Participations à des concours de créations de jeux de rôle

 Projets  Comments Off on Participations à des concours de créations de jeux de rôle
Aug 162015
 

Magéosie

Il y a quelques temps, je suis tombé (grâce à No[ je vous conseille d’ailleurs d’aller lire les règles de son jeu, qui a finit troisième du concours] ) sur un concours lancé par le Scriiipt. Un mois pour écrire un jeu de rôle de 250 mots maximum. Bien entendu je n’ai pas pu résister. Et je me suis lancé,  pour au final, quelques jours avant la fin du concours, commettre Magéosie.

En temps que joueur, je suis un accro à deux types de classes, les bardes et tout ce qui ressemblent à un lanceur de sort. (mages, sorciers, enchanteurs, etc … ). Et quand je joue un lanceur de sort, je suis toujours ‘sur ma faim’, en ce qui concerne le lancement en lui même des sorts.

Dire, ‘je lance une boule de feu’ n’est pas très immersif. Pourtant bien souvent, cela se limite à cela. Du coup quand je passe de l’autre coté de la barre, du coté, créateur de jeu, j’essaie de changer cette partie là. Dans le Simon Système, je suis parti sur des sorts qui se construisent comme des phrases, en assemblant des mots. Pour lancer une boule de feu il faut donc prononcer la phrase magique « Feu + Feu + Cible + Lance ».

Pour le concours du scriipt, j’ai tout de suite eu une première ‘idée’, je voulais d’abord qu’il y est des pandas. Parce que j’ai tout de suite pensé aux illustrations qu’avait fait David Revoy, en aout 2014 pour Péril en Daiza. Même si au final, je n’ai pas utilisé  d’illustrations de David, l’idée de mettre des pandas quelques part est resté.

En réfléchissant un peu plus, je suis retombé sur ma vieille marotte, rendre un peu plus immersif le lancement de sort. Et j’ai donc imaginé la règle de base de Magéosie, les sorts sont des poèmes que les lanceurs de sort doivent composer. Le plus dur fut ensuite d’arriver à tenir dans les 250 mots. [et là encore merci No qui m’a donné de très bons conseils pour couper dans mes phrases et faire tout tenir dans la contrainte du concours]. Au final cela donne Magéosie, J’ai ajouté un système de régles hors magie minimal, un background (bien moins fourni que prévu mais bon 250 mots …) et j’ai trouvé le poème parfait pour illustrer les choses (Art Poétique de Verlaine).

Au final, ce fut une participation intéressante mais ça m’a définitivement convaincu que je ne suis vraiment pas fait pour les contraintes en nombre de mots maximum. Surtout pour la mise en place d’un système de jeu de rôle.

Dépucés.

J’avais quasiment (enfin plutôt complément) oublié que j’avais participé à un concours du même style début 2014 et que pour le coup j’avais pondu Dépucés.

Un univers très différent de Magéosie.

Là on part en 2642, dans une société qui repose entièrement sur la puce greffée dans le cou de chaque personne vivante. Une puce qui sert à identifier sans erreurs les gens, mais aussi à ouvrir sa porte, prendre le métro, payer son pain. Une puce qui sert à tout. Et qui est sensé être inviolable.

Le jeu est pensé pour deux (un mj, un joueur) et le système est un système sans dés (on utilise des paquets de 32 cartes).

Chaque début de partie commence avec la même situation. Le PJ se réveille avec un énorme  mal à la tête et .. sans puce. A lui de survivre.

J’ai clairement imaginé le système comme un jeu de survie où au final on va forcément perdre et mourir. On ne joue donc que pour retarder le plus possible cette échéance aussi funeste que certaine.


Flattr this!

 Posted by at 11:39

Le nagadémon 2014 est mort, vive le nagademon 2014.

 Projets  Comments Off on Le nagadémon 2014 est mort, vive le nagademon 2014.
Dec 012014
 

Ce Nagademon 2014 sera donc un récit d’un fail. D’un gros gros fail. Parce que je n’ai même pas pu finir le prototype du jeu que je voulais faire. ( un prototype jouable bien entendu pour pouvoir valider le naga).

Mais entre des échéances boulot imprévus, une fatigue généralisée qui limitait ce que j’étais capable de produire les week-ends (il ne faut pas prendre des vacances une seule fois par an, pour noël, sachez le les enfants) et surtout, surtout un contrôle URSAFF le 19 novembre (il faudra que j’écrive un petit billet la dessus), mon naga était limite mort né.

J’ai bien tenté d’en faire le plus possible, mais voilà. Il n’y a que peu de code et pas du tout de truc utilisable ou jouable ou de début de scénario ou autre.

En plus, comme j’avais dans l’idée un jeu un peu à secret, un des prérequis (et qui m’a ralenti) était donc de pouvoir totalement détacher la mécanique du jeu,  de son instanciation dans mon ‘idée de jeu’.

Mais je voulais faire quoi comme jeu ?

En fait je voulais faire une espèce de mix entre un jeu de rôle bac à sable mais quasiment uniquement textuel et un visual novel. Le tout dans un univers très contemporain (maintenant quoi) et dans une ville qui aurait ressemblé à un mix entre toutes les grandes villes desquelles j’ai arpenté les trottoirs.

Où pour faire plus clair, un livre dont vous êtes le héros augmenté et web. Mais avec des quêtes en temps limités, et peut être des interactions lâches entre les différents joueurs.

Bien entendu je n’espérais pas finir le tout en un mois.  Et je ne vais pas vous cacher que j’étais loin de tout avoir imaginé. D’ailleurs à part quelques quêtes et pnj importants, je n’avais pas grand chose.

Mais j’espérais pouvoir donner une idée de l’ambiance et des mécanismes.

Bien entendu le problème d’un jdr bac à sable ou pas c’est de devoir écrire des choses, scénarios, quêtes, histoires, etc …
Ce ne sera pas le cas.

Mais ce n’est que parti remise.

Parce que je vais prendre des vacances pour Noël. Au moins une semaine complête, voir un peu plus. Et si j’arrive à me ressourcer suffisamment en quelques jours. J’utiliserais un bout de mes vacances pour faire ce que j’aurais voulu faire. Pour vous proposer un début d’expérience de jeu et voir ce que vous en pensez.

On verra bien début 2015 ce que j’aurais pu faire.


Flattr this!

 Posted by at 00:33
Oct 182014
 

L’année dernière fut ma première rencontre avec le concours du nagademon. Pour ceux que cela intéresse, j’ai écris quelques billets pour en parler dans la catégorie dédiée. Et au final, cela à donner  Robots Wars, un jeu de plateau à priori sympathique.

Sauf que j’ai échoué au final, vu que je n’ai pas fait une vraie partie dans le temps impartie du mois de novembre 2013. J’ai simulé des parties tout seul, mais je n’ai jamais joué en vrai. Une quasi réussite va-t-on dire. J’ai même essayé de coder, pour les RMLL une version web de robot wars, mais pour l’instant (le repo se trouve ici), je n’ai pas beaucoup avancé, il faut bien l’avouer.

Donc cette année, je ne savais pas si j’allais me relancer dans une telle course. Finalement en discutant avec Bruno et Florian (forcément, si c’est une idée un peu loufoque, il y a des chances que l’un des deux, voir les deux soit pas très loin), j’ai craqué, et j’ai décidé de refaire cette année un nagademon. Mais un en mode jeu web, pour que ca soit plus facile de trouver des joueurs.

J’étais parti sur l’envie que je réprime depuis longtemps, sur du rogue like web en utilisant une version édulcorée du SimonSystème.

Mais cette nuit j’ai encore eu le droit à une ‘mauvaise nuit pour cause de quinte de toux’. Et à 2 ou 3h du matin, je me suis mis à penser et à trouver des idées géniales. (Enfin géniales pour 2 ou 3 h du matin, avec un déficit de sommeil aggravé par une semaine de mauvaises nuits remplies de quinte de toux). Autant dire que je ne suis pas très très sur de la génialité des choses.

Mais un concept émerge. Un truc bizarre, qui ne sera jamais terminé en 1 mois (ou en 40) mais dont je dois pouvoir donner un avant goût avec la durée du nagademon.

Pour le coup, exit le médieval fantastique, exit les épées et les sorts.

Mais avant de partir bille en tête sur un concept qui au final était tout merdique, je me dis que je vais peut être, sans vous l’expliquer, voir si vous pourriez accrocher à l’idée de jouer [ vu qu’il faut que cette année, je trouve des joueurs, pour réussir mon nagademon]

Donc mes questions sont les suivantes :

  • Est ce qu’un jeu dans un monde contemporain (soit aujourd’hui la maintenant) dans lequel on pourrait rajouter une pincée de fantastique (ne pensez pas bitlit avec vampires et loups garous (même si j’aime bien lire de la bitlit, mais c’est pas le sujet) mais plus trouble un peu comme Kult, fantôme, lutin, etc)  est une idée merdique ?
  • Est ce que jouer à un jeu dont l’ambiance générale serait à l’étrangeté, à un sentiment de spleen, à quelque chose de sombre est quelque chose qui peut être attirant ?
  • Est ce que le choix d’un perso est pour vous obligatoire pour un jeu qui tire vers le jeu de rôle ? Est ce qu’avoir soit un perso toujours le même pour tout les joueurs, parce que c’est comme ça soit avoir un perso qui est généré par le jeu, sans que vous puissiez choisir son sexe, son age, son nom vous dérangerez ?
  • Est ce qu’il faut que vous ayez un but ? Même vague ? Mais à un moment est ce que vous pensez qu’il faut absolument que le jeu vous dise ‘il faut faire ça’ ? Où est ce qu’être laché quelque part, sans aucune idée de quoi faire (mais en pouvant faire des choses) vous semble être une expérience de jeu intéressante ?

Enfin, sans doute la question la plus importante pour moi. Une question sur le décor. Le jeu pourrait être contemporain. Donc par exemple à Paris aujourd’hui. Sauf que vous vous doutez bien que le décor parisien ne va pas être présenté dans sa totalité. Il est pas imaginable de proposer 100 % des rues de paris, des monuments de paris, etc, même si j’avais une équipe de 50 pendant 2 ans pour m’aider. Donc du coup est ce que niveau immersion vous préféreriez :

  • Jouer dans une ville connue , réelle, Paris par exemple mais qui serait « modélisé » en très petite partie, avec qu’une petite partie des rues, des monuments, des lieux. Un paris rétrécit, où vous pourriez marcher sur la version modélisée des grands boulevards mais où vous ne pourriez pas tourner à droite sur la rue de hauteville par exemple.
  • Jouer dans une ville qui n’existe pas, avec un nom qui n’existe pas, avec une géographie complète du coup, sans blanc, mais du coup sans existence réelle.

Et pour finir :

  • Est ce que vous vous en foutez des questions d’avant, de toute façon ça vous semble pourri, un rogue like ça serait mieux ?

Flattr this!

 Posted by at 15:29

Nagademon 2013, la fin !

 NagaDemon 2013  Comments Off on Nagademon 2013, la fin !
Dec 132013
 

Bon, le mois de novembre est fini depuis 8 jours (13 maintenant que je publie) et j’ai enfin, à la faveur d’une pause boulot lors d’un long voyage en TGV vers la capitale, la possibilité de prendre le temps de faire un billet récapitulatif sur le sujet.

Alors …. ce Nagademon..

Pour tout dire, je m’y suis lancé un peu par hasard, le 3 novembre, juste parce que je ne peux résister à une tel proposition quand elle me tombe dessus.

J’ai mis du temps à choisir le jeu que je voulais créer. Mais j’avais planifié ce temps de réflexion. Mais même en planifiant, je n’ai pas eu le temps de valider totalement mon nagademon. Parce que même si mon jeu est fini,  l’objectif principal que je m’étais fixé, je l’ai atteint. Arriver, malgré le mois de novembre de dingue qui se préparait niveau boulot, à dégager du temps, un peu pour me faire plaisir en inventant un système de jeu.

Mais par contre, je n’ai pas pu y jouer. Le temps de création des règles puis les déplacements pro et les plannings un peu trop chargés ont drastiquement réduits les possibilités de tenter des parties.

J’ai donc seulement pu faire des simulations de bout de parties, tout seul. Ce qui a amené d’ailleurs quelques commit de modification de règle.

Et maintenant ?

Plusieurs choses :
J’ai bien envie de continuer à travailler sur Robots Wars jusqu’à ce que j’ai quelque chose de rigolo et jouable. Même si c’est sur des sessions de travail moins intense que lors de ce nagademon.
Travailler sous contrainte est vraiment motivant. Enfin plus que travailler sous contrainte mais travailler comme partie d’un ‘tout’. Si je m’étais juste dit dans mon coin ‘Allez, je vais créer un jeu en un mois’, je ne suis pas sur que j’aurais tenu jusqu’au bout. Là, le simple fait de savoir que je prenais par à un concours avec tout plein d’autres personnes, même sans les voir, mêmes sans jamais avoir échangés avec eux (enfin à part avec bruno avec qui on faisait des points ‘où tu en es toi ?’ assez souvent) a été extrêmement motivant.
Je pense que je recommencerais un nagademon l’année prochaine !


Flattr this!

 Posted by at 10:46

Nagademon 2013, presque la fin.

Les impératifs du boulot ont fait que j’ai pris du retard concernant mon rétroplanning. En clair : j’ai pu faire des simulations de parties seul (C’est à dire que j’ai fait comme si je jouait tout seul, sur des petits bouts de parties pour voir si la mécanique tournait bien). Cela a abouti à plusieurs modifications […]

Nagademon , troisième semaine

Bon comme je tiens absolument à le faire depuis que je me suis lancé dans le Nagademon, un petit billet pour expliquer où j’en suis. Cette semaine, il sera toutefois très court. Pour différentes raisons (un petit déplacement pro, un week-end assez chargé, quelques parties d’hearthstone de trop), je n’ai pas avancé autant que je […]

Nagademon, deuxième billet

Comme promis, parce que non je n’ai pas baissé les bras, voici mon deuxième billet concernant ma participation au concours NagaDemon. J’ai donc passé ma semaine à réfléchir à différentes possibilités pour mon jeu. Je dois bien avouer que dés le début de la semaine, j’avais une idée, un jeu que je voulais faire il […]

Allez go, participation au Nagademon 2013 !!

Disclaimer : Because my level of English, all posts on  Nagademon will be in French Ce coquin de bruno m’a parlé aujourd’hui du Nagademon… Qu’est ce que le Nagademon ? C’est comme le NaNoWriMo mais pour les jeux… Bon ok, ça ne vous avance pas vraiment. C’est tout simplement un concours de création de jeux […]

Histoires de rôlistes, premier bilan, deux mois après

H2rolistes ayant fêté son deuxième mois-niversaire hier, je me dis que c’est le moment de faire ce que j’avais annoncé que je ferrais, c’est à dire des points réguliers sur la vie de ce premier side-project. 1- Quelques chiffres. Après deux mois de vie, voyons voir ce que cela donne niveau chiffre : une moyenne de […]

Concours H2R et idée géniale ou presque

Comme je l’ai annoncé sur le blog de h2r, j’ai lancé un concours pour récompenser, quelque peu, les gens qui auront la gentillesse d’écrire un billet pour parler d’histoiresderolistes.com. Le principe étant de tirer au sort dans un mois, un des auteurs de billets en question et de lui offrir un abonnement à jeux de […]

Lancement d’un side project : Histoiresderolistes.com

‘C’est l’histoire d’un mec …’ qui était rôliste. Bon ok, c’était facile, mais je trouve que c’est une bonne façon de démarrer ce billet. Billet tout entier consacré à de l’autopromo ou plutôt à l’annonce du lancement d’un de mes side-project comme on dit. Histoiresderolistes.com. Né d’une idée toute simple à savoir que les rôlistes, […]