Jan 272012
 

Et op, dernier vendredi de janvier, petite brouette de liens :


flattr this!

 Posted by at 12:24
Jan 232012
 

Toujours à la recherche de l’outil parfait pour faire des todo list et noter des trucs, j’avais testé il y a pas mal de temps Evernote. Tout avait l’air parfait et j’aurais bien alors à l’époque utilisé assidûment ce service… Mais il y avait un problème, il n’existait pas de client Linux.

J’abandonnais donc Evernote et mes rêves de plateforme globale (téléphone/web/pc) pour mes notes.

Mais il y a quelques temps, j’ai découvert Nixnote (le nouveau nom de Nevernote) un clone du client Evernote, mais pour Linux.

Il gére parfaitement la synchro, les tag, les hiérarchie de Notebooks.

Alors effectivement il est bien moins sexy que le client natif windows (voir galerie), mais il fait le boulot. Et en plus, il y a même un .deb et un ppa pour les utilisateurs de debian.

Seul problème, une dépendance à java, mais Nixnote fonctionne très bien avec OpenJDK …


flattr this!

Jan 232012
 

Je discute assez souvent avec des porteurs de projets en phase de création d’entreprise ou de jeunes chefs d’entreprise. Et il y a un leitmotiv qui revient en boucle. ‘Il ne faut pas dépenser, faut faire le plus possible avec du gratuit, même si il faut bidouiller’. C’est d’ailleurs malheureusement quelque chose que j’entends aussi (mais vraiment moins) dans mes discussions avec des chefs d’entreprises plus expérimentés (mais ça sera sûrement l’objet d’un autre billet, les choses étant différentes).

Un exemple qui me vient, début décembre (oui je sais ça remonte, mais j’ai du lag dans l’écriture de mes billets). Je discute avec un chef d’une jeune entreprise. Il est en pleine phase de mise en place de son concept. Il a une petite équipe de salariés et le projet avance bien. Mais il a un problème et ça fait quatre ou cinq jours qu’il a lancé un de ses salariés sur la question avec comme objectif ‘résout moi ce problème en mode gratuit’. Après les 4 ou 5 jours de boulot ils ont une solution qui fonctionnent à peu prés, suivant le bon vouloir de la pluie et du beau temps.

Après quelques minutes de réflexion, je propose une solution qui a un coup, un peu moins d’un centaine d’euros par mois. Mais c’est une solution pérenne et industrialisable.

‘Mais ce n’est pas gratuit’ me répondra ma connaissance.
‘Combien ça t’a coûté 5 jours de salaires de ton salarié ? Pour une solution qui n’est de toute façon pas vraiment utilisable ?’ fut ma réponse.

En quoi consistait ma solution ? Déporter une partie du problème. Sous traiter un des points bloquants et le faire faire par quelqu’un qui était compétent.

Et c’est je pense souvent une attitude à savoir adopter.

Sous-traiter tout ce qui ne fait pas votre cœur de métier. Vous ne faites pas vous même vos cartes de visite non ? Ni l’impression de vos tee-shirts ou le repassage à sec de vos costumes.

Faites de même pour ce qui est plus proche de votre activité métier mais sans en être. Nous par exemple chez Hybird, on a sous traité l’infogérance de nos serveurs. Pourquoi ? Parce que ça coûte moins cher que de devoir embaucher deux admins réseaux (oui deux pour gérer les astreintes, les vacances de l’un des deux, etc). Et parce que comme cela on peut se reposer sur des gens ultra compétents dont c’est le métier. Cela nous fait donc économiser de l’argent.

Et, en plus, en se déchargeant de cette partie là, on économise aussi du temps. Ce qui nous en libère pour faire ce que l’on veut vraiment faire, sans parler de toutes les tracasseries auquel on a pas besoin de penser (maj des serveurs, veilles diverses et variés, autoformation pour rester à niveau,etc…). Et comme le temps, c’est de l’argent, on économise de nouveau de l’argent.

Alors peut-être que lorsque cela nous coutera moins cher d’embaucher 4 ingé réseau que de continuer à sous-traiter, on réinternalisera. Mais en attendant, en dépensant, on économise.

Et c’est à mon avis un conseil que tout le monde devrait essayer de mettre en œuvre.


flattr this!

Jan 202012
 

Et hop une nouvelle semaine et un nouveau plein wagon de liens :


flattr this!

 Posted by at 13:18
Jan 192012
 

Il y a une longue histoire entre La Saga de Shandril, Tome 1 : Magefeu et moi. Je l’ai acheté une première en 1995, en poche, édité par fleuve noir (vous verrez la couverture plus bas dans l’article). Si je me rappelle si bien de l’année parce que le jour où je l’ai acheté (je pourrais même vous dire ou exactement) j’ai en même temps acheté Dance Machine 6 ( et oui j’étais jeune et ado à l’époque). Et que je ne peux penser au bouquin ou à l’héroine Shandril sans penser à la chanson Think of  You de Whigfield (je vous laisse chercher sur youtube … )

Du coup, quand j’ai vu une réed par Milady et même si j’ai toujours Shandril Fleuve Noir dans ma bibliothèque, je l’ai acheté, une deuxième fois. Et je l’ai relu. (en réécoutant la chanson citée au dessus.. oui oui #jeudiconfession).

Et c’est toujours aussi bon à lire.

Alors oui c’est du D&D de base. Oui l’histoire est pleine de poncif. Jugée plutôt :  une jeune serveuse (Shandril) adoptée qui s’incruste dans une compagnie d’aventurier, qui rencontre Elminster, qui se trouve être dotée d’un pouvoir magique quasi ultime et qui est poursuivi par tout les méchants des Royaumes Oubliés.

Oui, les persos sont simplistes, la morale manichéenne au possible, l’intrigue cousue de fils blanc.

Alors oui, les méchants perdent forcément, il y a bien entendu le nain qui ronchonnent, le jeune apprenti magicien timide et malhabile, les voleurs rigolards et sympa à la Han Solo.

Alors oui c’est une suite de fête entre héros, de bastons contre des méchants toujours plus forts, de conciliabule pour préparer des plans.

Alors oui c’est plein de bons sentiments et on sait d’avance que hormis le quota obligé de morts du coté des gentils, ben le bien triomphera.

Mais c’est du D&D assumé. C’est du Ed GreenWood comme on l’aime, presque du nanard littéraire mais pourtant ça se laisse lire, et relire, même 17 ans après. Avec toujours autant de plaisir. Avec toujours autant de sentimentalisme et de bonheur. Pour preuve, je l’ai lu en quelques heures, quasiment d’une traite.  Et pourtant je ne l’ai pas lu qu’une fois, mon bouquin de 95.

Mais par contre, je préviens tout de suite, pour les non rôlistes, pour les non fan de la medfan de gare, il n’y aura pas grand chose à espérer,  pas grand chose à se mettre sous la dent alors passez votre chemin ou empruntez moi un de mes deux tomes.

Mais pour les autres. Pour ceux qui ont adorés Lancedragon, ceux qui ont aimé le cycle Elminster d’Ed, ceux qui ont passé des nuits à lancer des D20 en jouant un sorcier lvl 3 ou qui ont parcouru Baldur’s Gate en long et en large, pour ceux qui comme moi savent qu’un spectateur ce n’est pas forcément quelqu’un qui s’assoie pour regarder une pièce de théâtre, pour tout ceux là, c’est sûrement un bouquin à lire.

 

la couv de la vieille édition :


flattr this!

Jan 132012
 

Et op un vendredi 13, un vendredi parfait pour lancer des dés …

Mais en attendant d’entendre le doux son des D20 qui roulent, voici des liens top cools (oui on fait les rimes qu’on peut) :


flattr this!

 Posted by at 12:18
Jan 062012
 

Après une semaine de trêve dû à l’entre deux reveillons, voici le retour des liens de la semaine. Et pour cette première semaine de l’année vous allez être gaté :


flattr this!

 Posted by at 13:14
Jan 012012
 

Ayant changé de PC au cours des vacances, j’ai du l’installer et le configurer en station de travail digne de ce nom. Ceci est du coup un petit mémo pour les gens qui :

  • veulent pouvoir utiliser gnome 3 d’une façon correcte
  • ont un thinkpad et veulent régler leurs ventilo / voir la température.

Gnome 3

C’est le moment ou je dit merci à Mat qui m’a donné pas mal des tips que je vais listé ici.

Les extensions.

Vous ne pourrez pas vivre sans elles. Sinon Gnome 3 est tout simplement ‘tout pourrite’. Vous les trouverez sur un site dédié, très bien fait et qui permet leur dl/activation en un clic : https://extensions.gnome.org/ (parmi celles ultra nécessaire : https://extensions.gnome.org/extension/5/alternative-status-menu/ qui vous permettra de récupérer les boutons hibernet / éteindre et https://extensions.gnome.org/extension/12/static-workspaces/ qui vous permettra de figer votre nombre de bureau virtuel).

Gconf-editor et Gnome Tweak Tool

Si on pouvait se passer de gconf-editor avant, ce ne sera à mon avis plus possible maintenant. On va pouvoir nous aussi nous amuser avec notre base de registre maison. Gnome Tweak Tool va lui vous permettre de configurer normalement les trucs que les devs de gnome 3 ont fumé. Du style :

  • Pouvoir remettre les trois boutons fermer/réduire/maximiser.
  • Choisir les icônes à afficher sur le bureau,
  • Changer les fonts
  • Changer le thème
  • Configurer le comportement des fenêtres.

Attention si vous utilisez le lanceur application de gnome 3 (ou un autre), il faudra lancer advanced settings. (En ligne de commande ça reste bien gnome-tweak-tool ).

Gconf editor, vous allez vous en servir si vous fonctionnez en Dual Screen. En effet les devs ont pris une décision qui peut être très énervante. A savoir que votre deuxième bureau ne change pas quand vous changez de workspace. Ca fait donc un peu comme si vous mettiez toutes les fenêtres de votre deuxième écran en ‘Toujours sur l’espace visible’ Suivant votre façon de travailler, vous allez devenir fou. Pour changer ça, vous lancez gconf-editor, vous allez dans /desktop/gnome/shell/windows et vous décochez l’option workspaces_only_on_primary. Après avoir relancé gnome 3.0, vous retrouverez un comportement Dual Screen normal.

Les lanceurs d’applications.

J’utilise un lanceur (synapse dont j’ai déjà parlé) d’application depuis longtemps maintenant. Et je ne pourrais clairement pas m’en passer. Surtout qu’avec Zeitgeist installé, j’ai accès aux fichier ouverts il y a peu. Mais là, au vu de la relative non praticité du lanceur gnome 3 (faut passer par la partie activités, puis application), un lanceur devient vite indispensable. Et cela même si on installe l’extension qui ajoute un menu gnome 2.0 sur la barre du haut. Testez en , choisissez le votre et puis utilisez le.

Les raccourcis

 

  • De base les bureaux sont orientés verticalement. Pour s’y déplacer c’est donc ctrl+alt+UP ou Down et pas Left ou Right.
  • La touche Windows entre le Ctrl et le Alt vous permettra de passer en mode activités.
  • En mode activités les fléches (Up / Down ou Left / Right suivant votre orientation de bureau vous permettront de vous déplacer entre vos workspace)
  • Pour changer une fenêtre de bureau, quand vous êtes en mode activité, il vous suffit de la drag and droppé jusqu’à son nouveau bureau, dans la barre des bureaux présente à droite.

 

Thinkpad, température du PC et contrôle de ventilo.

Il y a une extension gnome 3.0 qui permet d’afficher la température dans la barre du haut. Après l’avoir installé, je dois dire que je fus tout déçu de ne pas la voir fonctionner. (et avoir râlé sur les développeurs). Mais en fait, en installant gkrellm je me suis rendu compte que mon PC (comprendre mon linux) n’arrivait pas à lire les sondes de températures. Après quelques tâtonnements, je suis finalement arrivé à activer la lecture de la température et la configuration de mes ventilos.

Les manip à faire :

  1. Installer le paquet lm-sensors
  2. lancer la commande sudo sensors-detect et répondre YES tout le temps
  3. lancer ( avec un start ou un /etc/init.d…) module-init-tools

Vous pouvez maintenant avoir la température dans la petite extension gnome 3 ou en lançant la commande sensors.

Si vous voulez en plus pouvoir utiliser thinkfan pour configurer le fonctionnement de vos ventilateur il faudra :

  1. éditer le fichier /etc/modprobe.d/thinkfan.conf et y mettre la ligne options thinkpad_acpi fan_control=1
  2. éditer le fichier /etc/default/thinkfan et mettre START=yes
  3. lancer find /sys/devices -type f -name “temp*_input”
  4. copier les lignes en rajoutant sensor devant dans le fichier /etc/thinkfan.conf, juste avant la matrice de configuration des températures

Chez moi les lignes sont :
sensor /sys/devices/platform/coretemp.0/temp1_input
sensor /sys/devices/platform/coretemp.0/temp2_input
sensor /sys/devices/platform/coretemp.0/temp3_input
sensor /sys/devices/virtual/hwmon/hwmon0/temp1_input


flattr this!

 Posted by at 23:01