Tout dans les mmo-classique est de toute façon penser pour vous ‘forcer’ à rester longtemps connecté.

Alors que dans le mmoweb, c’est différent. On joue par petite plage de temps, 10-20 minutes, plusieurs fois par jours. On peut jouer le matin, pendant la pause midi au boulot, puis le soir, etc…

Le moyen de jouer aussi permet plus de liberté. Il suffit d’un navigateur. Pas besoin d’un logiciel de 10 giga qui nécessite une carte graphique de tueur. Donc un peu joueur de bien plus d’endroit (même de son téléphone si il a un navigateur).

3- Et pourquoi en faire ?

Alors là, les raisons sont assez facile à comprendre. Imaginez vous faire un mmorpg dans votre chambre le soir.. Le nouveau WoW fait dans un garage au fin fond du périgord ? Ca ne colle pas vraiment.

Maintenant imaginez vous faire un site web … C’est déjà plus réaliste. Bon un mmoweb c’est pas exactement le blog de tonton alphonse, mais ça reste du web, avec ‘peu’ de ressource graphique. C’est imaginable de tenter l’aventure. Même si il faut se rassembler à 2 ou 3. Mais c’est faisable.

Et puis il y a une autre raison. Du fait de la relative facilité à développer un mmoweb, on peut plus facilement tester des choses, des mécanismes de jeux un peu innovant, différent.

Après ce rapide petit exposé de présentation, pas forcément super intéressant mais bon faut bien planter le décor, dés que j’ai le temps, je rentrerais un peu plus dans le vif du sujet avec un billet qui parlera des mécanismes de fonctionnement des mmoweb.


Flattr this!

  One Response to “MMOWeb, première partie”

Sorry, the comment form is closed at this time.